Le cyclone tropical s'éloigne progressivement :

Dumile à 130 km, l'alerte rouge levée en fin de journée ou cette nuit


Publié / Actualisé
L'alerte rouge pourrait être levée en fin de journée ce jeudi 3 janvier 2013 ou cette nuit. C'est ce qu'a annoncé le préfet Jean-Luc Marx lors d'un point presse. Une hypothèse envisagée, a-t-il indiqué, si l'éloignement du cyclone tropical Dumile se confirme. En effet, à 16 heures, le système dépressionnaire était situé à 130 km au sud-ouest de La Réunion et se déplace à la vitesse de 24 km/h le long d'une trajectoire sud. Il est passé au plus près à l'ouest des côtes de La Réunion vers 13 heures, soit à 95 km. Dans cette région, les conditions météorologiques semblent s'améliorer. À noter qu'à l'Éperon, un marchand de fruits et légumes a vu le vent emporter, un à un, les chapiteaux abritant ses étals. Par ailleurs, le préfet a souligné que la vigilance reste de mise. Un pompier a été légèrement blessé. Rappelons que La Réunion est placée en alerte rouge depuis 10 heures.
L'alerte rouge pourrait être levée en fin de journée ce jeudi 3 janvier 2013 ou cette nuit. C'est ce qu'a annoncé le préfet Jean-Luc Marx lors d'un point presse. Une hypothèse envisagée, a-t-il indiqué, si l'éloignement du cyclone tropical Dumile se confirme. En effet, à 16 heures, le système dépressionnaire était situé à 130 km au sud-ouest de La Réunion et se déplace à la vitesse de 24 km/h le long d'une trajectoire sud. Il est passé au plus près à l'ouest des côtes de La Réunion vers 13 heures, soit à 95 km. Dans cette région, les conditions météorologiques semblent s'améliorer. À noter qu'à l'Éperon, un marchand de fruits et légumes a vu le vent emporter, un à un, les chapiteaux abritant ses étals. Par ailleurs, le préfet a souligné que la vigilance reste de mise. Un pompier a été légèrement blessé. Rappelons que La Réunion est placée en alerte rouge depuis 10 heures.

Le niveau d’alerte rouge du plan Orsec cyclone pourrait être levé plus tôt que prévu. Selon le préfet, la vitesse de passage du cyclone au large de La Réunion permet, en effet, de l’envisager. Et ce, en fin de journée ou dans la nuit de ce jeudi 3 janvier. "Dumile est passé au plus près vers 13 heures. Il est actuellement en train de s’éloigner progressivement des côtes réunionnaises", a-t-il expliqué.

Le préfet a ensuite indiqué ne "pas avoir surestimé" le phénomène soulignant que "Météo France n’a pas parlé de cyclone du siècle". Par ailleurs, il a maintenu ses "consignes de confinement", l’île étant toujours concernée par une forte houle, des vents forts et des précipitations. "Ce n’est pas le moment de baisser la garde", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Jean-Luc Marx a également dressé le bilan provisoire du passage de Dumile. À 15 heures, 243 personnes étaient hébergées dans les centres de l’ensemble de l’île. Un pompier a été légèrement blessé. Sur le plan matériel, il a noté que cela reste à préciser mais des dégâts au niveau des infrastructures ont été enregistrés. "De grosses difficultés de circulation sont, notamment, à prévoir dans le Sud. Le radier de la rivière Saint-Étienne a été emporté", a-t-il commenté.

Rappelons que Dumile est passé au plus près à l'ouest des côtes de La Réunion vers 13 heures, soit à 95 km. Il s’éloigne progressivement. À 16 heures, le système était situé à 130 km au sud-ouest de l’île. Conséquences : sur le littoral ouest, la situation semble s'améliorer. Le vent est toujours présent mais a baissé d'intensité, notamment depuis le milieu d’après-midi à la Possession, au Port, Saint-Paul, Saint-Gilles. Les pluies ont cessé. La mer demeure toujours très forte et la houle très importante. Dans les hauts de l’Ouest, beaucoup d'arbres sont couchés sur les routes et on fait état de petits éboulis. Les ravines ne sont pas complètement déchaînées.

Plus tôt dans la matinée, dans l'ouest, des ravages s'étaient fait sentir. Le vent soufflant en rafales importantes a déraciné plusieurs arbres. Des dizaines de conteneurs empilés sur les quais du port Est se sont également écroulés en raison des vents très forts

À l’Éperon (Saint-Paul), au niveau du Centhor, un marchand de fruits et légumes, qui n’avait pas démonté ses installations mercredi soir, a vu le vent emporter, un à un, les chapiteaux abritant ses étals de fruits et légumes. Ouvert ce matin, il précise que le temps a  commencé à se dégrader entre 7 heures et 8 heures. Sinistré, l’exploitant multiplie les tours de surveillance avec son fils pour éviter des pillages.

À noter que 80 000 foyers sont toujours privés d'électricité

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

    Illustration : Kwa Films

    Kwa Films

    30 reportage(s)
    Kwa films

    Sudel Fuma, héros créole

    Kwa Films

    "Gangster Project" à Cape Town

    Kwa Films

    Talents La Kour, le making-off...