Enquête sur le vol MH370 :

Saint-Denis : un débris en plastique récupéré par la police sur le front de mer


Publié / Actualisé
Un débris d'objet en matière plastique de couleur blanche a été récupéré par la police sur le front de mer de Saint-Denis ce mardi 4 août 2015 en milieu de journée. L'objet a été retrouvé par un promeneur non loin du débris métallique trouvé dimanche matin. Pour le moment rien ne permet d'indiquer que ce morceau de plastique a un lien avec le vol MH370 qui a disparu depuis mars 2014.
Un débris d'objet en matière plastique de couleur blanche a été récupéré par la police sur le front de mer de Saint-Denis ce mardi 4 août 2015 en milieu de journée. L'objet a été retrouvé par un promeneur non loin du débris métallique trouvé dimanche matin. Pour le moment rien ne permet d'indiquer que ce morceau de plastique a un lien avec le vol MH370 qui a disparu depuis mars 2014.

La pièce a été retrouvée par Bruno, un homme qui a l'habitude de faire son footing sur le front de mer dionysien. "On est tombé sur une pièce en plastique qui correspond à un peu à un contour d'un hublot d'avion. Il n'y a aucune inscription dessus", témoigne celui qui avait déjà trouvé un débris en métal dimanche dernier dans le même secteur. "Moi dès que j'ai quelque chose entre guillemets de suspect j'appelle la police", assure-t-il.

Pour le moment, rien n'indique que ce nouvel élément provient d'un avion, voire d'un Boeing 777. "C'est vrai que ça laisse à penser à un endroit qui tient les masques à oxygène. Ça ressemble aussi à une coque de machine à coudre. Mais là, je ne peux pas me prononcer", a commenté la policière qui a récupéré l'objet pour le remettre à la BGTA (Brigade de gendarmerie des transports aériens).

"A première vue, ce n'est pas une pièce qui ressemble à ce qui se fait sur le 777", estime LustuCrew, l'internaute qui a trouvé les similitudes entre le débris d'aile retrouvé à Saint-André et le Boeing 777. Pour cet expert de l'aviation civile, il n'est pas possible qu'il s'agisse d'un hublot passager. D'autres, sur les réseaux sociaux, estiment qu'il s'agit bien d'un carter provenant d'une machine à coudre.

Dans le même temps, de nouvelles bouteilles d'eau malaisiennes ont été retrouvées par Philippe Creissen sur le littoral de la côté est. Lundi, l'avocat réunionnais avait déjà dû ramener des bouteilles d'eau originaires de Malaisie et de Taïwan dans les bureaux de la brigade de gendarmerie des transports aériens, à la demande des autorités malaisiennes.

Mardi matin, le directeur de l'aviation civile Lionel Montocchio accompagné d'un enquêteurs malaisien ont silloné la rive sur le littoral de Saint-André

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

USMargouillat, Posté
En même temps, si tout le monde se met à nettoyer les plage de l’île comme ça c'est pas plus mal... Du coup.
Merci vol MH370.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...