Economie :

Tereos cède son pôle spiritueux à La Martiniquaise


Publié / Actualisé
Le rhum Charrette ne fait plus partie du patrimoins alcoolique réunionnais. En effet, le groupe Tereos, a annoncé dans un communiqué publié ce mardi 8 février 2011 la cession de l'intégralité du capital de Quartier Français Spiritueux au groupe La Martiniquaise, 2ème groupe français de spiritueux qui réalise un chiffre d'affaires de 850 millions d'euros. De fait, Rhums Réunion et sa marque Charrette font partie de cette cession.
Le rhum Charrette ne fait plus partie du patrimoins alcoolique réunionnais. En effet, le groupe Tereos, a annoncé dans un communiqué publié ce mardi 8 février 2011 la cession de l'intégralité du capital de Quartier Français Spiritueux au groupe La Martiniquaise, 2ème groupe français de spiritueux qui réalise un chiffre d'affaires de 850 millions d'euros. De fait, Rhums Réunion et sa marque Charrette font partie de cette cession.
Pour rappel, le pôle spiritueux de Quartier Français fait officiellement l'objet depuis le 1er juin 2010 d'une cessation d'activité par son nouveau propriétaire, le sucrier Tereos. Ce dernier avait confirmé son intention de céder le pôle spiritueux de Quartier Français. Tereos, également propriétaire de Béghin-Say, est devenu actionnaire majoritaire de la société sucrière en janvier 2010. 



Les noms de plusieurs groupes circulaient pour la reprise de ce pôle qui représentait une part importante du chiffre d'affaires du groupe, soit 170 millions d'euros sur un total de 340 millions d'euros. Le japonais "Santory" et le thaïlandais "Thai Beverage" étaient notamment sur les rangs. C'est finalement avec La Martiniquaise que l'accord de cession a été signé. "La Martiniquaise souhaite prérenisser et développer les activités de Quartier Français Spiritueux en s'appuyant sur les compétences et le savoir faire de ses collaborateurs", indique le communiqué de Tereos.

"La réalisation définitive de cette cession est soumise à l'approbation de l'Autorité de la Concurrence", termine le communiqué.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !