Manufacture du patrimoine :

Une étude d'identification d'édifices d'architecture contemporaine remarquable va démarrer


Publié / Actualisé
La direction des affaires culturelles de La Réunion a lancé en 2019 une étude destinée à repérer des édifices d'architecture contemporaine remarquable sur tout le territoire de La Réunion. Cette architecture a modifié, modelé et structuré le paysage urbain des villes de La Réunion. Elle nous entoure, participe à notre cadre de vie et n'est que rarement identifiée et nous la connaissons mal.
La direction des affaires culturelles de La Réunion a lancé en 2019 une étude destinée à repérer des édifices d'architecture contemporaine remarquable sur tout le territoire de La Réunion. Cette architecture a modifié, modelé et structuré le paysage urbain des villes de La Réunion. Elle nous entoure, participe à notre cadre de vie et n'est que rarement identifiée et nous la connaissons mal.

L’étude architecturale confiée à la Manufacture du patrimoine en co-traitance avec Caroline Soppelsa a pour objectif l’identification de bâtiments remarquables construits de 1950 à 1980, en ciblant plus particulièrement les thématiques du logement social et des équipements publics. Les membres de La Manufacture du Patrimoine seront présents tout le mois de juillet sur les différentes communes de La Réunion. Ils réaliseront les descriptifs des immeubles concernés en les visitant, en les photographiant et en procédant à des recherches auprès du service des archives municipales.

Cette enquête de pré-inventaire permettra d'établir des fiches signalétiques des immeubles construits de 1950 à 1980. Ensuite, l’analyse scientifique des résultats conduira à une réflexion sur une labellisation " Architecture Contemporaine Remarquable ", soumis à l'accord des propriétaires.

Ce label, mis en place en 2016 dans le cadre de la loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine, succède au label " Patrimoine du XXe siècle ". Décerné par le ministère de la Culture, il permet de signaler les édifices de moins de cent ans présentant un intérêt architectural ou technique. Il n’implique aucune servitude d’utilité publique. L’objectif est de montrer l’intérêt de constructions récentes que tout un chacun peut habiter et fréquenter, de faire le lien entre le patrimoine ancien et la production architecturale contemporaine et d’inciter à sa réutilisation en l'adaptant aux attentes du citoyen.

Les résultats de cette étude permettront également de mieux comprendre et de faire connaître ce patrimoine à tous les publics, au travers d'outils pédagogiques. Elle constituera ainsi un outil de valorisation de l’architecture du XXe siècle à La Réunion, mis à la disposition des communes, des établissements scolaires et des citoyens qui en feront la demande.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !