Le cyclone tropical à 255 km :

Dumile s'éloigne


Publié / Actualisé
Dumile continue de s'éloigner de La Réunion. À 22 heures ce jeudi 3 janvier 2013, le cyclone tropical était centré à 255 km au sud-sud-ouest par les points 23.3 Est et 54.1 Sud. Le système se déplace à la vitesse de 26 km/h le long d'une trajectoire sud. Selon Météo France, les fortes pluies vont s'atténuer dans la nuit et une amélioration du temps est attendue pour ce vendredi. L'alerte rouge a été levée à 20 heures. La phase de sauvegarde du plan Orsec a été déclenchée.
Dumile continue de s'éloigner de La Réunion. À 22 heures ce jeudi 3 janvier 2013, le cyclone tropical était centré à 255 km au sud-sud-ouest par les points 23.3 Est et 54.1 Sud. Le système se déplace à la vitesse de 26 km/h le long d'une trajectoire sud. Selon Météo France, les fortes pluies vont s'atténuer dans la nuit et une amélioration du temps est attendue pour ce vendredi. L'alerte rouge a été levée à 20 heures. La phase de sauvegarde du plan Orsec a été déclenchée.

Après avoir frôlé l’Ouest de La Réunion à moins de 100 km vers 13 heures, Dumile s'éloigne progressivement. Conséquence : le temps s’améliorera progressivement ce vendredi. Mais des averses pourront se produire sur les hauts de l’île et des rafales de 60 km/h, voire 70 km/h sont attendues sur les régions Nord, Ouest et Est. Quant à la mer, elle reste agitée.

Pour Météo France, "cet épisode cyclonique ne figurera pas comme un des épisodes cycloniques majeurs ayant affecté l'île lors des dernières décennies".  "Après près de six années sans la moindre alerte orange ou rouge depuis Gamède en février 2007, Dumile aura, toutefois, rappelé au bon souvenir des réunionnais que leur île demeure exposée au risque cyclonique. Après une sécheresse chronique sévissant sur une bonne partie de l'île, d'aucuns appelaient de leurs voeux un cyclone "gentil", c'est-à-dire pas trop violent en terme de vent pour ne pas causer de dégâts majeurs, mais à même d'apporter des pluies permettant de reconstituer la ressource en eau de l'île. Ces voeux auront été exaucés", expliquent les météorologues.

Malgré tout, dans son sillage, Dumile a laissé quelques dégâts. Le radier de la rivière Saint-Étienne a été emporté. À Saint-Joseph, c’est une route. Le cirque de Cilaos a été isolé. Le vent soufflant en rafales importantes a aussi déraciné des arbres qui sont couchés sur la chaussée. Des dizaines de conteneurs empilés sur les quais du port Est se sont également écroulés en raison des vents très forts.

À l’Éperon (Saint-Paul), au niveau du Centhor, un marchand de fruits et légumes, qui n’avait pas démonté ses installations mercredi soir, a vu le vent emporter, un à un, les chapiteaux abritant ses étals de fruits et légumes. Ouvert ce matin, il précise que le temps a  commencé à se dégrader entre 7 heures et 8 heures. Sinistré, l’exploitant multiplie les tours de surveillance avec son fils pour éviter des pillages. On fait également état de petits éboulis, de ravines en crues et de radiers submergés. Seule la région Est semble avoir été mise à l’abri. Par ailleurs, 14 personnes ont été légèrement blessées.

À noter que l’alerte rouge a été levée à 20 heures. La phase de sauvegarde du plan Orsec a été déclenchée.

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !