Enquête sur le vol MH370 - Pas "d'élément significatif trouvé en mer " :

La préfecture déplace la zone de recherches vers le sud


Publié / Actualisé
Les recherches pour retrouver d'éventuels débris du vol MH370 vont changer de zone. En effet, "au vu de l'absence d'élément significatif trouvé en mer à ce jour dans cette zone de recherche, la surveillance, en particulier aérienne et nautique, va se déplacer dès demain jeudi 13 août en périphérie de cette zone initiale, notamment au sud, lieu qui est potentiellement le siège d'autres courants de dérive pour les débris indique la préfecture dans un communiqué publié ce mercredi soir 12 aout 2015.
Les recherches pour retrouver d'éventuels débris du vol MH370 vont changer de zone. En effet, "au vu de l'absence d'élément significatif trouvé en mer à ce jour dans cette zone de recherche, la surveillance, en particulier aérienne et nautique, va se déplacer dès demain jeudi 13 août en périphérie de cette zone initiale, notamment au sud, lieu qui est potentiellement le siège d'autres courants de dérive pour les débris indique la préfecture dans un communiqué publié ce mercredi soir 12 aout 2015.

A la demande de l'Etat Malaisie, l'Etat français a déployé depuis le vendredi 7 août 2015, "des moyens aériens, pédestres et maritimes (...) , principalement à l’est de l’île de La Réunion, afin de détecter la présence éventuelle de nouveaux débris flottants au large ou échoués sur l’îl"e souligne le communiqué du préfet qui coordonne les recherches.

La préfecture détaille ensuite : du lundi 10 au mercredi 12 août, 42 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour 45h30 de patrouilles pédestres, 7h30 de rotations du Casa, l'avion miitaire, ont été effectué au-dessus de la mer, 3h de rotations en hélicoptères et 4h30 de recherches nt été faites par des navires. "L’ensemble de la zone privilégiée de surveillance a été de nouveau explorée. Depuis mardi, la forte houle qui s’est levée à l’est de l’île de La Réunion a rendu difficiles les conditions d’observation en mer" souligne la préfecture avant d'ajouter : "comme les jours précédents, différents débris de natures diverses ont été observés. Plusieurs objets susceptibles d’intéresser l’enquête judiciaire ont été remis à la brigade de gendarmerie des transports aériens"

Les actions de recherche coordonnées vont se poursuivre jusqu’en début de semaine prochaine, dit la préfecture en annonçant le déplacement de la zone de recherches vers le sud  "au vu de l’absence d’élément significatif trouvé en mer à ce jour dans cette zone de recherche (l'est - ndlr)". Le sud a été choisi car il est le "lieu qui est potentiellement le siège d’autres courants de dérive pour les débris".
 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !