Des artistes dénoncent "un budget inique" :

La Région "ampute de 5,3 millions d'euros" le financement de la culture


Publié / Actualisé
"Au moment où la Région Réunion s'apprête à voter son budget primitif 2020, les acteurs du spectacle vivant et de la culture découvrent avec stupéfaction que leur filière prévoit d'être amputée de près de 39%, soit une baisse du budget culture de plus 5,3 millions d'euros !" écrit Kolet' Réunion dans un communiqué. Ce collectif regroupe des acteurs culturels du spectacle vivant de La Réunion. "Les associations culturelles subiraient ainsi des coupes de 73% et les manifestations de 52%" s'insurgent les artistes (Photo rb/www.ipreunion.com)
"Au moment où la Région Réunion s'apprête à voter son budget primitif 2020, les acteurs du spectacle vivant et de la culture découvrent avec stupéfaction que leur filière prévoit d'être amputée de près de 39%, soit une baisse du budget culture de plus 5,3 millions d'euros !" écrit Kolet' Réunion dans un communiqué. Ce collectif regroupe des acteurs culturels du spectacle vivant de La Réunion. "Les associations culturelles subiraient ainsi des coupes de 73% et les manifestations de 52%" s'insurgent les artistes (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Ces coupes sont non seulement sans précédent, mais absolument inattendues tant la culture devait être préservée et restait présentée par La Région Réunion comme +le coeur de son projet de développement pour La Réunion+" note Kolet’ Réunion en citant le volet consacré à "l'identité Culturelle Réunionnaise" en novembre 2019 par "Réunion Magazine", le journal édité par le conseil régional

"Quant à la démarche de "co-construction de partenariat " avec les acteurs culturels aussi revendiquée par la collectivité régionale, elle implique un minimum de concertation. Or, le coup d’arrêt u'amènerait cette décision budgétaire inique et injustifiée, aura des répercussions sur l’ensemble de notre écosystème culturel déjà fragile (annulations de spectacles et
manifestations, pertes d'emplois, cessation d’activités, perte de débouchés pour les nouveaux entrants, cloisonnement de l’île, absence d’export, assèchement des projets artistiques et culturels avec l’Education Nationale, la santé, le milieu associatif…) mais aussi par ruissellement sur les prestataires de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, des transports, des médias, etc… C’est une part de l’âme de La Réunion qui est ainsi mise en danger" énumère Kolet’ Réunion

Nous, acteurs culturels du spectacle vivant et de la culture, prenons donc la mesure des graves conséquences que fait peser le vote de ce budget sur les artistes, les équipes, les lieux, les manifestations, les publics et la survie des projets que chacun d’entre eux porte au service du territoire réunionnais, et nous rejetons sans appel ce budget pour 2020.
 

- Valeurs culturelles et impact économique -

Kolet’ Réunion dit ensuite souhaiter"rappeler aux élus régionaux qui voteront le 30 janvier : "qu’en vertu de la loi NOTRe, le Conseil Régional se doit de veiller au respect des droits culturels, dont les acteurs du spectacle vivant et de la culture sont les premiers garants. Toute décision mettant en danger l’intégrité de notre filière apparaîtra donc comme une négation des principes de diversité culturelle et de dignité des personnes, tels que les défend l’UNESCO".

Le collectif rappelle aussi aux conseillers régionaux "l’importance de la culture et du spectacle vivant dans l’histoire de La Réunion et dans la construction de notre identité commune. Les artistes et opérateurs culturels irriguent la société réunionnaise, favorisent la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Ils sont autant de balises qui accompagnent chacun dans sa vie quotidienne comme dans sa représentation du monde. Ils assurent des missions d service public et d’éducation populaire indispensables à notre démocratieé.

Kolet’ Réunion ajoute qu"'économiquement, la culture représente, 2,3% du PIB de La France (plus que l’industrie automobile), avec près de 600.000 actifs, dont un tiers des effectifs dans le spectacle vivant. A La Réunion, le poids économique de la filière créative est aussi considérable et le seul spectacle vivant compte plus de 200 structures et 1.200 professionnels, acteurs économiques à part entière qui oeuvrent autant au rayonnement de la culture réunionnaise qu'ils sont des moteurs de l’attractivité de notre territoire".

Le collectif cite encore "Réunion Magazine", le journal du conseil régional our dire "les activités, biens et services culturels ont [bien] une double nature, économique et
culturelle, parce qu’ils sont porteurs d’identités, de valeurs et de sens". Il commente ensuite "ll est essentiel de les préserver. Nous alertons donc les élus sur les conséquences que le vote de ce budget aura sur la filière et les réactions qui pourront en découler".

Kolet’ Réunion dit être "à la disposition du conseil régional pour construire une alternative à la fois solidaire et durable à ce budget primitif 2020.

Dans le détail des chiffres

Se basant sur les rapports sectoriels contenus dans projet de budget primitif pour 2020, le collectif a fait les comptes :

Investissement : 1.953.728 € (2019 : 2.680.000 €)
Soit une baisse de -726.272 € et -27%, pour les dépenses d’investissement dans la
culture en 2020.

Fonctionnement : 6.319.294 € (2019 : 10.908.195 €)
Soit une baisse de -4.588.901 € et -42% pour les dépenses de fonctionnement dans la
culture en 2020.

Le budget global 2020 pour la culture sera présenté en Assemblée Plénière le 29 janvier en baisse de - 5.315.173 € et -39%.

Ventilation (non exhaustive) par secteurs :

• Enseignement artistique (hors Conservatoire à Rayonnement Régional) : 250.000 € (2019 : 904.000 €) soit une baisse de -654.000 € et -72%
- Aides aux associations : 1.133.522 € (2019 : 2.568.000 € et 40.000 € frais d’insertion)
- Subventions aux associations culturelles : 397.294 € (2019 : 1.446.000 €) soit une baisse de -1.048.706 € (-73%)
- Subventions équipement associations culturelles : 574.228 € (2019 : 750.000 €) soit une baisse de -175.772 (-23%)
- Pôle régional littérature / diversité : 40.000 € (2019 : 92.000 €) soit une baisse de -52.000 € (-57%)
- Export création artistique : 0 (2019 : 105.000 €) soit une baisse de 105.000 € (-100%)
- IOMMA : 100.000 € (2019 : 120.000 €) > baisse de 20.000 € (-16%).
- Oeuvres d'art Région : 20.000 € (2019 : 50.000 €) soit une baisse de 30.000 € (-60%)
- Divers investissement culture : 2.000 € (2019 : 5.000 €)

soit une baisse totale de -1.474.478 € et -56%.

• Aides aux salles et lieux de création et de diffusion du spectacle vivant : 865.500 € (2019 : 1.300.000 €)
- Equipement des salles de spectacle : 37.500 € (2019 : 100.000 €) baisse de -62.500 € (-63%)
- Schéma regional des salles et lieux de création et de diffusion : 828.000 € (2019 : 1.200.000 €) baisse de 372.000 € (-31%)

soit une baisse totale de -434.500 € et -33%.

• Aides aux entreprises culturelles : 350.000 € (2019 : 505.000 €) soit une baisse de 155.000 € et -31%.

• Aides au FRAC et au PRMA : 610.000 € (2019 : AE 680.000 €) soit une baisse de -70.000 € et -10%.

• Aides aux manifestations culturelles, dont Guetali : 260.000 € (2019 : 600.000 €) soit une baisse de -340.000 € et - 57%.
 

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Grand bassin we Love, Posté
HÃ'tel Seychelles - festival Seychellois - bungalow seychelles- locations Seychelloises.......Life is money IMAZ PRESS - life is beautiful
Macatia, Posté
Didix la besoin de cet argent pour faire sa campagne avec les vieux chevaux de retour sur saint denis. Il faut zot y sava defende zot beef teek a la pyramide inversé pour renverser Dididx qui dit que creole avec son rsa n'a pas besoin de se cultiver.
2timo, Posté
La Région c'est une collectivité où siègent des conseillers élus par les électeurs donc sensés représenter la population. S'ils votent non, le budget ne passera pas. C'est tout. Aussi simple que ça. Pour moi, tout autre action est inutile.
La fouine, Posté
Au fait,la Région a t'elle financé ou finance t elle encore le carnaval des Seychelles ?il semblerait selon certains, que par le passé il était question de 1million d'euros.est ce vrai ?si oui pourquoi,cela nous rapporte quoi.ne dit on pas que les finances de la région est au beau fixe,et on ampute la culture,ce n'est pas fini,si le président gagne à St Denis,c'est toute la Réunion qui gagne.... baisement.
Matraque, depuis son mobile, Posté
Quelle honte que la manière dont est dépensé l'argent public à La Reunion