[VIDÉO] Grand prix du roman Métis :

Les deux lauréats ont reçu leurs prix


Publié / Actualisé
Ce mardi 5 décembre, Yamen Manai pour L'Amas ardent (Elyzad) et Natacha Appanah pour Tropique de la violence (Gallimard) ont respectivement reçu le Grand Prix du Roman Métis et le Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis 2017.
Ce mardi 5 décembre, Yamen Manai pour L'Amas ardent (Elyzad) et Natacha Appanah pour Tropique de la violence (Gallimard) ont respectivement reçu le Grand Prix du Roman Métis et le Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis 2017.

Un large sourire pour Yamen Manai, des pleurs pour Natacha Appanah, mais la même joie ce mardi 5 décembre lors de la réception de leurs prix respectifs. Avec L'Amas Ardent, publié chez Elyzad, l'auteur tunisien Yamen Manai s'est vu récompensé du Grand Prix du Roman Métis 2017. Sur scène, il s'est dit "honoré de recevoir ce prix convoité par de grands noms de l'écriture". Le jury a lui salué "une écriture généreuse" dans ce livre mettant en scène un apiculteur tentant désespérément de sauver ses abeilles contre les attaques de frelons, métaphore du combat des lumières contre l'obscurantisme. "C'est un livre qui relate une lutte et des combats modernes a complété" l'auteur.

Le jury du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis, composé de dix lecteurs du réseau de lecture publique de Saint-Denis, a récompensé le sixième roman de l’auteure mauricienne Nathacha Appanah, Tropique de la violence (Gallimard). Une plongée dans les rues de Mayotte avec une jeunesse livrée à elle-même. "Une histoire profondément humaine" pour le jury qui rappelle "la nécessité d'agir, et vite".

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !