Alon bat karé :

Des bassins à visiter pour les vacances


Publié / Actualisé
Pendant l'été et avec les vacances, beaucoup de chanceux profiteront d'avoir du temps libre pour se reposer. Pour d'autres, il faut également profiter de ce temps pour découvrir ou redécouvrir des coins de paradis à la Réunion. Nous avons mis en avant quelques bassins de l'île, pour donner quelques idées de sortie en famille ou entre amis afin de s'offrir un petit moment de nature et profiter de lieux plus calmes que d'autres endroits en cette période touristique forte. Cette liste est bien entendue non exhaustive.
Pendant l'été et avec les vacances, beaucoup de chanceux profiteront d'avoir du temps libre pour se reposer. Pour d'autres, il faut également profiter de ce temps pour découvrir ou redécouvrir des coins de paradis à la Réunion. Nous avons mis en avant quelques bassins de l'île, pour donner quelques idées de sortie en famille ou entre amis afin de s'offrir un petit moment de nature et profiter de lieux plus calmes que d'autres endroits en cette période touristique forte. Cette liste est bien entendue non exhaustive.

Bassin Mangue

Le bassin Mangue est situé sur la rivière des Marsouins à Saint-Benoit. Le site est aménagé pour accueillir les vacanciers pour un pique-nique. La baignade est possible, vous croiserez probablement des pêcheurs de coquilles, anguilles ou poissons.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Celine Savigny (@celine_sav) le

Bassin Bleu

À Saint-Anne, le bassin se trouve à une centaine de mètres en amont de l'embouchure de la rivière. Attention, la zone est très ensoleillée donc prévoir de la crème pour éviter les coups de soleil. Une zone de pique-nique est aménagée pour accueillir les familles.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Samia (@samia974) le

Bassin la mer

C'est entre Bras-Panon et Saint-Benoit qu'il faut se rendre pour accéder à ce bassin. Il se situe en amont du Bassin la Paix (interdit de baignade par arrêté communal). Il faut se garer après les champs de cannes et empruntez un sentier pour une balade de 30 minutes. La baignade n'est pas surveillée.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Guillaume Reunion 🇷🇪 (@guillaumereunion974) le

Bassin Boeuf

Direction Sainte-Suzanne, très facile d'accès ce bassin appelle au calme et au repos. Parfait pour un petit pique-nique improvisé en pleine nature avec les pieds dans l'eau pour éviter la chaleur de l'été.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Naïs (@anais_canet) le

Bassin du diable

À Saint-Denis, dans le lit de lu Grand Bras, affluent de la rivière Saint-Denis ce bassin est associé à une légende. C'est Antoine Louis Roussin qui raconte celle-ci dans "Album de la Réunion".

Une dénommée Zoura, fille de Cambo et de Nariana, âgée de 18 ans, faisait l'admiration de tous par sa beauté. Mais altière et dédaigneuse, elle méprisait ses soupirants. Un jour, au hasard d'une de ses promenades en forêt, elle découvrit un précipice dont les bords formaient un entonnoir et sur l'un de ces bords, une fleur d'un rouge éclatant, contrastant avec le vert du gazon qui l'entourait. Elle résolut de mettre à l'épreuve son soupirant du moment en lui demandant d'aller cueillir la fleur. Ce dernier s'exécute, y parvient presque, mais glacé d'effroi par le regard de cette créature démoniaque, lâche prise et tombe dans l'abîme.

Malgré ce drame, Zoura continue à ravager les cœurs des jeunes gens des environs. Mais survient un inconnu et les rôles vont changer. En effet, Zoura se sent éprise pour lui d'une folle passion payée d'une redoutable indifférence.

Un soir l'étranger lui déclare qu'il est fils de génie et qu'il lui montrera ses richesses si elle accepte de la suivre.

Le lendemain, toute la communauté se trouve mystérieusement convoquée aux bords du précipice. Bientôt apparaissent la belle Zoura et l'inconnu qui lui dit : "Tu as voulu la fleur, tu l'auras". En effet, il va la cueillir et la lui remet. Dès que Zoura la prend, des gouttes de sang se mettent à couler entre ses doigts. De son côté, l'étranger se métamorphose et Zoura s'écrie : "Le diable !". "Non, dit-il, c'est la justice que je représente". À ce moment, il prend Zoura dans ses bras et l’entraîne dans le vide. Une forte odeur de soufre se manifeste et le gouffre béant se remplit d'eau, prenant ainsi le nom de "bassin du Diable"

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par john (@freespirit_john_parkour) le

Grand bassin

Direction le sud, dans les hauts du Tampon à Bois-Court exactement. C'est ici le départ du sentier de Grand Bassin. Après avoir descendu environ 700 mètres en suivant le sentier, vous arriverez au village de Grand Bassin. La randonnée est difficile mais ce bassin se mérite. Parfait pour une journée nature dans les hauts de la ville où il fait bon vivre.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Aymerick Kichenin (@aymerick.k_trail) le

Bassin 18

À Saint-Pierre, vers Grand-Bois, le bassin 18 était appelé bassin des huîtres par nos gramouns. Selon les récits, avec la proximité de la mer, le bassin était un lieu de prédilection pour les huîtres. Avec le temps et la langue créole, le nom se serait mué de bassin des huîtres à bassin dix-huit.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par MaximeLeuGlobeTrotter™✈🌍 (@leumaxime) le

Bassin du Bras d'Oussy

Au coeur de Mafate, il faut remonter la Rivière des Galets à partir de deux Bras. Le bassin est très clair, et il faudra faire attention au courant si vous souhaitez vous baigner. Les nageurs pourront le bras d'Oussy afin d'accéder aux chutes d'eau.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par miister nono (@miisternono) le

Bassin bleu à l'Étang-Salé

Un peu moins connu, ce bassin s'est formé dans les roches volcaniques à proximité du littoral sud de l'île. Des poissons, des crustacés et des oursins accueilleront les baigneurs où l'eau transparente et chaude seront un atout pour les observer. Il se situe vers le Gouffre de l'Étang-Salé. Prudence, les vagues du bord de mer peuvent être dangereuses et surprenantes pour les visiteurs.

Attention : pendant les fortes chaleurs, la tentation est grande de vouloir se raffraîchir. Il a ya des règles à respecter :

- se mouiller le corps et la nuque, éviter de rentrer en contact directement avec l'eau qui est généralement bien plus froide que l'air ambiant.

- il existe un risque de choc thermique en cas d'immersion brutale.

- il est également recommandé de laisser un temps de digestion d'envion 2  heures après un repas copieux afin d'éviter les risques de malaises dans les bassins.

- après de fortes pluies, il faut éviter les bassins, un risque de crue est présent et les baignades sont généralement non surveillées dans ces zones.

- tenez compte de la météo et n'hésitez pas à demander l'avis des personnes présentes autour pour éviter les accidents.

jb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !