[VIDEOS] Musique, cirque, danse et langue des signes :

Spectacle-concert : Zanfan Rev ek Davy Sicard


Publié / Actualisé
Un rêve. Puis un clown et une danseuse d'une boîte à musique libre de ses mouvements. Ce songe, porté par les chansons et la musique de Davy Sicard nous propulse en enfance, entre cirque, illusion et réalité. Trois ans après son dernier album, l'artiste imagine un véritable concert-spectacle, en représentation pour trois dates seulement. "Zanfan rev" passe par le Maloya kabosé, une valse, des rythmes de reggae et de blues. Le chanteur veut également sensibiliser son public aux personnes "autrement capable". Tout le spectacle est interprété en langue des signes pour les personnes malentendantes. Imaz Press a rencontré ce grand rêveur pour parler de ses inspirations, son amour de la culture créole et ses projets futurs.
Un rêve. Puis un clown et une danseuse d'une boîte à musique libre de ses mouvements. Ce songe, porté par les chansons et la musique de Davy Sicard nous propulse en enfance, entre cirque, illusion et réalité. Trois ans après son dernier album, l'artiste imagine un véritable concert-spectacle, en représentation pour trois dates seulement. "Zanfan rev" passe par le Maloya kabosé, une valse, des rythmes de reggae et de blues. Le chanteur veut également sensibiliser son public aux personnes "autrement capable". Tout le spectacle est interprété en langue des signes pour les personnes malentendantes. Imaz Press a rencontré ce grand rêveur pour parler de ses inspirations, son amour de la culture créole et ses projets futurs.

Sur scène, un clown et une danseuse mettent en mouvements la musique et les mots de Davy Sicard, ils nous racontent une histoire. Ecrit avec sa fille, Marion Sicard, le chanteur veut aider le public à retrouver sa part d’enfance le temps d'une soirée...

La plus grande partie du répertoire de ce spectacle prend appui sur son dernier album, Mon Zanfan sorti en 2015. "C'est comme une illustration de l'album, et vice-versa", explique le chanteur. Il n'y aura donc pas de titre inédit mais Davy Sicard promet des "surprises" au public, toutes différentes d'une salle à l'autre... Pas la peine de le questionner, il n'en dira pas plus !

Langue des signes

La totalité de ce spectacle-concert est en langue des signes. Un interprète, Alix Sellambron signe en créole pendant 1 heures 45 les paroles des chansons de Davy Sicard... Un exploit. "Il fait partie intégrante du spectacle. Il exprime tout, son corps danse et c'est très captivant", résume le l'artiste. Une manière également de sensibiliser le public aux personnes mal-entendantes. Ce n'est pas la première fois que Davy Sicard met en lumière ces "personnes autrement capable". En 2012, il avait donné une série de concerts "Mon péi sansasorièl" dans le noir absolu. Une expérience pour se pencher sur les problèmes des déficients visuels.

Identité, langues et Maloya

Dans ses paroles, Davy Sicard parle d'identité, d'inégalités, de rêves. A sa manière, il appartient à cette nouvelle génération qui donne au Maloya un nouveau souffle. L'artiste chante d'ailleurs en deux langues : "J'aime la langue française. Elle est raffinée, élégante (...), c'est aussi la première langue que j'ai parlé." Quant au créole, il a grandi avec. Les deux sont son identité. Choisir l'une des deux n'aurait donc pas de sens pour Davy Sicard.

Pour l'artiste, le Maloya ce n'est pas seulement de la musique : "c'est une démarche, une façon de penser, une philosophie qui imprègne le Réunionnais depuis le début jusqu'à aujourd'hui, jusqu'à demain ! Il fait partie de nous, mais si nous ne sommes pas musicien. Le Maloya il est là!". Davy Sicard l'a découvert à 17-18 ans, puis il est tombé dedans. Regardez :

Et le prochain album ? "Je suis toujours en train de l'imaginer", dit-il en riant avant d'ajouter, qu'il lui faudra du temps. Un album pour Davy Sicard se prépare avec soins. Poser les bons mots, les bonnes notes, c'est tout un art, avec un peu de nostalgie...

Pour terminer, Davy Sicard nous a interprété Mon bouké fler, une chanson écrite pour sa mère regardez :

Zanfan Rev, trois dates à ne pas rater :

  • Le 10 novembre à la Salle Guy Agenor de La Plaine des Palmistes
  • Le 17 novembre au théâtre Luc Donat au Tampon
  • Le 24 novembre au Théâtre des Sables à L’Etang-Salé

Un grand merci à l'Institut de beauté les 5 éléments de Saint-Denis pour leur accueil.

nt/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !