Economie - Grande surface :

La crise frappe aussi Caddie


Publié / Actualisé
Le fabricant de chariots de supermarché Caddie, en cessation de paiement, a été placé ce lundi 5 mars en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance (TGI) de Strasbourg. Le journal Le Point rapporte que la société Caddie, qui emploie 500 personnes en France, est confrontée à un "problème passager de trésorerie", selon les déclarations de son président directeur général Stéphane Dedieu. La crise touche ainsi également les chariots, l'un des symboles de la société de consommation.
Le fabricant de chariots de supermarché Caddie, en cessation de paiement, a été placé ce lundi 5 mars en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance (TGI) de Strasbourg. Le journal Le Point rapporte que la société Caddie, qui emploie 500 personnes en France, est confrontée à un "problème passager de trésorerie", selon les déclarations de son président directeur général Stéphane Dedieu. La crise touche ainsi également les chariots, l'un des symboles de la société de consommation.
Le Point annonce aussi que les salaires du mois de février, qui n'ont pas été payés, devraient être pris en charge par le régime de garantie des salaires. L'intersyndicale des salariés, soutenant leur direction, avaient écrit un courrier au début du mois de février à Nicolas Sarkozy, président de la République, pour demander l'appui des pouvoirs publics, précisant que la société aurait besoin de 15 millions d'euros sous peine de devoir déposer le bilan.

Caddie, comme beaucoup d'entreprises, n'a donc pas été épargné par la crise. Son chiffre d'affaires est passé de 110 millions d'euros par an en 2006 à 85 millions en 2011, accusant une perte de 10 millions l'an dernier. Le PDG souligne tout de même que Caddie a aussi tardé à se restructurer, et regrette que la "société a vécu sur ses acquis, avec un actionnariat vieillissant qui n'a pas suffisamment préparé la transmission".

Caddie a entamé sa réorganisation il y a deux ans, avec un début de regroupement des activités à Drusenheim, et un plan de départs volontaires qui a diminué les effectifs de 220 personnes.

En 2011, l'entreprise, née en 1928, a fabriqué 850 000 chariots de supermarché. Elle fournit 70 % du marché français. Mais 2012 commence sous de mauvais augures pour ce géant des grandes surfaces. Après avoir touché de nombreux foyers, la crise frappe aussi le chariot Caddie, l'un des symboles de la consommation.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !