Jeux des îles - Après le départ de la délégation comorienne :

Des dizaines de Comoriens sont toujours "quelque part à La Réunion"


Publié / Actualisé
Des dizaines de ressortissants comoriens, membres de la délégation des Comores pour les JIOI (Jeux des Îles de l'océan Indien), sont toujours "quelque part à La Réunion" selon l'expression de membres de la délégation qui, eux, ont regagné leur pays. Ils ne sont pas rentrés dans leur pays après que l'État comorien ait décidé de claquer la porte des Jeux des îles pour protester contre le port du drapeau français par les sportifs de Mayotte. Aux Comores, ces personnes sont déjà qualifiées de "traitres à la patrie". Jusqu'à la fin du mois d'août ces ressortissants comoriens sont "couverts" par un visa. "C'est après que le problème se posera" commente, sans illusion, un dirigeant sportif comorien.
Des dizaines de ressortissants comoriens, membres de la délégation des Comores pour les JIOI (Jeux des Îles de l'océan Indien), sont toujours "quelque part à La Réunion" selon l'expression de membres de la délégation qui, eux, ont regagné leur pays. Ils ne sont pas rentrés dans leur pays après que l'État comorien ait décidé de claquer la porte des Jeux des îles pour protester contre le port du drapeau français par les sportifs de Mayotte. Aux Comores, ces personnes sont déjà qualifiées de "traitres à la patrie". Jusqu'à la fin du mois d'août ces ressortissants comoriens sont "couverts" par un visa. "C'est après que le problème se posera" commente, sans illusion, un dirigeant sportif comorien.

"Quasiment tous les sportifs ont suivi les consignes de l'État comorien et sont rentrés au pays. Ceux qui font défection non seulement ne sont pas des sportifs mais n'ont pour la plupart rien à voir avec le monde du sport" lance ce jeudi 6 août 2015 un membre de la délégation des Comores. "Ici à Moroni, nous ne sommes pas vraiment étonnés de ce qui se passe. Ces personnes font partie de celles qui ont tout simplement acheté leur visa avec la complicité de certains officiels comoriens" n'hésite pas à accuser ce même interlocuteur.

"La méthode utilisée est simple" commente une sportive qui, elle, est rentrée aux Comores. "Certaines personnalités des Comores ont fourni à l'ambassade de France des listes de sportifs complètement fausses. Pour certains sports ils ont demandé carrément le double de visas nécessaires et ils ont sur ces listes des gens qui n'ont rien à voir avec le sport mais qui ont payé 5000 euros à ces personnalités comoriennes pour que leurs noms figurent sur les listes" soutient la jeune femme.

"Des soi disant sportifs de 120 kilos sans matériel de sport"

La ficelle étant un peu grosse, elle aurait attiré l'attention des autorités françaises. "Ces autorités ont demandé qu'on leur fournisse des listes cohérentes"  raconte le membre de la délégation des Comores. "C'est de là que vient le retard dans la délivrance des visas, pas d'autre chose" affirme-t-il. "Ces personnes sans scrupule ont alors décidé d'exclure des sportifs des listes pour laisser les noms des gens qui avaient payé. Moi j'ai failli ne pas avoir de visa à cause de cette embrouille" tempête la jeune sportive.  "On a vu des choses incroyables, par exemple des soi disant sportives qui pèsent 120 kilos et qui sont venues avec trois valises mais sans aucune tenue ou matériel sportif", ironise un sportif

La délégation comorienne a pris l'avion pour les Comores dans la nuit de mardi à mercredi après s'être officiellement retirée des Jeux et avoir quitté le stade Julius Bénard de Saint-Paul en pleine cérémonie d'ouverture pour protester contre le défilé derrière le drapeau tricolore par la délégation mahoraise.

"Des traitres à la patrie"

"Après comptage et recomptage il a bien fallu se rendre à l'évidence, il manquait entre 30 et 50 personnes. Elles ont dû rester à La Réunion pour faire du tourisme" plaisante un membre de la délégation. Un humour qui n'est pas forcement partagé sur les réseaux sociaux, où les ressortissants comoriens qui manquent à l'appel sont qualifiés de "traitres".

Pour sa part un blog du site comorien d'informations en ligne Al-Watwan - qui reprend un article de la page communautaire "Mayot' News" - préfère l'ironie et titre "Jeux des Îles : 58 Comoriens veulent devenir Francais". Il ajoute ensuite "8 évadés dans la nature à la Réunion dans l'espoir de devenir Français, voilà de quoi irriter l'Etat Comorien et mettre à mal sa fierté notamment après avoir ordonné de quitter les jeux suite au drapeau français brandi par Mayotte lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux des îles".

Pour le moment les ressortissants comoriens n'ayant pas regagné leur pays ne séjournent pas irrégulièrement à La Réunion. Leurs visas expirent le 27 ou le 28 août  2015 et jusqu'à là, leur séjour est donc parfaitement légal. Après ces dates "il est fort probable que ces absents ne redonnent plus signe de vie à leur pays d'appartenance" termine la note du blog publié sur Al-Watwan.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    12 Commentaire(s)

    JP974, Posté
    "On a vu des choses incroyables, par exemple des soi disant sportives qui pèsent 120 kilos et qui sont venues avec trois valises mais sans aucune tenue ou matériel sportif", ironise un sportif.... Hummmm, j'ai pas bien suivi les jeux mais il y avait peut-êtr une compétition de SUMO !!!!!!!!!!!
    Espion, Posté
    Ils y en a déjà sur le tampon....
    Chut.....
    Splash, Posté
    Après que M. Marcel Picard A conjugué avec beaucoup d'orthodoxie, j'ai appris quelque chose que j'avais sûrement loupé au cours moyen 2ème année (au 20ème siècle). Merci Marcel.
    Lou_gabrielle, Posté
    Je pense que si les comoriens sont malheureux chez eux c'est parce que le pouvoir en place s'en met plein les poches. La grande île de l'archipel touche régulièrement de l'argent des USA, Japon et même un bon paquet de la France qui achète la paix dans la zône et de tous ceux dont on ne parle pas. La grande Comore est à la solde de l'irak. Des intérêts communs les rapprochent et permet à l'Iran d'être présent dans le canal du mozambique Tout cela est orchestré. Ils savent très bien où ils sont et ce qu'ils font. L'occasion était trop belle de mettre les pieds en France. J'aimerais me tromper.
    Kreol, Posté
    parce qu'il n'y a pas un grène de zefs ici a compris ça??? ils n'ont rien à foutre des jeux des iles; l'essentiel c'est de débarquer leurs déchets ici.
    Gvar, Posté
    Tout-à-fait @Alex420, c'est le pays accueillant qui délivre un visa, pas le pays de départ @Plouf... -_-
    Marco, Posté
    tout cela est normal et découle de la situation post coloniale et des scandaleues inégalités de développement entre pays riches et pays pauvres
    lorsque l'égalité règnera dans le monde, on pourra faire de la morale , aujourd'hui on doit être solidaires de tous ceux qui luttent pour un mieux vivre
    Alex420, Posté
    @ Plouf, ce n'est pas l'état comorien qui délivre les visas pour entrer en France, mais l'état français.
    Nath, Posté
    Je pense qu' on en a assez dans notre pays, ça va merci.
    Le Jacobin, Posté
    Je me marre!!!!!!!!!! Moroni veut récupérer Mayotte...terre de prospérité française!!!!!!!! alors que la plupart des comoriens demandent une chose...DEVENIR FRANÇAIS pour sortir du Fé noir avant le prochain coup d'état au Comores. LE BAL DES FAUX CULS AU COMORES ET PROFITEURS SANS SCRUPULES!!! JEUX DES ILES=JEUX DE QUI.
    Marcel Picard, Posté
    On ne dit pas :" après que l'état comorien AIT décidé ". En effet la locution conjonctive "après que" commande le mode indicatif et non le subjonctif. On dit :" après que l'état comorien A décidé ". Marcel Picard.
    Plouf, Posté
    Voilà l'origine du problème de ces jeux des îles. .. Les Comores ne voulaient pas donner de visa à tous leur sportif car ils savaient que bcp ne rentre raient pas aux Comores. Du coup les Comores ont tenter de détourner l'attention en prétextant un incident diplomatique avec mayotte. Mais le fond de l'histoire reste que les Comores n'ont pas donner de visa à tous leur athlète. ..