Mouvement des transporteurs et des transitaires :

Toujours les barrages


Publié / Actualisé
La circulation est de nouveau très perturbée sur l'ensemble du réseau routier de La Réunion ce vendredi 7 novembre 2008 en début de matinée. Installées jeudi, les barrages filtrants installés par les transporteurs sur de nombreux ronds-points sont toujours en place. Le mouvement s'est même durci puisque la route des Plaines épargnée jeudi, est partiellement barrée depuis ce vendredi matin. Les manifestants réclament l'obtention d'un carburant professionnel détaxé de 20 centimes par litre. L'association Agir pou nout tout qui manifeste ce matin à la préfecture revendique pour sa part une baisse de 20% des prix des carburants pour tous les usagers. Par ailleurs les transitaires poursuivent leur mouvement. Aucune marchandise déchargée ne sort du port de la Pointe des Galets
La circulation est de nouveau très perturbée sur l'ensemble du réseau routier de La Réunion ce vendredi 7 novembre 2008 en début de matinée. Installées jeudi, les barrages filtrants installés par les transporteurs sur de nombreux ronds-points sont toujours en place. Le mouvement s'est même durci puisque la route des Plaines épargnée jeudi, est partiellement barrée depuis ce vendredi matin. Les manifestants réclament l'obtention d'un carburant professionnel détaxé de 20 centimes par litre. L'association Agir pou nout tout qui manifeste ce matin à la préfecture revendique pour sa part une baisse de 20% des prix des carburants pour tous les usagers. Par ailleurs les transitaires poursuivent leur mouvement. Aucune marchandise déchargée ne sort du port de la Pointe des Galets
En ce début de matinée des kilomètres de bouchons se sont déjà formés dans la région de la Plaine des Palmistes (Est), de Saint-Louis (Sud), de Pierrefonds (Saint-Pierre - Sud), de la Petite Ile (Sud) de Saint-Joseph (Sud), du Port (Ouest) et de Saint-Denis (Nord).
Les transporteurs ont par ailleurs annoncé qu'ils manifesteraient devant le conseil régional à qui ils réclament la baisse de 20 centimes par litre de carburant. En début de soirée jeudi, Pierre Vergès, vice -président de la Région a souligné que le Conseil Régional n'avait pas de marge de man?uvre sur les prix des carburants, puisqu'ils sont fixés par les importateurs d'hydrocarbures.

Le Préfet de son côté a organisé une "réunion de sortie de crise" pour ce vendredi, à 15h.
"Il faut débloquer la situation ", a-t-il déclaré, ajoutant : " Je ne suis pas en possession de tous les leviers, je n'ai aucune fiscalité d'Etat sur le prix des carburants, mais il faut consulter les différents partenaires et sortir de la crise, demain, je l'espère".

http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !