Économie :

Les carburants augmentent


Publié / Actualisé
Les automobilistes paieront six centimes de plus sur le super, et sept centimes de plus sur le gazoil à partir du 6 octobre 2008. La préfecture annonce une prochaine révision du prix des hydrocarbures le 1er décembre.
Les automobilistes paieront six centimes de plus sur le super, et sept centimes de plus sur le gazoil à partir du 6 octobre 2008. La préfecture annonce une prochaine révision du prix des hydrocarbures le 1er décembre.
1?54 le litre de super et 1?25 le litre de gazoil. Tels seront les deux nouveaux tarifs affichés à la pompe à compter de lundi. Ces augmentations de prix ont été prises par arrêté préfectoral en date du 3 octobre 2008. Un arrêté qui ne prévoit pas l'augmentation du prix de la bouteille de gaz, ni celle du carburant utilisé par les pêcheurs professionnels.
La hausse du prix de l'essence et du gazoil fait suite aux différentes rencontres organisées à la préfecture pendant tout le mois de septembre avec les acteurs de la filière hydrocarbures. Un groupe technique avait en effet été mis en place le 3 septembre dernier à la demande d'Yves Jégo, Secrétaire d'État à l'Outremer, pour examiner la formation des prix du carburant. Dans un contexte de pouvoir d'achat difficile, le représentant du gouvernement avait souhaité plus de transparence.
La préfecture annonce que désormais, le prix des hydrocarbures sera révisé tous les deux mois et non tous les trois mois comme autrefois "pour mieux coller à la réalité du marché".
Par ailleurs, chaque augmentation sera accompagnée de la publication d'éléments sur le contexte international. Ils seront repris dans un tableau intitulé "structure de prix" des produits pétroliers. Dans le détail, cela donne pour le mois d'octobre un carburant vendu presque trois fois plus cher qu'il n'a été acheté. Et, ce n'est visiblement ni la marge du distributeur, ni celle du détaillant de 10 centimes environ chacune qui augmentent le plus le prix de vente. Le surcoût est plutôt imposé par l'octroi de mer, les fiscalités et les douanes.
En attendant, l'augmentation du prix du carburant prévue lundi risque de provoquer quelques embouteillages dans les stations service ce week-end. Les automobilistes obtiendront ensuite deux mois de répit jusqu'à la prochaine révision du prix à la pompe.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !