Plongée dans la "Dieudosphère" :

À la rencontre des fans réunionnais de Dieudonné


Publié / Actualisé
L'humoriste controversé Dieudonné Mbala Mbala s'est produit à cinq reprises ce samedi 17 février à la Salle Candin de Sainte-Clotilde (Saint-Denis). En marge du spectacle de la première représentation, rencontre avec sa communauté fidèle aux rangs fournis et aux profils divers. Une "Dieudosphère" pour qui "liberté d'expression" est le maître-mot. (photo Imaz Press Reunion)
L'humoriste controversé Dieudonné Mbala Mbala s'est produit à cinq reprises ce samedi 17 février à la Salle Candin de Sainte-Clotilde (Saint-Denis). En marge du spectacle de la première représentation, rencontre avec sa communauté fidèle aux rangs fournis et aux profils divers. Une "Dieudosphère" pour qui "liberté d'expression" est le maître-mot. (photo Imaz Press Reunion)

Ils sont commerciaux, agriculteurs, chauffeurs, cuisiniers ou informaticiens. En ce samedi après-midi chaud et ensoleillé sur le chef-lieu, femmes et hommes se sont retrouvés à la Salle Candin basée à Sainte-Clotilde, lieu gardé secret jusqu'à deux heures du spectacle. Pour cette première des cinq représentations, ils ont rempli les chaises rouges des lieux pour venir admirer sur les planches péi Dieudonné Mbala Mbala. Une heure d'humour noir, sur le thème de la guerre, pendant laquelle la communauté de fans du polémiste – la "Dieudosphère" – n'a pas ménagé ses rires.

À la sortie, les impressions sont unanimes et résumées par Charlie, cuisinier : "Le spectacle était très bon, et vraiment il faut le dire sans propos choquants". Le jeune avoue "suivre Dieudonné depuis peu… Depuis qu'on lui interdit certaines salles, certaines télés…", et confie "ne pas défendre à tout prix" l'humoriste controversé. Son père Georges, agriculteur confirme : "il a fait vibrer toute la salle, on a senti une communion".

- "Dieudonné, c'est un frère" -

"Communion" c'est aussi le mot choisi par le commercial dionysien Jérôme pour décrire l'atmosphère du show. Pour Georges, "il a un langage un peu vulgaire parfois, c'est un gars du peuple. Il est authentique et son langage c'est le nôtre aussi quand on a envie de rire, d'être sarcastique". Laurent, un quarantenaire raconte "avoir vu Dieudonné pour la première fois en vrai et ne pas être déçu". "Je peux comprendre que certaines personnes puissent être choquées parfois. Aujourd'hui par exemple, certains ne rigolaient pas pour tout, moi je ne rigolais pas pour tout, mais je ne vois pas comment ce spectacle peut faire polémique".

Charlie l'assure, "ce qu'on aime chez Dieudonné, c'est qu'il est libre". Son père renchérit : "pour ceux qui sont ici, il n'y a pas de couleur de peau, de religion ou quoi que ce soit. Dieudonné, c'est un frère". Pour Alex, un autre spectateur sorti avec le sourire : "ceux qui prétendent qu'il tient des propos choquants c'est ceux qui ne l'ont jamais vu". Du côté de Laurent et Georges, Dieudonné "a le droit", c'est la "liberté d'expression".

Christophe qui affirme "suivre Dieudonné depuis le début" après l'avoir "déjà vu à Paris et à Bruxelles", pense que le polémiste de 52 ans "va toujours dans l'humour un peu extrême, un peu trash, mais ça reste de l'humour et des personnages joués. Je comprends que ça puisse choquer mais c'est comme Coluche ou Desproges à l'époque" soumet-il.

- "On peut remplir un Stade de l'Est" -

La "Dieudosphère" péi a par ailleurs déploré les conditions d'accueil du polémiste : "on le reçoit dans une petite salle comme ça alors que je suis sûr qu'on peut remplir un Stade de l'Est" lance Christophe. Lieu choisi par le Front national pour un meeting en 2016, la Salle Candin a laissé sembler indifférents les aficionados de Dieudonné : "ça ne me choque pas" indique Georges. "Il ne faut pas faire le raccourci entre le Front national et Dieudonné. Il est à l'opposé de tout ça" clame Jérôme.

Pour d'autres, "on ne peut plus rien dire aujourd'hui". Georges pense que "des élites tirent les ficelles et empêchent le libre-accès à tout ça". Son fils Charlie argue que cette représentation c'est "la résistance à des forces supérieures"

hf/www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

MALKOVITCH, Posté
Europr et A-humet : belle exemple de crasse intellectuelle ; des neutrons lyophilisés incapables de penser et donc séduits par un raciste gras de rancoeur. Le proverbe est si juste :"Qui se ressemble s'assemble"
Elie, Posté
ils veulent ta peau ces nazis
Europr, Posté
Eh Mojito, en tant que victime du racisme et petit-fils d'esclave, sache que ta souffrance je m'en fous comme de la période en question. ta mémoire n'est pas la mienne. De plus les juifs noirs sont chassés d'Israel. Donc, ce que tu affirmes n'est que ton problème et celui au plus de 6 millions de victimes alors que mon peuple a bien pus payé que le tien et paye encore... mais je ne te demande pas de payer ma note.
Al-humet, Posté
et en reponse a mojito,( on s'en fout de ta question)
Al-humer, Posté
genial!
Mojito, Posté
Dommage de ne pas avoir posé la question à ces "gentils spectateurs": A l'instar de votre idole, pensez vous que la shoah est une invention? que les camps d'extermination n'ont jamais existé?
JOHN, Posté
Habillé et chaussé comme à sa sortie de l'avion, c'est dire !
Le racisme, l'antisémitisme sont des délits.
L'adipeuse quenelle-ananas à l'humour crasse et aigri l'a appris.
C'est la force de la république laïque dont ces spectateurs profitent chaque jour.
Quant à la liberté d'expression, personne ne l'empêche de parler ; la preuve, il fait ses spectacles.
Parlez-en aux chinois de la liberté d'expression... Ils sauront quoi vous répondre.
Il ne faut pas tout mélanger.
KUNTA KINTé, Posté
Alors , la L.D.H péi ou de France en pense quoi de ces 4.000 spectateurs qui ont payé leur billet , sans avoir le couteau sous la gorge !
A vouloir manipuler , c'est la L. D . H qui se mord la queue , en l' ayant fait la pub de cet humoriste qui n'en demandait pas autant ... COQU un jour , COQU toujours HIHIHIHIHI hihihi ....

Ainsi soit-il !