Le Tampon :

Florilèges 2018 - Un départ timide selon les exposants


Publié / Actualisé
La 35ème édition des Florilèges a débuté ce vendredi 12 octobre 2018. Si le beau temps est au rendez-vous, les visiteurs eux se font désirer en ce début de vacances. Les exposants et forains confient leurs impressions et leurs attentes sur ces Florilèges version 2018. Pour y assister vous avez jusqu'au 21 octobre 2018.
La 35ème édition des Florilèges a débuté ce vendredi 12 octobre 2018. Si le beau temps est au rendez-vous, les visiteurs eux se font désirer en ce début de vacances. Les exposants et forains confient leurs impressions et leurs attentes sur ces Florilèges version 2018. Pour y assister vous avez jusqu'au 21 octobre 2018.

Premier week-end des Florilèges et déjà une tendance globale semble se dessiner. Les allées sont bien remplies, les bras des visiteurs eux restent vides. On assiste à un début timide d'un point de vue exposants. Les badauds sont à la recherche de bonnes affaires et sont donc plus sélectifs. Les mêmes remarques se font entendre lorsqu'on interroge les commerçants dans la foire.

"Ça a commencé timidement, mais on a eu un bon premier week-end"

Les Florilèges restent un évènement incontournable de la ville du Tampon et beaucoup d'habitués reviennent chaque année. Cela permet de créer une relation longue avec les clients, qui viennent chaque année découvrir les nouveautés. M. Boivilliers, qui a son stand à l'entrée du parc Jean de Cambiaire, nous confie "Il y a eu pas mal de personnes, que ce soit vendredi, samedi ou dimanche. Mais ce lundi c'est assez mort". Il regrette d'ailleurs la gratuité du lundi qui était en place quelques années auparavant, qui ramenait plus de monde. Il voit d'ailleurs la différence "très clair" en terme de fréquentation par rapport aux éditions précédentes.

De l'espoir pour les prochains jours

Malgré l'affluence des premiers jours, une petite baisse de fréquentation est notable. Par rapport aux Florilèges de l'année dernière, les exposants nous confient qu'il y a légèrement moins de monde sur le premier week-end. "Les gens sont peut-être fatigués de voir tous les jours, toutes les années les mêmes exposants au même endroit. Peut-être un petit peu de nouveauté re fleurirai les Florilèges" nous explique Christophe Yung sur son stand proche de l'église.

Plus d'animation et d'accessibilité

Les visiteurs sont avant tout à la recherche de plantes et de fleurs, cela complique le travail de plusieurs entreprises présentes. Tous sont d'accord sur le fait d'être présent à l'une des plus importantes fêtes à la Réunion. Le but pour de nombreux commerçants c'est avant tout des rencontres, des contacts pour pouvoir ensuite effectuer les ventes dans un cadre plus commercial et à têtes reposées. "Il manque un peu d'animation", c'est une remarque que nous avons beaucoup entendue en traversant la braderie. En effet pas de musique sur haut-parleurs, pas d'animateur et pas de promotions de stands comme c'était le cas quelques années avant. Un horticulteur nous confie "Habituellement, pendant le weekend il y a beaucoup d'annonces, cette année on entend un comme ça de temps en temps". Beaucoup saluent également la présence de nombreux médias au sein des Florilèges afin de communiquer directement auprès des futurs visiteurs.

 

jb/www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !