CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE :

Budgets votés à l'unanimité


Publié / Actualisé
Les comptes 2008, le budget rectifié 2009 et le budget primitif 2010 de la chambre de commerce et d'industrie ont été voté à l'unanimité ce mardi 30 juin lors de l'assemblée générale rue de paris à Saint-Denis. Un vote sans opposition dont s'est félicité le président Eric Magamootoo après quatre ans de mandature.
Les comptes 2008, le budget rectifié 2009 et le budget primitif 2010 de la chambre de commerce et d'industrie ont été voté à l'unanimité ce mardi 30 juin lors de l'assemblée générale rue de paris à Saint-Denis. Un vote sans opposition dont s'est félicité le président Eric Magamootoo après quatre ans de mandature.
" Je pense que ce qui est très important c'est qu'en quatre ans de mandature nous avons pu remettre la chambre de commerce et d'industrie sur les rails ", a déclaré le président de la chambre de commerce et d'industrie " extrêmement satisfait " après les votes.

" C'est important que la chambre de commerce et d'industrie montre son unité par rapport à un territoire qui a besoin de confiance ", a ajouté le président.
Dès l'ouverture de l'assemblée générale, le président de la CCIR avait insisté sur le contexte de crise économique. " Toutes nos équipes sont opérationnelles pour aider l'ensemble de nos ressortissants à traverser cette période difficile. "

Eric Magamootoo a rappelé qu'il y a quatre ans, Gillot était " au bord de la cessation de paiement " et qu'aujourd'hui " nous sommes positif ". Concernant le Port Réunion, " on dégage de la marge " et sur le grand port, " le programme d'investissement est là ". " Il y a un dynamisme à la chambre qui est à la hauteur de la société réunionnaise. ", s'est félicité Eric Magamootoo.

Le budget rectifié 2009 concerne trois services de la CCI Réunion : le service général, l'aéroport Roland Garros et Port Réunion. La capacité d'autofinancement attendue sera donc de 15, 6 millions. Le budget 2010 est un budget d'attente construit sur l'hypothèse d'une progression des charges et produits et surtout de la prise en compte des élections consulaires évaluées à 250 000 euros.

Sur le plan politique, " nous attendons un message fort du Premier ministre, (attendu le 9 juillet dans l'île), a déclaré le représentant de la CCI Réunion. La Réunion a besoin d'un débat sur le développement économique. Nous attendons du Premier ministre qu'il vienne avec les décrets de la loi programme."

Le président de la CCIR a profité de cette séance pour adresser un message de solidarité aux familles des victimes du crash survenu ce mardi 30 juin à proximité des Comores. " La CCIR et l'ensemble des élus sont solidaires. Nous sommes particulièrement touché parce que notre ami Mohamed Ahmed (directeur général des services) a de la famille sur ce vol ".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)