Carburants :

Quatre ateliers pour débattre de la formation des prix


Publié / Actualisé
En préambule du grand débat prévu par le préfet sur le prix des carburants, une première réunion de réflexion s'est tenue dans les locaux de la Dieccte (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) ce jeudi 8 mars 2012. Représentants de l'Etat, de l'observatoire des prix, des pétroliers, des professionnels de la route et des gérants de stations services y ont participé. Résultat de cette réunion : quatre ateliers avec des thématiques différentes sur la question des hydrocarbures sont prévus dans les prochaines semaines. Le rendu des travaux est attendu à la fin mai ou au cours du mois de juin.
En préambule du grand débat prévu par le préfet sur le prix des carburants, une première réunion de réflexion s'est tenue dans les locaux de la Dieccte (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) ce jeudi 8 mars 2012. Représentants de l'Etat, de l'observatoire des prix, des pétroliers, des professionnels de la route et des gérants de stations services y ont participé. Résultat de cette réunion : quatre ateliers avec des thématiques différentes sur la question des hydrocarbures sont prévus dans les prochaines semaines. Le rendu des travaux est attendu à la fin mai ou au cours du mois de juin.
Cette réunion de réflexion a duré plus de deux heures. Il s'agissait pour les acteurs économiques et sociaux de définir les méthodes de travail dans le cadre du grand débat sur le coût des hydrocarbures. Ce sont donc quatre ateliers qui ont été décidés et qui devront se tenir avant la fin du mois d'avril 2012. Ils auront pour thème respectif le prix d'achat du carburant, l'exploration de pistes pour savoir s'il est possible d'acheter les hydrocarbures autrement, le coût de distribution, et une réflexion sur une meilleure organisation des professionnels de la route.

A la fin de cette réunion, Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (fédération nationale des transporteurs routiers) s'est dit "moyennement satisfait". "C'était une réunion de préparation, il manque des réponses à certaines questions. On demande de la transparence sur les prix à La Réunion. La directrice de l'observatoire des prix nous a dit qu'on aura des réponses, j'espère que c'est vrai", explique-t-il.

Pour sa part, Joël Mongin, président du syndicat Lo-Fer, estime qu'il y a eu "une bonne discussion avec les pétroliers", mais "il y a encore du chemin à faire". "On sent qu'il y a une volonté de travailler. Les ateliers sont nécessaires, mais ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il faut établir une véritable décomposition du prix des carburants. Nous avons d'abord besoin de transparence à La Réunion, de la part des pétroliers", indique-t-il.

Pour rappel, un peu plus tôt, Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) avait regretté ne pas avoir été invité à cette réunion.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !