Le cyclone est à 275 km de l'île :

Bejisa est aux portes de La Réunion


Publié / Actualisé
Bejisa continue de se rapprocher de La Réunion. À 22 heures ce mercredi 1er janvier 2014, le cyclone n'était plus qu'à 275au nord-ouest de l'île (19.0 sud et 53.6 est). Il continue sa trajectoire sud-sud-est à la vitesse de 19 km/h. Poussé par des vents soufflant en rafales pouvant atteindre les 215 km/h, il passera au plus près de La Réunion jeudi en fin d'après-midi ou en début de soirée. Les météorologues prévoient un passage de l'oeil du météore à "moins de 150 km" des côtes, voire "carrément sur La Réunion" et dans ce cas n'excluent pas un effet "destructeur". Le temps s'est nettement dégradé depuis le début de la soirée ce mercredi. De grosses pluies s'abattent sur presque toute l'île et la houle est de plus en plus impressionnante. Des vagues de 3 à 4 mètres en moyenne et de 6 à 8 mètres pour les plus hautes déferle sur les côtes et en particulier sur le littoral nord. La route du littoral, particulièrement impacté, devrait être totalement interdite à la circulation dans le courant de la nuit.
Bejisa continue de se rapprocher de La Réunion. À 22 heures ce mercredi 1er janvier 2014, le cyclone n'était plus qu'à 275au nord-ouest de l'île (19.0 sud et 53.6 est). Il continue sa trajectoire sud-sud-est à la vitesse de 19 km/h. Poussé par des vents soufflant en rafales pouvant atteindre les 215 km/h, il passera au plus près de La Réunion jeudi en fin d'après-midi ou en début de soirée. Les météorologues prévoient un passage de l'oeil du météore à "moins de 150 km" des côtes, voire "carrément sur La Réunion" et dans ce cas n'excluent pas un effet "destructeur". Le temps s'est nettement dégradé depuis le début de la soirée ce mercredi. De grosses pluies s'abattent sur presque toute l'île et la houle est de plus en plus impressionnante. Des vagues de 3 à 4 mètres en moyenne et de 6 à 8 mètres pour les plus hautes déferle sur les côtes et en particulier sur le littoral nord. La route du littoral, particulièrement impacté, devrait être totalement interdite à la circulation dans le courant de la nuit.

La préfecture a placé l'île en alerte orange depuis 15 heures ce jour. Des avis de forte houle, forts vents et fortes pluies ont déjà été émis par Météo France.  Si le météore poursuit sa trajectoire actuelle, le passage en alerte rouge pourrait intervenir jeudi dans la matinée

D'ores et déjà en raison de la proximité de Bejisa, la préfecture a pris la décision de fermer l'aéroport international Roland Garros dès ce jeudi matin. Tous les vols de toutes les compagnies au départ ou à l'arrivée de La Réunion sont donc annulés. Toutes les activités portuaires sont suspendues. La Poste n'assurera aucune distribution du courrier et laissera ses bureaux fermés. La quasi totalité des centres d'accueil des enfants et adolescents sera également fermée.

Plusieurs communes des régions ouest et sud, celles qui devraient être le plus impactées par le météore, ont activé leur cellule de crise et prévu l'ouverture de centres d'hébergement. EDF, les compagnies de distribution d'eau et les opérateurs de téléphone ont déjà mobilisé leurs équipes de secours. La préfecture a mis en place une cellule d'information au public joignable au 0262 41 00 00.

Les effets du cyclone se font sentir depuis le début de la matinée de ce mercredi. Le temps n'a cessé de se dégrader au fil des heures. Des averses, parfois fortes, tombent sur l'intérieur de l'île ainsi que sur le littoral nord et ouest. La houle a nettement forci ses dernières heures et des paquets de mer s'abattent sur la route du littoral. Cet axe routier pourrait être fermé dans la nuit par mesure de précaution, a prévenu la direction régionale des routes. Sur les hauteurs, le vent souffle déjà en rafale dépassant les 100 km/h.

Bejisa devrait se renforcer dans les prochaines heures et atteindre de nouveau le stade de cyclone intense. C'est avec cette force qu'il devrait s'abattre sur l'île. La Réunion n'avait plus été frappée par un ouragan d'une telle intensité depuis janvier 2002. Le 22 janvier de cette année là, l'oeil du cyclone intense Dina était passé 70 km de la côte ouest de l'île. Des rafales de vents avaient été enregistrées à plus de 250 km/h provoquant d'importants dégâts aux réseaux routier, électrique, téléphonique et de distribution d'eau.

Le dernier passage en alerte rouge remonte au 3 janvier 2013 lors du passage du cyclone Dumile.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Elisabeth HUARD, Posté
Nous étions sur place lors du passage de Dina et la nuit fut rude.. Nous étions à la Montagne et le lendemain matin tous les portails des maisons du quartier s'étaient envolés avec le cyclone..