Le danger est attendu dans les prochaines 24 heures :

Cyclone Bejisa : La Réunion passe en alerte orange


Publié / Actualisé
Alors que le cyclone Bejisa se rapproche de plus en plus de l'île - il était situé à 415 km au nord-nord-ouest à 13 heures -, le préfet Jean-Luc Marx a décidé de déclencher le niveau orange de l'alerte cyclonique. Cela signifie donc que le danger est attendu dans les 24 heures, conformément aux prévisions de Météo France, envisageant un passage du coeur du météore au plus près des côtes réunionnaises ce jeudi 2 janvier en fin d'après-midi ou en début de soirée. D'autant que le préfet a indiqué avoir des prévisions "pessimistes", Bejisa étant susceptible de passer "à proximité", ou "directement sur l'île". Les côtes nord, est, nord-est et nord-ouest sont placées en vigilance forte houle depuis ce mercredi à 12 heures ; une vigilance fortes pluies sera lancée à 21 heures sur les régions Nord, Est et Sud ; et toute l'île sera placée en vigilance vents forts à partir de 22 heures.
Alors que le cyclone Bejisa se rapproche de plus en plus de l'île - il était situé à 415 km au nord-nord-ouest à 13 heures -, le préfet Jean-Luc Marx a décidé de déclencher le niveau orange de l'alerte cyclonique. Cela signifie donc que le danger est attendu dans les 24 heures, conformément aux prévisions de Météo France, envisageant un passage du coeur du météore au plus près des côtes réunionnaises ce jeudi 2 janvier en fin d'après-midi ou en début de soirée. D'autant que le préfet a indiqué avoir des prévisions "pessimistes", Bejisa étant susceptible de passer "à proximité", ou "directement sur l'île". Les côtes nord, est, nord-est et nord-ouest sont placées en vigilance forte houle depuis ce mercredi à 12 heures ; une vigilance fortes pluies sera lancée à 21 heures sur les régions Nord, Est et Sud ; et toute l'île sera placée en vigilance vents forts à partir de 22 heures.

Ce nouveau niveau d’alerte incite à prendre toutes les précautions nécessaires : se tenir informé, rentrer les objets que le vent peut emporter, rentrer les animaux, protéger les portes et fenêtres (volets, planches…), vérifier les réserves (conserves, eau, piles, médicaments…), vérifier l’adresse et le téléphone du centre d’hébergement le plus proche et enfin préparer une évacuation éventuelle. En revanche, l’activité économique continue.

"Je rappelle que la mesure orange signifie pour tout un chacun qu’il faut désormais préparer son habitation, préparer ses proches, ses voisins, faire en sorte que la mise à l’abri puisse être totalement effective en cas d’alerte rouge", a souligné le préfet. "Ce que recherche l’ensemble des services qui travaillent à mes côtés dans la gestion de cette pré-crise, c’est que nous obtenions le moins de dégâts possibles, notamment humain, par rapport à l’épisode qui s’annonce", a-t-il ajouté.

Quelques incertitudes subsistent concernant la trajectoire de Bejisa, mais les prévisionnistes de Météo France craignent un passage au plus près de La Réunion, voire directement sur l’île, comme l’a indiqué le préfet. Pour l'heure, une trajectoire faisant passer le centre du cyclone à proximité sud-ouest du département est privilégiée, indique Météo France. L'approche du météore se fera donc par le nord-ouest, une trajectoire inhabituelle. Si cette prévision se vérifiait, elle signifierait que les régions Ouest et Sud du département (de Saint-Gilles à Saint-Pierre), qui ne sont habituellement pas les plus exposées, seraient celles concernées par les conditions les plus dégradées associées au coeur du cyclone.

"On le voit d’ores et déjà, la houle a augmenté, et ce soir nous aurons une vigilance pluie probablement importante", a confié Jean-Luc Marx, qui communiquera en fin d’après-midi des informations concernant la circulation routière et la circulation aérienne.

Le temps se dégradera encore plus nettement dans la nuit de mercredi à jeudi. De fortes pluies sont attendues sur le Nord et l'Est de La Réunion, mais il pleuvra aussi dans l'Ouest et le Sud. Le vent continuera de se renforcer, 80 à 100 km/h sur les côtes nord et sud jusqu'à 120 km/h sur les crêtes exposées du nord-ouest (Maïdo) et le couloir des Plaines (Plaine des Cafres en particulier). Quant à la houle, elle grossira encore et les vagues moyennes atteindront 3 à 4 m en moyenne, soit 6 à 8 m pour les plus hautes sur la toute la côte nord.

Ensuite, en fonction de la trajectoire finale effectivement suivie par Bejisa, ce sont tous les secteurs de l'île qui pourront à leur tour être affectés par ces conditions cycloniques, avec des vents violents tournant nord, puis nord-ouest, et balayant les façades ouest, puis nord à nord-est, et surtout sud-ouest du département. De fortes pluies s'abattront sur l'île, et prioritairement dans les Hauts. Une forte houle cyclonique déferlera sur les façades nord et ouest de l'île, avec des risques de submersion côtiêre pour les zones littorales les plus basses de la façade ouest.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Fadhila Aït Amar, Posté
@ Popoyemur, c'est peut-être parce que la préfecture n'a pas encore dit quand on sera en alerte rouge
Popoyemur, Posté
c'est quand exactement l'alerte rouge? et se sera fini quand? de demain 16h à vendredi 3h? pourquoi aucun media nous dit la seule chose qu'on veut vraiment savoir!