Il a retrouvé le seul débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines :

Johnny Bègue : "Je n'ai rien eu, même pas une médaille ou un merci"


Publié / Actualisé
Johnny Bègue a-t-il été oublié? Malgré sa découverte en juillet 2015 sur le littoral de Saint-André d'une pièce ayant appartenu à l'avion disparu du vol MH370 de la Malaysia Airlines, l'ancien emploi vert, aujourd'hui au chômage, n'a "jamais reçu un centime". "Je n'ai rien eu, même pas une médaille ni un merci", confie-t-il. Pourtant, le morceau d'aile qu'il a retrouvé est à ce jour le seul débris identifié avec certitude provenant du boeing 777. Cet avion s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur en direction de Pékin avec 239 personnes à bord. Des familles de victimes avaient alors promis une récompense de 5 millions d'euros à toute personne fournissant des informations crédibles sur la disparition de l'avion
Johnny Bègue a-t-il été oublié? Malgré sa découverte en juillet 2015 sur le littoral de Saint-André d'une pièce ayant appartenu à l'avion disparu du vol MH370 de la Malaysia Airlines, l'ancien emploi vert, aujourd'hui au chômage, n'a "jamais reçu un centime". "Je n'ai rien eu, même pas une médaille ni un merci", confie-t-il. Pourtant, le morceau d'aile qu'il a retrouvé est à ce jour le seul débris identifié avec certitude provenant du boeing 777. Cet avion s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur en direction de Pékin avec 239 personnes à bord. Des familles de victimes avaient alors promis une récompense de 5 millions d'euros à toute personne fournissant des informations crédibles sur la disparition de l'avion

Il a découvert le seul morceau officiellement identifié comme un débris de l'avion du vol MH370. Le 29 juillet 2015, Johnny Bègue, emploi vert à Saint-André, découvrait un morceau de l'aile du boeing 777 alors qu'il nettoyait en compagnie de son équipe le littoral de l'Etang Bois-Rouge. La trouvaille, confirmée officiellement par le Parquet de Paris, relançait alors une enquête mondiale sur la dispartion en vol, en mars 2014, de l'avion de la Malaysia Airlines avec 239 personnes à son bord. Le Guardian, CNN…, les médias du monde entier s'arrachaient alors l'interview du Saint-Andréen.

Mille fois, l'emploi vert répétait son récit, rapporté également par Imaz Press. "C'était l'heure de la pause, on marchait sur le rivage, je cherchais un kalou pour mon pilon. C'est là que j'ai vu un débris d'avion, j'ai tout de suite compris ce que c'était!"

Sept mois plus tard, Johnny Bègue est un peu amer. "Je suis heureux d'avoir permis à des familles de commencer à faire leur deuil mais, sincèrement, je finis par regretter d'avoir trouvé ce morceau d'aile." Malgré les ladilafé qui circulent à son encontre sur sa prétendue notoriété, "je n'ai rien eu, pas même un merci et encore moins une médaille, rien", affirme le Saint-Andréen. "Les gens disent que j'ai gagné de l'argent, que je suis riche, que je suis célèbre, cela provoque des jalousies, mais tout est faux, archi faux. Je n'ai jamais reçu un euro ni même un centime."

Alors que la compagnie Malaysia Airlines avait écarté toute idée de récompense pour encourager l'avancée les recherches, des familles de victimes lançaient en juin 2014 une collecte de fonds. Le but : offrir 5 millions de dollars, soit 3,7 millions d'euros, à toute personne fournissant des informations crédibles sur la disparition de l'avion. Le projet était alors baptisé "Reward MH 370 : The Search for the Truth", en français "Récompense MH 370 : à la recherche de la vérité". Sarah Bajc, une Américaine dont le partenaire faisait partie des victimes n'avait pas encore répondu à nos sollicitations concernant l'évolution de ce projet, ce mardi soir.

Depuis le 4 mars 2016, celui qui a découvert le morceau d'aile est sans emploi. "Moin lé oblizé alé grat la kour domoun pou gagne in moné pou mèt lesens dann mon loto", confie Johnny Bègue. "Je n'ai rien à reprocher aux familles, elles ont suffisamment souffert et les parents qui se sont déplacés à La Réunion sont venus me voir pour me remercier. Cela n'a pas été le cas des gouvernements, ils ont pourtant dépensé des millions d'euros pour retrouver un morceau de cet avion, un merci cela ne coûte pas aussi cher" ajoute-t-il.

Contactée par Imaz Press Réunion, l'ambassade de la Malaisie, située à Paris, a affirmé n'avoir "aucune réponse à apporter" et a conseillé d'appeler directement Kuala Lumpur, la capitale, sans plus d'indication.

Pour rappel, le 3 mars dernier, le Saint-Andréen aperçoit un nouveau débris qu'il juge "intriguant". Ce morceau de 40 cm sur 20, lui fait fortement penser à une matière provenant d'un avion. Intrigué, il le remet à la brigade de gendarmerie du transport aérien (BGTA) à Sainte-Marie. Ce mercredi 16 mars, le centre australien coordonnant les recherches du Boeing a estimé qu'il ne provient probablement pas de l'épave du boeing 777.

www.ipreunion.com

   

14 Commentaire(s)

Cabaye, Posté
Honte de vouloir se faire de l'argent facile sur le dos des victimes (des disparus et des morts)de cette tragédie, je crois que le travail est beaucoup plus judicieux et le grand merci et la médaille n'a jamais nourrit son homme,à bon entendeur....
ZORRO, Posté
Encor heureux qu'il n'y ai pas d'argent sinon le gars aurai fait des découvertes pendant 10 ans de pièces d'avion
Et encore , n"aurai cacher pour donner 1 par 1
Lui oublie qu'il y a des morts et les morts ne paient pas lol
Titang, Posté
Cette homme est lier à vie avec cette disparition d'avion, son destin a changé ce jour là. Oui il y a de la frustration de voir que pas grand chose se passent....
L'histoire de ce vol et le silence de ce monde lui fait toucher la réalité de l'espèce humaine.. Il ne saura plus le même..
Empanne, Posté
Et d'une, ca n'est pas un "emploi vert", mais un homme.
2/ pas un merci, mais si des familles venues a la Reunion, il le dit lui meme.
3/ il attendait quoii la legion d'honneur et un million d' € de recompense pour avoir trouver qqchose sur une plage?
Drole de mentalite.
Barbara Gence, Posté
Franchement je ne comprends pas les commentaires précédents. Johnny Bègue ne réclame pas d'argent, il sit simplement que les gouvernements ne lui ont même pas dit merci. Il précise qu'il n'a rien contre les familles, qu'il est content de le avoir aidé faire leur deuil. Franchement, prenez au même le temps de lire l'article avant de déverser votre bile sur un homme honnête et droit, vous êtes mesquins et bêtement méchants : c'est tellement facile caché derrière un clavier.... Faites votre route M. Bègue, vous faites honneur à La Réunion
Sissi974, Posté
Oté Johnny, garde la modestie, c'est un événement qui n'a pas de prix, mais une importance. La récompense c'est la vie qui t'en donnera, soit patient !
Jim, Posté
Hey Johnny ! Tu as apporté à certaines familles ce qu'elles attendaient tu devrais te satisfaire de ça. Il y a des hommes qui ont sauvé des gens de la noyade et qui n'ont rien eu. Mon frère on ne s'accomplit pas en courant la récompense ce temps là est dépassé. Tu ne dois pas resté l'homme qui a trouvé un débris, tu vaux mieux que ça. Ti asch i koup gro bwa
Jacouille, Posté
ou croit encore père noël mon frère !
Légrillard, Posté
Quelle mentalité de tout vouloir monnayer! Il n'a qu'à chercher le trésor de La Buse...
La lecon a retenir, Posté
C'est comme les chercheurs de tresor dans le tunnel de lave a st philippe ou les descendeurs en rappel dans la coulée du commerson:
- ne rien dire,
- ramasser/filmer tres discrètement
- puis seulement après négocier pour vendre par bribe.

sans ca, y aura toujours des accapareurs pour couper l'herbe sous le pied
Malbar, Posté
Et Vira ne devait pas titulariser cet homme ? Il avait promis une prime..... quand est il ? Mr BEGUE, je vous conseille de vous rapprocher du père et du fils (par encore le st esprit) pour vous aider financièrement.
, Posté
Atpr.... non mais demoune lé grav oté.
Ok n'a une prétendue récompense mais kan meme monsieur la y connai pas ki fo pas baz su bateau son frère pou traverse la rivière.
Apres li di ke li doi allé grat la cour demoun pou mette l'essence dans son loto, b encore heureux fo travail pou subvenir à son bann besoin.
Et pi pe être ke merci lé pas dans zot culture.....
Aterla, Posté
Journalistes, êtes-vous vraiment obligés de mêler l'argent à çà et d'aller lui poser cette question?
Heureusement que certaines gens ne pensent pas à tout monnayer et font certaines choses gratuitement.
Que Monsieur BEGUE soit amer, c'est compréhensible. Mais est-ce utile d'aller lui remuer le couteau dans la plaie?
Indecent, Posté
Encore heureux qu'il n'ait pas touché de l'argent ! Il n'a pas à se plaindre, il a connu une brève notoriété parce qu'il a eu la chance de trouver un débris de l'avion en question mais on espère qu'il n'a jamais eu l'intention de monnayer cette trouvaille car il s'agit quand même d'une tragédie pour des centaines de familles.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)