Mobilisation devant la préfecture :

Les patrons dans la rue


Publié / Actualisé
Environ 300 chefs d'entreprises se sont rassemblés, ce mercredi 8 octobre 2008, à 16 heures, devant la préfecture. Ce rassemblement, à l'appel de La Réunion Economique, qui réunit plusieurs organisations professionnelles et associations, vise à exprimer l'inquiétude des entrepreneurs au sujets de certaines mesures gouvernementales en discussion, notamment les atteintes au dispositif de défiscalisation.
Environ 300 chefs d'entreprises se sont rassemblés, ce mercredi 8 octobre 2008, à 16 heures, devant la préfecture. Ce rassemblement, à l'appel de La Réunion Economique, qui réunit plusieurs organisations professionnelles et associations, vise à exprimer l'inquiétude des entrepreneurs au sujets de certaines mesures gouvernementales en discussion, notamment les atteintes au dispositif de défiscalisation.
Des chefs d'entreprises coiffés d'un casque et d'un gilet de chantier, pour certains, et représentant divers secteurs économiques, des petits commerçants aux transporteurs routiers en passant par le secteur hôtelier ou encore les opticiens étaient rassemblés devant les grilles de la préfecture, ce mercredi 8 octobre.
Au premier jour de l'examen à l'Assemblée Nationale de la Loi de Finances, La Réunion économique souhaitait ainsi exprimer l'inquiétude des patrons réunionnais, alors qu'au même moment (9h aux Antilles), des chefs d'entreprises devaient se réunir dans les trois autres départements d'outre-mer, pour manifester leur mécontentement. À La Réunion, une délégation a été constituée et reçue à la préfecture pour déposer une motion, lue devant l'ensemble des manifestants.

Premier sujet d'inquiétude : les réformes envisagées au sujet de la défiscalisation, menacée par la "chasse aux niches fiscales". Cette défiscalisation "en faveur des investissements productifs et du logement Outre-mer ne saurait être considéré comme une "niche fiscale" comme les autres et doit être déconnectée du processus de plafonnement proposé par le projet de loi de finances", peut-on lire dans la motion de La Réunion économique.
Au thème préoccupant pour les patrons : la réforme des exonérations de charges fiscales. "Les exonérations de cotisations sociales patronales contribuent à rendre plus compétitives les entreprises", selon cette motion.

" Nous comprenons très bien que l'Etat veuille remettre de l'ordre dans les finances publiques mais il faut concilier cela avec l'impérieuse nécessité de maintenir la croissance réunionnaise qui est actuellement de l'ordre de 3 à 4% et qui se traduit par une création de 5000 emplois par an et par la construction l'an dernier de 14700 logements, un record absolu en France", déclare Maurice Cérisola, président de La Réunion économique.

Le député dionysien René-Paul Victoria était présent à ce rassemblement pour soutenir la démarche de La Réunion économique ainsi que le président de la CCIR, Eric Magamootoo, qui déclare partager cette "inquiétude raisonnée, qui n'est pas démagogique. Il est important que l'ordre social puisse être préservé à La Réunion", ajoute-t-il.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !