Pour les zoreys, pour les Réunionnais... Pour tout le monde :

Mais au fait, comment on dit en créole : "il (elle) s'est mis(e ) en colère"


Publié / Actualisé
Avis aux nouveaux arrivés sur l'île ou aux Réunionnais qui veulent perfectionner leur langage. Des expressions cocasses, des mots poétiques ou encore des formules très imagées, découvrez chaque jour avec Imaz Press la signification d'une expression française en créole, et inversement ! Pour aujourd'hui savez-vous comment on dit "il (elle) s'est mis(e ) en colère"
Avis aux nouveaux arrivés sur l'île ou aux Réunionnais qui veulent perfectionner leur langage. Des expressions cocasses, des mots poétiques ou encore des formules très imagées, découvrez chaque jour avec Imaz Press la signification d'une expression française en créole, et inversement ! Pour aujourd'hui savez-vous comment on dit "il (elle) s'est mis(e ) en colère"

Il (elle) s’est mis(e ) en colère se traduit par son fougad la lévé.

Commentez et partagez avec nous vos expressions créoles préférées. Nous les publierons dans notre rubrique.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

A La courageuse Pie (qui n'ose pas signer sa bavure), Posté
Je ne vois pas en quoi écrire des çonneries, c'est s'adapter à son temps Je connais bien cette technique de journalistes consistant à inventer de nouvelles règles de français quand on ne connaît pas celles existantes. La règle, fixée par l'Académie française, consiste simplement et logiquement en un masculin qui l'emporte sur le féminin. "Cet homme et cette femme sont beaux" et non pas "Cet homme et cette femme sont be(elles)ux". En outre l'idiotie de cette règle est patente à l'oral car cette tournure est imprononçable. Nous sommes dans une société patriarcale où l'homme est le chef de famille, même s'il est au chômage et que c'est la femme qui travaille. Quand on se marie, c'est la femme qui prend le nom du mari. Faut-il changer cela aussi ? Il faut bien admetre une primauté de l'homme sur la femme dans notre langue et notre civilisation. Ne dit-on pas que l'homme et un loup pour l'homme ? Devrrait-on écrire que "l'homme (la femme) est un(e) lou(ve)p pour l'homme (la femme)" ? Faut arrêter les çonneries svp !!!
David, Posté
GUNET a raison.
Non, les journalistes ne connaissent pas la grammaire. Leurs articles sont truffés de fautes. Même dans les grands médias de propagande comme Le Figaro ou Le Monde.
La Pie, Posté
Rassurez-vous, Arnaud Gunet, les journalistes connaissent très bien les "bonnes vieilles règles de la grammaire française", ils s'adaptent juste à leur temps. Ces règles ne sont pas gravées dans le marbre et si ça n'offense que vous (en tant qu'homme, quelle surprise), ce n'est pas bien grave...
Armand GUNET, Posté
Serait-il possible, svp, d'arrêter cette idiotie d'écriture inclusive bonne juste pour les nul(le)s qui ne connaissent pas les bonnes vieilles règles de la grammaire française ?