La forte tempête tropicale à 355 km :

Dumile fait toujours cap vers La Réunion


Publié / Actualisé
À 22 heures, ce mercredi 2 janvier 2013, la forte tempête tropicale Dumile était centrée à 355 km au nord de l'île. Et ce, plus précisément par les points 17.7 Sud et 54.9 Est. Le système dépressionnaire a quelque peu ralenti sa course mais fonce toujours vers La Réunion. Il se déplace à la vitesse de 22 km/h le long d'une trajectoire sud-sud-ouest. La tempête génère des vents soufflant à 90 km/h près du centre et à 130 km/h en rafales. La Réunion est toujours en alerte orange. Le phénomène doit frôler l'ouest de l'île ce jeudi 3 janvier après-midi. Cette nuit, des pluies concernent l'île tandis que le vent de secteur Est s'oriente au Nord-Est en se renforçant avec des rafales avoisinant 130 km/h sur les crêtes exposées, mais qui restent de l'ordre de 100 à 110 km/h sur les côtes. À noter que La Réunion est en vigilance fortes pluies. Un avis de vents forts a également été émis à partir de minuit ce jeudi.
À 22 heures, ce mercredi 2 janvier 2013, la forte tempête tropicale Dumile était centrée à 355 km au nord de l'île. Et ce, plus précisément par les points 17.7 Sud et 54.9 Est. Le système dépressionnaire a quelque peu ralenti sa course mais fonce toujours vers La Réunion. Il se déplace à la vitesse de 22 km/h le long d'une trajectoire sud-sud-ouest. La tempête génère des vents soufflant à 90 km/h près du centre et à 130 km/h en rafales. La Réunion est toujours en alerte orange. Le phénomène doit frôler l'ouest de l'île ce jeudi 3 janvier après-midi. Cette nuit, des pluies concernent l'île tandis que le vent de secteur Est s'oriente au Nord-Est en se renforçant avec des rafales avoisinant 130 km/h sur les crêtes exposées, mais qui restent de l'ordre de 100 à 110 km/h sur les côtes. À noter que La Réunion est en vigilance fortes pluies. Un avis de vents forts a également été émis à partir de minuit ce jeudi.

Dumile se rapproche de plus en plus de La Réunion et devrait passer à une centaine de kilomètres de nos côtes en début d'après-midi ce jeudi. Il devrait alors avoir atteint le stade minimal de cyclone.  Selon Météo France, au lever du jour, la dégradation du temps s'intensifie progressivement sur l'ensemble du département.

"Le ciel est bas et couvert avec des pluies fortes sur les régions du Nord, de l'Est et du Nord-Ouest. Ailleurs, le ciel est aussi bien chargé mais la pluie y est un peu moins intense le matin", précisent les météorologues.

Le vent de Nord-Est se renforce, lui, avec des valeurs qui atteignent 150 km/h l'après-midi sur les régions exposées au vent. La mer est grosse à très grosse, localement énorme sur les côtes exposées au vent.

Quant à la houle de Nord-Est, selon Météo France, elle atteint une hauteur moyenne de 4 mètres en matinée et continue de s'intensifier, elle déferle de Saint Philippe au Cap La Houssaye. L'après-midi les valeurs sont proches de 5 à 6 mètres. Les vagues les plus hautes peuvent atteindre 10 mètres.

À noter que si le météore poursuit sa trajectoire actuelle, le passage en alerte rouge (le niveau maximum d'alerte) pourrait intervenir prochainement.

Par ailleurs, en raison du renforcement de la houle, la route du littoral est interdite à la circulation dans le sens Saint-Denis - La Possession depuis 22 heures ce mercredi tandis que les aéroports de Gillot et de Pierrefonds sont fermés.  Plusieurs communes ont, elles, déjà ouvert leurs centres d'hébergement.

Pour rappel, il est vivement conseillé :
·  de se tenir informés régulièrement sur l’évolution du phénomène en suivant les prévisions météorologiques à la radio ou à la télévision ou sur les répondeurs de Météo France 08 92 68 08 08 pour les prévisions météorologiques et le point cyclone au 08 97 65 01 01 ;
·  de mettre à l’abri ou d’arrimer tout ce qui est susceptible d’être emporté par le vent ;
·  de protéger les fenêtres, vérifier les volets ;
·  de mettre les animaux à l’abri ;
·  de garer son véhicule dans un endroit protégé ;
·  d’éviter les déplacements inutiles ;
·  de ne pas franchir les radiers inondés, de ne pas s’aventurer en mer ou en randonnées
·  de prévoir son ravitaillement (eau, nourriture, bougies, piles…) au cas où la situation appellerait le déclenchement de l’alerte rouge ;
·  de s’assurer de connaître le numéro du centre d’hébergement le plus proche de son domicile en contactant sa mairie ;
·  de contacter son établissement de santé habituel pour les personnes qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires ;
·  de s’assurer de disposer de médicaments en réserve en cas de traitement ;
·  de préparer une évacuation éventuelle.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Petitebourbon, Posté
    texte bien redigèe , facile à lire et à comprendre avec des infos tres utiles et de belles images bien detaillèes
    Jeantou87, Posté
    Ne prenez pas de risque, mais continuez à nous donner des nouvelles. Votre site est excellent. Continuez!! Bonne Année