[LIVE - PHOTOS/VIDÉO] Le financement régional amputé de 5,3 millions d'euros :

Conseil régional : l'opposition dénonce les coupes budgétaires, des artistes manifestent dans le hall


Publié / Actualisé
Venus de toute l'île, une centaine d'artistes sont rassemblés dans le hall du conseil régional ce jeudi matin 30 janvier 2020. Ils protestent contre "l'amputation de près de 39% du budget culture alloué par la Région, ce qui représente une diminution de plus 5,3 millions d'euros" disent-il. La Région Réunion s'apprête à voter ce jeudi matin son budget primitif 2020 en diminution globale de 258 milions par rapport au budget de 2019. Suivez-nous, nous sommes en direct
Venus de toute l'île, une centaine d'artistes sont rassemblés dans le hall du conseil régional ce jeudi matin 30 janvier 2020. Ils protestent contre "l'amputation de près de 39% du budget culture alloué par la Région, ce qui représente une diminution de plus 5,3 millions d'euros" disent-il. La Région Réunion s'apprête à voter ce jeudi matin son budget primitif 2020 en diminution globale de 258 milions par rapport au budget de 2019. Suivez-nous, nous sommes en direct

Regardez la suite du direct de nos journalistes

 

Regardez le direct de nos journalistes dans le hall de la Région

 

  • IPR

    Ce live est à présent terminé, merci d'être resté avec nous

    A bientôt

     

  • IPR

    Didier Robert se justifie

    Didier Robert prend la parole, il dit d'abord qu'il a "apprécié les interventions de l'opposition, même s'il y a parfois des excès dû à la précampagne électorale"

    Le président de Région ajoute : "je me suis déterminé à aller au bout de ce mandat sur la base de nos engagements"

    Il éprouve ensuite le besoin de dire (presque avec des trémolos dans la voix) : "tant que nous serons des élus béni oui oui, des manipulateurs, des élus à double langage, un ici et un autre dans les autres instances, alors nous serons toujours à la merci de décisions prises sans nous".

    Pour justifier la baisse drastique de son budget (- 24%, soit 258 millions d'euros) Didier Robert affirme que "cela est dû au transfert des compétences de la Région à l'Etat, notamment en matière d'apprentissage". Il fait aussi référence au conseil départemental (qui n'avait rien demandé à personne) "à la demande du Département, l'Etat a repris à son compte la gestion du RSA. Mécaniquempent le budget de cette collectivité va baisser". S'adressant à l'oppostion il dit encore "j"attends que vous veniez crier contre cette baisse de budget

  • IPR

    Les débats se poursuivent dans l'hémicycle

    Les élus de la majorité régionale défendent becs et ongles le projet de budget primitif

    Les élus de l'opposition démontent leurs arguments point par point

  • IPR

    Pendant ce temps-là, la protestation des artistes continue dans la bonne humeur, regardez :

  • IPR

    Olivier Hoarau, conseiller d'opposition interpelle ses collègues :

    - "Madame Lebeau, vous allez accpeter la baisse des crédits pour la lutte contre l'illettrisme ?"

    - "Aline Murin, chère amie, vas-tu accepter la baisse des crédits à la culture, es-tu prête à accepter cela ? "

    - "Monsieur Louis Bertrand Grondin, allez-vous accepter la mort des organisme de formation ?"

    - "Monsieur Valy, cher Bachil (maire de l'Entre-Deux - ndlr), coment vas-tu expliquer à tes administrés toutes les baisses des aides aux communes ?"

    Olivier Hoarau apostrophe ensuite : Monsieur Didier Robert, votre budget porte l'estocade aux Réuninnais déjà à genoux"

  • IPR

    "Un budget scélérat" appliqué par "un Jupiter aux petits pieds

    "Vous les maires, adjoints aux maires, conseillers municipaux, vous les présidents de la chambre de commerce et de la chambre de métiers, allez-vous  acceptez sans broncher les baissses de budget, l'appauvrissement de la population" apostrophe Huguette Bello

    "C'est un budgert scélérat appliqué brutalement comme à Paris (par le gouvernement - ndlr). Encore un qui se prend pour Jupiter, mais un Jupiter aux petits pieds" lance-t-elle

  • IPR

    Huguette Bello annonce que l'opposition a alerté la chambre régionale des comptes et la préfecture sur "l'insincérité de ce budget dangereux pour La Réunion"

  • IPR

    "Vous aviez tout pour réussir, vous avez tout raté" lance à Didier Robert Karine Nabénéza, conseillère régionale d'opposition

    "Baisser le budget de 24%, ce qui représente plus de 258 millions d'euros, vous appauvrissez La Réunion, vous pénalisez la popoulation et notamment les jeunes" dit-encore

    "Vous avez décidé d'abandonner ceux qui sont le plus dans le besoin" ajoute-t-elle

    "Votre budget est un budget de casse sociale, c'est un budget anti famille, anti jeunes, anti réunionnais"

    Karine Nabénéza demande ensuite une suspension de séance pour que "vous alliez rencontrer les personnes qui manifestent actuellement"

     

     

  • IPR

    Mercredi en fin de journée Didier Robert a adressé un courrier au collectif Kolèt Réunion. Après une très longue justification et une mise en acusation de l'Etat, il assure les artistes que "le budget de la culure sera réabondé pour retrouver le niveau d'intervention habituel et conséquent de la Région"

    Les artistes n'y croient pas et continuent de le faire savoir dans le hall de la Région

    Voici la lettre de Ddier Robert

     

     

  • IPR

    Les artistes continuent de protester dans le hall du Conseil régional, tandis que l'assemblée plénière bat son plein dans l'hémycicle. Regardez :

  • IPR

    Huguette Bello (PLR) prend la parole en assemblée plénière.

    "Combien de jeune talents sacrifiez-vous (en diminuant le budget de la culture - ndlr)" lance-t-elle à Didier Robert.

    Les artistes regardent l'intervention sur l'écran géant installé dans le hall

     

  • IPR

    Et pendant ce temps là...

    Pendant que les artistes donnent de la voix et du roulèr contre l'amputation du budget culture, Didier Robert a lancé les travaux de l'assemblée plénière. Les portes feutrées de l'hémycicle n'arrivent pas à masquer les cris de protestation des artistes.

    Le président de Région fait la sourde oreille

  • IPR

    Maloya, maloya é ankor maloya

    Le kabar improvisé se poursuit dans le hall du conseil régional.

    "A ti pa, ti pa narivé", "Dodo siya", "Tir malol dann zié Réyoné", les maloyas succèdent aux maloyas sous l'oeil des vigiles

    Les artistes improvisent des chorégraphies et des démonstrations d'équilibriste et toujours cette revendifation : "les anou passé"

  • IPR

    "Didier Robert done larzan la" !

    A l'étage des élus de la majorité tentent d'entrer dans la salle des délibérations en toute discrétion

    Raté ! Les artistes les voient. Ils sont copieusement hués.

    Vient ensuite le slogan : "Didier Robert done larzan la" !

  • IPR

    "Lès anou passé"

    Les agents de sécurité de la Région reçoivent l'ordre de se positionner devant les escaliers et les ascenseurs donnant accès à l'hémicycle où les conseillers régionaux vont examiner le budget primitif.

    Les artistes entament un maloya sur le thème "lès anou passé"

    Roulèr et kayamb sont lancés à fondf

  • IPR

    D'abord sans bruit, ni trompette

    Les artistes ont déjoué la surveillance de sécurité du conseil régional. Ils sont arrivés devant la pyramide inversée sans bruit, ni trompette, sans slogan ni banderole. Ils ont tranquillement franchi le cordon de sécurité. Une fois à l'intérieur du hall ils ont improvisé un kabar

    Il est toujours en cours

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Venus de toute l'île, une centaine d'artistes sont rassemblés dans le hall du conseil régional ce jeudi matin 30 janvier 2020.

    Ils protestent contre "l'amputation de près de 39% du budget culture alloué par la Région, ce qui représente une diminution de plus 5,3 millions d'euros" disent-il.

    La Région Réunion s'apprête à voter ce jeudi matin son budget primitif 2020. Suivez-nous, nous sommes en direct

A propos

"Non à la baisse du budget de la culture"

Une centaine d'artistes manifestent ce jeudi matin dans le hall du conseil régional. "Les acteurs du spectacle vivant et de la culture découvrent avec stupéfaction que leur filière prévoit d'être amputée de près de 39%, soit une baisse du budget culture de plus 5,3 millions d'euros !" déclare ainsi le Kolet' Réunion dans un communiqué publié ce mercredi matin

"Ces coupes sont non seulement sans précédent, mais absolument inattendues tant la culture devait être préservée et restait présentée par La Région Réunion comme +le coeur de son projet de développement pour La Réunion+" note Kolet’ Réunion en citant le volet consacré à "l'identité Culturelle Réunionnaise" en novembre 2019 par "Réunion Magazine", le journal édité par le conseil régional

Lire aussi : La Région "ampute de 5,3 millions d'euros" le financement de la culture

Mercredi soir,  le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement (CCEE) a donné son avis (consultatif) sur le projet de budget pripitif de la collectivité régional. Le coup de rabot a fait bondir l'institution qui exprime sa "sidération" et s'inquiète de "la violence de l'impact que ces mesures ne manqueront pas d'avoir sur la vie associative en général et sur le champ culturel du territoire est incommensurable".
Le budget primitif 2020 en diminution globale de 258 milions par rapport au budget de 2019

Lire aussi : Région : baisse drastique du budget culture, le CCEE se dit "sidéré"

Par ailleurs le parti Pour La Réunion (PLR) a donné une conférence de presse ce mercredi pur dénoncer une nouvelle fois la baisse drastiquede 24%, les lignes budgétaires les plus touchées seraient celles de la formation et de l'enseignement. À ces deux thématiques s'ajoute celle de la culture, dont le budget serait amputé de plus de 5 millions d'euros. Le PLR n'écarte pas l'hypothèse de déposer un recours devant le tribunal administratif.

Lire aussi : Budget régional : le PLR dénonce des coupes budgétaires "sombres"

   

9 Commentaire(s)

Synthèse, Posté
Amateurisme, incompétence et affairistes
Fiasco, Posté
C'est un fiasco sur tout le ligne. Que fait la justice ? Pas 1, pas 2 pas3, pas 4 mais 5 affaires judiciaires. La Reunion et la collectivité sont en danger
Aie Caramba !!, Posté
Nous assistons à l'épilogue de la chronique d'une catastrophe annoncée.
Depuis qu'il s'est vu confier des responsabilités, Didier ROBERT n'a eu de cesse de gaspiller l'argent public.
Après la mise à terre du Tampon et de la CASUD, le ton a été vite donné à la Région : projet pharaonique hors de portée pour notre économie, décisions ubuesques ( stratégie d'Air Austral, continuité territoriale, Pop, aides à certaines entreprises/associations, stratégies des SPL régionales ....), train de vie impérial ( cabinet digne d'une armée mexicaine, voyages 1ère classe à tout va dans le monde entier, réceptions, avantages en nature ....).
Digne d'un petit Bokassa ( avec lequel il partage d'ailleurs certains traits de personnalité : irritabilité élevée à la contradiction, paranoïa, cÃ'té péremptoire ), il a dirigé arbitrairement, organisé les trahisons, dépensé sans compter et surtout voulu laisser l'emprunte de son passage avec un pont dont il espère qu'il portera le nom après son règne.
Aujourd'hui le château de carte d'effondre : il n'y a plus d'argent dans les caisse. Il faut gratter à droite, à gauche.
Et on commence par ce qui est le plus facile : la culture, les associations ....
Parce qu'il ne faut pas toucher à la continuité, au Pop, aux transporteurs, à certaines entreprises et surtout, ne pas accepter de reconnaître ses dérives mégalomaniaques !!!!
Aucune autre collectivité de France - et surtout région - ne connait une telle dégringolade.
La Réunion mettra 30 ans au moins à se remettre du règne catastrophique de Didier ROBERT et de ses équipes.
BIS REPETITA, Posté
Didier ROBERT est coutumier de ce genre de situation.
Le Tampon, la CASUD, les SPL qu'il a dirigé ou présidé, Air Austral ....
Il dépense l'argent laissé par l'ancienne équipe ( communication, clientélisme, fêtes, voyages .... ) et après il dit que c'est la faute des autres ( état, responsables associatifs, opposants politiques ... ).
Ce qui se passe est révélateur : la Région plonge et La réunion aussi !
Volcan974, Posté
La vérité c est de rembourser son salaire musée SPL
Pol, Posté
La region a t elle coupé le son de la diffusion du vote du buget sur internet au passage de l opposition ?
La vérité, Posté
Vous connaissez pourtant la vérité concernant les gens présents à la Région ce matin. Des suceurs de subventions qui viennent à la Réunion pour "apprecier" la vie, souvent au détriment de la culture populaire et de l'insertion dans nos quartiers. Un groupe de pseudo manifestants manipulé par Ericka Annette et la France insoumise avec Huguette Ratenon... rien de nouveau sous le soleil des colonies...
Pickachou, Posté
Zot la point la honte tout sa cinéma ???
Et dire que zot les mieux lotis
ANIN, Posté
La culture n'est pas le fort de Didier Robert, il s'en fout de la culture réunionnaise, il faut se battre ...soutenons ce combat