Les propos de Jean-Luc Mélenchon au centre d'une polémique :

Identité et ouverture à l'autre : parlons "créolisation" de la société


Publié / Actualisé
Lors d'un récent discours à la Mutualité, le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon a vanté "la créolisation de la société" une manière d'esquisser une vision pluriculturelle de la France favorisant l'égalité entre les individus, dans le respect des différences. Cette affirmation a rapidement provoqué une polémique, faisant notamment réagir Eric Zemmour, bien connu pour ses postures extrémistes, accusant Jean-Luc Mélenchon de mettre en péril l'unité de la nation française à travers cette affirmation. Est-ce si mal de défendre une "créolisation" de la société ?
Lors d'un récent discours à la Mutualité, le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon a vanté "la créolisation de la société" une manière d'esquisser une vision pluriculturelle de la France favorisant l'égalité entre les individus, dans le respect des différences. Cette affirmation a rapidement provoqué une polémique, faisant notamment réagir Eric Zemmour, bien connu pour ses postures extrémistes, accusant Jean-Luc Mélenchon de mettre en péril l'unité de la nation française à travers cette affirmation. Est-ce si mal de défendre une "créolisation" de la société ?

"Créolisation" de la société, voilà un mot qui sera certainement au cœur de la campagne présidentielle de 2022. A l’heure où le monde est secoué par une vague de dénonciation des crimes racistes, à l’heure où la France a été secouée par une nouvelle attaque terroriste visant Charlie Hebdo, à l’heure où les Etats-Unis vont élire un nouveau président, soit pour tourner la page Trump, soit pour continuer avec lui pour 4 années supplémentaires, les questions relatives aux "races", à l’unité nationale, à l’égalité entre les femmes et les hommes sont plus que jamais d’actualité.

C’est dans ce contexte que Jean-Luc Mélenchon s’est avancé en évoquant le terme de "créolisation" de la société, l’opposant à "l’assimilation", défendant "un métissage d’arts ou de langages qui produit de l’inattendu", "un espace où la dispersion permet de se rassembler, où les chocs de culture, la disharmonie, le désordre, l’interférence deviennent créateurs".

Le leader de la France Insoumise va même jusqu’à dire que "la créolisation et l’universalisme sont les deux états d’une même réalité fondamentale dans la condition humaine. Nous sommes tous semblables par nos besoins essentiels mais chacun de nous est différent de n’importe quel autre. Semblables dans la différence".

La Réunion, une société métissée, multiculturelle et multireligieuse

Que l’on aime ou on n’aime pas cette personnalité politique, force est de reconnaître que ces affirmations résonnent avec une acuité particulière dans notre esprit de domiens. D’une part car la créolisation est l’essence même de notre société. Une société métissée, multiculturelle et multireligieuse. On serait tentée de dire que notre identité, c’est le bien-vivre ensemble, un peuple qui sait s’aimer, dialoguer, et bâtir collectivement.

L’existence sur notre île d’un groupe de dialogue interreligieux illustre à merveille cette volonté de s’unir, de se respecter, de s’apprécier malgré les différences. Bien évidemment, comme partout, La Réunion n’est pas à l’abri du racisme, de l’intolérance et de la haine.

Mais, certainement bien mieux qu’ailleurs, grâce (ou à cause) de notre histoire, et de notre métissage, nous avons su apprivoiser et maîtriser ces dérives. La Réunion et les Réunionnais ont parfaitement su saisir cette "créolisation" pour parvenir à nous enrichir des différents apports et en faire des leviers de promotion de l’égalité et de la fraternité.

Lorsqu’Eric Zemmour se met ainsi vent debout pour dénoncer cette vision de "créolisation" de la société, on s’interroge nécessairement. Contrairement à ce qu’affirme ce dernier, la créolisation ne se résume pas qu’au mélange des langages. La créolisation n’est pas non plus le fruit d’un complot islamo-gauchiste. La créolisation, c’est la capacité des femmes et des hommes d’accepter les différences de l’autre, pour s’assembler, et faire société. Une société pas comme les autres, dont le peuple uni sans être pour autant unique. 

C’est cette unité dans la diversité qui fait de La Réunion une terre de résilience, une terre de bien-vivre ensemble, une terre créole. Pour notre plus grande fierté

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Parfaitement d'accord avec ce que dit Mr MELENCHON (mais pas toujours d'accord avec d'autres prises de positions). Et ma fois, que ça puisse choquer le raciste de ZEMMOUR ne m'émeut guère, à vrai dire je m'en fiche!
KUNTA KINTé, Posté
1 article à dormir debout , posez-vous la question comment avez-vous eu vos attestations journalistiques ? Vous donne en 1000 en kréol , suppose t-on ?
Tristan, Posté
Créole et fier. Vive jlm2022.Marre des racistes.