Il était le peintre de l'âme créole :

Le plasticien Wilhiam Zitte est décédé


Publié / Actualisé
William Zitte n'est plus. Il a été retrouvé sans vie à son domicile de la Plaine des Palmistes ce vendredi matin 22 juin 2018. Il a n'aurait pas survécu à un malaise. Plasticien principalement tourné vers la peinture, il était âgé de 63 ans. Profondément attaché à son île, peintre de l'âme créole, cet artiste hors normes avait été directeur de l'Artothèque de 1995 à 1999. (Photo DR/Wikipédia)
William Zitte n'est plus. Il a été retrouvé sans vie à son domicile de la Plaine des Palmistes ce vendredi matin 22 juin 2018. Il a n'aurait pas survécu à un malaise. Plasticien principalement tourné vers la peinture, il était âgé de 63 ans. Profondément attaché à son île, peintre de l'âme créole, cet artiste hors normes avait été directeur de l'Artothèque de 1995 à 1999. (Photo DR/Wikipédia)

Cyrille Melchior, président du conseil départemental :

"C’est avec une profonde émotion que j'apprends la disparition de Wilhiam Zitte, artiste dont l’œuvre marquera assurément l’histoire de l’art à La Réunion. Cette œuvre, qu’il a d’abord développée en forme de combat pour la mémoire de l’esclavage, à partir de matériaux ordinaires - dont sa toile de jute - et avec des convictions inébranlables, est pionnière. Créateur du concept d’artcréologie, Wilhiam Zitte a ancré son travail dans la société créole, explorant aussi les représentations contemporaines, comme celles de la religion populaire, dans une collecte et une recherche sans fin.

Forcément incompris à ses débuts, l’artiste a fini par devenir incontournable dans le paysage artistique, reconnu par ses pairs, consacré par des collections publiques et privées, il est l’un des rares plasticiens de notre île à avoir fait école.

De 1995 à 1999, Wilhiam Zitte a été le directeur inspiré de l’Artothèque du Département. Dans ses choix artistiques, dans le dialogue qu’il a construit avec toutes les générations de créateurs, dans sa relation singulière aux publics, il aura laissé au service sa trace, personnelle et sensible.

Au nom du Département de La Réunion et des conseillers départementaux, j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses amis.

   

3 Commentaire(s)

2018, Posté
Un homme Parmis tant d?autre , qu?on ne dévoile pas vraiment le vrai visage car il est connu , trop à dire , il a eu une vie qu?il méritait , sans plus ni moins de dire que c?est un grand homme ,
Yk, Posté
Oui je dirais que il était quelqu'un de bien ouvert à tout il était prof sur bras mouton et ont à fait quelques sorties avec lui et les enfants l'abolition l'esclavage sur piton rouge au maiido !! Gentil ce monsieur !!
Faby, Posté
Un très grand homme, gentil, généreux, et qui aimait l'humour....triste de perdre un ami😢😢😢