Intitulé "Our World" :

À seulement 16 ans la Réunionnaise Karen Govindinchetty publie son deuxième roman


Publié / Actualisé
Karen Govindinchetty est une jeune Réunionnaise sensible et réservée, mais aussi passionnée d'histoires et d'aventures. À seulement 16 ans, cette habitante de Sainte-Marie publie son deuxième roman intitulé "Our World". Rencontre avec une lycéenne qui rêve de vivre sa passion.
Karen Govindinchetty est une jeune Réunionnaise sensible et réservée, mais aussi passionnée d'histoires et d'aventures. À seulement 16 ans, cette habitante de Sainte-Marie publie son deuxième roman intitulé "Our World". Rencontre avec une lycéenne qui rêve de vivre sa passion.

Son intérêt pour l’écriture, Karen Govindinchetty le doit aux livres qu’elle dévore depuis toute petite. "Et si ?", de Rebecca Donovan, est son roman favori. "L’écriture est, pour moi, une manière de dire ce que l’on pense, mais qu’on n’ose pas dire à l’oral" confie-t-elle.

C’est durant son année de CE2, que Karen prend conscience de son attirance pour les mots. "J’essayais d’écrire des petites histoires, ce n’était pas très abouti, mais c’était un début " explique la jeune écrivaine. Sur les conseils et les encouragements de ses proches, la lycéenne se lance et publie son premier roman, "Quia nominor Leo", en février 2018. "Au fil du temps, j’avais envie de faire partager ma passion mais je n’osais pas. Mes amis, et ma famille m’ont poussé à publier mes histoires, et au final je ne regrette pas du tout" indique l’auteure.

- "Les mangas japonais m’aide à écrire" -

Actuellement en seconde, au lycée Le Verger à Sainte-Marie, Karen Govindinchetty ne se contente pas d’écrire. "Je regarde beaucoup d’animés japonais pour m’inspirer du style, du comportement et de l’état d’esprits des personnages" précise-t-elle. Elle aime également passer du temps avec ses amis, et sa famille. "Mon frère, mes sœurs et mes amis sont une véritable source d’inspiration pour moi. Je rattache mes protagonistes aux personnes qui m’entourent dans la vie de tous les jours" développe la jeune fille.

Deux ans après la sortie de son premier livre, Karen Govindinchetty publie son deuxième roman aux Éditions Jets d'Encre. "C’est la grande aventure. Tout à coup, c’est très professionnel. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre" commente-t-elle.

Le jeune fille garde les pieds sur terre. Après son bac, elle compte s’orienter vers la filière de l’éducation. "La publication et la vente de mes romans me permettent de rêver un peu plus concrètement du métier d’écrivain, mais je sais qu'il est difficile d’en vivre. Je n’ai pas envie de me sentir forcée d’écrire pour avoir de quoi vivre. J’ai toujours voulu être professeur des écoles, je pense m’orienter dans cette filière par la suite, mais je continuerai tout de même d’écrire" conclut Karen Govindinchetty.

es/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !