Flaperon retrouvé à Saint-André :

MH370 : les familles de victimes restent sceptiques


Publié / Actualisé
Un collectif de familles de victimes du vol MH370 a déclaré ce mercredi 12 août 2015 ne pas accepter les conclusions de la Malaisie sur le débris d'avion retrouvé à Saint-André le 29 juillet dernier. Les membres de cette association estiment que des analyses plus approfondies doivent être menées, indique l'AFP.
Un collectif de familles de victimes du vol MH370 a déclaré ce mercredi 12 août 2015 ne pas accepter les conclusions de la Malaisie sur le débris d'avion retrouvé à Saint-André le 29 juillet dernier. Les membres de cette association estiment que des analyses plus approfondies doivent être menées, indique l'AFP.

Ce groupe, appelé "Voice 370", a également réaffirmé ses soupçons sur la gestion de l'enquête par le gouvernement malaisien. "Il appelle à ce que tous les débris pouvant provenir du MH370 soient analysés par des autorités impartiales", souligne l'Agence France Presse.

Pour rappel, Najib Razak, le premier ministre de Malaisie, a déclaré le mercredi 5 août 2015 que le débris retrouvé le 29 juillet 2015 à Saint-André provenait bien du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. "Une équipe internationale d'experts a conclu que le débris trouvé sur l'île de la Réunion provient effectivement du vol MH370", avait-il déclaré.

Une annonce qui n'a pas convaincu les familles des victimes. "Une semaine plus tard, aucun autre expert n'a confirmé la déclaration de la Malaisie", a déclaré Voice 370 dans un communiqué. En effet, Serge Mackowiak, le procureur adjoint du parquet Paris, a uniquement fait part de ses "très fortes présomptions."

"Inutile de dire que la plupart des familles a refusé d'accepter le verdict de la Malaisie , et attend une analyse plus précise et concluante", a ajouté l'association citoyenne. Pour les familles, les investigations menées par les autorités malaisiennes sont inquiétantes "depuis le premier jour."

Les proches des victimes qui étaient à bord du MH370 demandent à ce que chaque débris soit analysé dans un endroit "digne de confiance" avec "l'expertise et l'équipement appropriés". Une description qui pourrait correspondre au laboratoire de Balma appartenant à la direction générale de l'armement où est actuellement analysé le flaperon retrouvé à Saint-André.

"Nous voulons aller dans l'île voir la vérité"

Vendredi dernier, des familles chinoises de victimes ont demandé à être transportées à La Réunion pour constater l'endroit où a été retrouvé le morceau d'aile d'avion. "Notre demande est d'aller à l'île de La Réunion pour voir par nous-mêmes. Tous les parents veulent y aller", a déclaré à l'AFP Hu Xiufang, qui a perdu son fils à bord du MH370.

Pour Lu Zhanzhong, partir à La Réunion est le seul moyen de savoir ce qui s'est passé. "Nous voulons aller dans l'île voir la vérité. Je veux voir si le bagage de mon fils y est", a-t-il déclaré. "Nous allons y aller tous ensemble. C'est ce qu'exigent les accords internationaux", ajoute Zhang Jianyi, qui avait deux membres de sa famille à bord.

A Pékin, des proches de passagers chinois du vol MH370 ont manifesté devant l'ambassade de Malaisie. Ils ont tenté de rencontrer des représentants de Kuala Lumpur afin de leur transmettre leur demande de se rendre à La Réunion. "Le gouvernement malaisien a refusé d'envoyer quelqu'un pour nous rencontrer", a déclaré à l'AFP Jiang Hui, dont la mère se trouvait dans le vol.

Pour rappel, la ville de Saint-André a d'ores et déjà annoncé se préparer à accueillir les familles si elles souhaitent venir à la Réunion. "Elles seront accueillies et accompagnées dans les meilleures conditions sur le territoire de notre ville", a déclaré le maire Jean-Paul Virapoullé dans un communiqué.

"Si cela peut apaiser la terrible douleur de ces centaines de familles, la ville de Saint-André, avec l’accord des autorités internationales concernées, est disposée à faire édifier une stèle dédiée à la mémoire des personnes aujourd’hui disparues. Nous espérons que cette découverte permettra de résoudre une énigme particulière douloureuse", a-t-il ajouté.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
Jean Paul VIRAPOULLE est devenu imbécile cmme toujours ou quoi, pourquoi une stèle, à ce que je sache cet avion n'est pas tombé dans les eaux de l'Océan Indien face à Saint André, vraiment des conneries de la part de ce maire qui devient un peu trop vieux dans ces idées avangardistes comme il se dit d'être. Vraiment du délire à la Réunion je pense avec ces hommes politiques. Respectons comme il se doit ces gens qui ont disparu dans ce crash volontaire, voulu par ces pilotes malaisiens. Je pense encore qu'il s'agit là des islamistes qui ont voulu marquer les consciences du monde entier, cela nous donne a réfléchir lors de nos déplacements à travers le monde soi pour nos affaires ou soi pour nos vacances... Jean Paul VIRAPOULLE, il faut rester calme je pense, il n'y a pas à faire de stèle pour ces disparus en mer certainement très loin de nos côtes réunionnaises, donc cela ne concerne nullemnt la commune de Saint-André... A bon entendeur salut...