Medef :

Yann de Prince élu président


Publié / Actualisé
Yann de Prince, Pdg de Mobius (fournisseur d'accès à internet Izi) et président de l'Artic (Association réunionnaise des professionnels des technologies de l'information et de la communication) a été élu président du Medef lors de l'assemblée générale qui s'est tenue ce jeudi 17 juin 2010. Au total, 289 bulletins ont été enregistrés parmi les 390 membres que comptent le Medef, soit 74,1% de participation. Parmi ces 289 bulletins, il faut compter 20 syndicats intégrés à la Fédération dont chaque bulletin vaut 10 voix. L'homme de 40 ans a recueilli 252 votes, soit 53,73% des suffrages exprimés, contre 210 votes (44,77% des suffrages exprimés) pour son adversaire, Jean-Marie le Bourvellec, Pdg de RES développement et président de la FRBTP (Fédération réunionnaise du BTP). 3 bulletins nuls et 4 bulletins blancs ont également été enregistrés. Yann de Prince succède à Jean de la Perrière, président par intérim depuis la démission de François Caillé le 31 mars dernier. Il s'agit du 7ème président du Medef et l'un des plus jeunes de France. Il est élu pour 3 ans.
Yann de Prince, Pdg de Mobius (fournisseur d'accès à internet Izi) et président de l'Artic (Association réunionnaise des professionnels des technologies de l'information et de la communication) a été élu président du Medef lors de l'assemblée générale qui s'est tenue ce jeudi 17 juin 2010. Au total, 289 bulletins ont été enregistrés parmi les 390 membres que comptent le Medef, soit 74,1% de participation. Parmi ces 289 bulletins, il faut compter 20 syndicats intégrés à la Fédération dont chaque bulletin vaut 10 voix. L'homme de 40 ans a recueilli 252 votes, soit 53,73% des suffrages exprimés, contre 210 votes (44,77% des suffrages exprimés) pour son adversaire, Jean-Marie le Bourvellec, Pdg de RES développement et président de la FRBTP (Fédération réunionnaise du BTP). 3 bulletins nuls et 4 bulletins blancs ont également été enregistrés. Yann de Prince succède à Jean de la Perrière, président par intérim depuis la démission de François Caillé le 31 mars dernier. Il s'agit du 7ème président du Medef et l'un des plus jeunes de France. Il est élu pour 3 ans.
Yann de Prince avait fait campagne autour de 4 axes principaux : la mise en place d'un plan de relance de l'économie pour permettre à La Réunion de sortir de la crise, la lutte contre l'instabilité législative et les menaces qui pèsent sur la Lodeom (Loi sur le développement des DOM), la mise en place d'un "nouveau schéma de développement économique" et enfin "la création d'un fond d'investissement local qui aura pour vocation d'apporter des fonds propres pour les entreprises qui en ont besoin". Yann de Prince ne cachait pas sa volonté de s'inscrire dans "la continuité de François Caillé". Tout au long de sa campagne, il a plaidé en faveur de l'ouverture du Medef à de nouvelles entreprises. Face au critique à propos de sa jeunesse, le Pdg de Mobius mettait toujours en avant son "dynamisme".

À l'annonce de son élection, Yann de Prince a salué la mobilisation des membres du Medef. "Le score a été très serré, ce qui montre qu'il y avait 2 candidats de valeur", a-t-il affirmé. La première action du nouveau président du syndicat patronal sera de "prendre rendez-vous avec les partenaires sociaux et l'ensemble des présidents de commission du Medef dans les plus brefs délais pour fixer les modalités d'un plan de relance pour sortir de la crise". "Je rencontrerai ensuite les pouvoirs publics". Il a été félicité par Jean-Marie le Bourvellec qui a lui aussi souligné la "forte mobilisation des membres".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !