22
Déc
  • 17:25-Risque requins : la vigilance est de mise, rappelle le préfet
  • 15:39-Filière lait - Veille syndicale armée à la Sicalait
  • 15:35-Elections départementales à Saint-Paul : Laurence Lougnon annonce sa candidature
  • 15:29-Volcan - La Fournaise est toujours agitée. La vigilance volcanique est maintenue
  • 12:55-Plan de relance régional - La commune de la Possession est satisfaite
  • 12:44-Suites aux dernières pluies : La qualité de l'eau dégradée aux Avirons, à l'Entre-Deux, à l'Etang-Salé et au Tampon
  • 12:40-Saint-Leu - Noces d’orchidée pour les époux Ludovic
  • 11:23-Découverte macabre à Saint-André : cinq personnes sont actuellement en garde à vue
  • 10:37-Précipitations : La qualité de l'eau dégradée à Salazie, Saint-André et Saint-Benoît
  • 09:19-TCO : un dispositif spécial de gestion des déchets pour les fêtes

Trois mois après Bejisa

L'état de catastrophe naturelle étendu pour quatre communes

Dans un communiqué publié ce mercredi 16 avril 2014, le ministère des Outre-mer annonce que l'état de catastrophe naturelle - "au titre des dommages spécifiques causés par les submersions marines" - est étendu dans les communes de Saint-Louis, Saint-Paul, le Port et l'Etang-Salé. La décision a été prise suite à la réunion de la commission interministérielle la veille. "Cette décision permettra aux sinistrés de bénéficier d'une garantie d'assurance élargie dans le cadre de contrats d'assurances privées", affirme la rue Oudinot.
Posté par IPR
Illustration : Cyclone Bejisa

Pour rappel, ces quatre communes de l'île bénéficiaient étaient déjà classées en état de catastrophe naturelle, mais uniquement au titre des inondations et des coulées de boue suite au passage du cyclone Bejisa.

De son côté, George, Pau-Langevin se félicite que "conformément aux engagements pris par le gouvernement, les dossiers des exploitants agricoles, dont la pérennité de l'activité était directement menacée par le passage du cyclone ont été d'ores et déjà totalement indemnisés par le fonds de secours." La ministre guadeloupéenne ajoute que "l’ensemble des services de l’État est mobilisé pour que l'instruction de tous les dossiers de demandes de fonds de secours aboutisse dans les meilleurs délais."

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !