Aide au commerce alimentaire de proximité :

Une centrale d'achat prévue pour 2014


Publié / Actualisé
La chambre de commerce et d'industrie présentait ce jeudi 19 avril 2012 son projet de centrale d'achat pour les commerces de proximité, qui devrait voir le jour à la fin de l'année 2014. L'objectif de cette centrale d'achat : permettre aux petits commerçants alimentaires de s'approvisionner autrement et protéger ainsi le secteur de l'alimentaire de proximité, en difficulté depuis une dizaine d'années. Si l'aspect financier, la gestion logistique, ou la forme juridique de la centrale d'achat n'ont pas encore été définis, le conseil général et le conseil régional ont déjà assuré qu'ils accompagneraient le projet.
La chambre de commerce et d'industrie présentait ce jeudi 19 avril 2012 son projet de centrale d'achat pour les commerces de proximité, qui devrait voir le jour à la fin de l'année 2014. L'objectif de cette centrale d'achat : permettre aux petits commerçants alimentaires de s'approvisionner autrement et protéger ainsi le secteur de l'alimentaire de proximité, en difficulté depuis une dizaine d'années. Si l'aspect financier, la gestion logistique, ou la forme juridique de la centrale d'achat n'ont pas encore été définis, le conseil général et le conseil régional ont déjà assuré qu'ils accompagneraient le projet.
En dix ans, le nombre d'entreprises en commerce alimentaire de proximité a baissé de 17%, passant de 1 006 entreprises en 2000 à 833 entreprises en 2011, tandis que le nombre de salariés en alimentaire de proximité a fortement diminué. Des suppressions d'emplois qui sont supérieures au nombre d'emplois créés en hypermarchés.

Afin de répondre aux préoccupations des commerçants et améliorer leurs conditions d'approvisionnement, la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCI) a proposé de mettre en place une centrale d'achat. "Il faut sauver le commerce alimentaire", annonce Ibrahim Patel, président de la CCI.

La centrale d'achat est un projet qui fait partie des objectifs de la CCI et qui devrait voir le jour à la fin de l'année 2014. L'outil devra permettre aux petits commerçants de s'approvisionner autrement. "Actuellement, c'est difficile. Certains petits commerçants sont obligés de s'approvisionner en grande surface, parce que les prix pratiqués par les grossistes leur reviennent plus chers", souligne Ibrahim Patel.

Pour rendre le projet possible, le président de la chambre de commerce précise qu'il faudra "mutualiser les moyens". Il peut déjà compter sur le soutien du conseil régional et du conseil général. "Cette centrale d'achat permettra d'apporter une offre plus conséquente à la population réunionnaise et renforcera le lien social qui a tendance à disparaître, c'est pourquoi la Région soutient cette initiative", a déclaré Patricia Pilorget, représentante de la Pyramide inversée.

Ibrahim Dindar, vice-président du département, a pour sa part résumé le projet en deux mots : "Enfin !" et "Bravo !", ajoutant que la centrale d'achat pour les commerces alimentaires de proximité représentait "une triple nécessité d'intérêt public". D'abord "la protection de l'avenir du petit commerce, qui est actuellement en perdition". Selon lui, la centrale répond aussi à la "nécessité d'apporter une offre concurrentielle, au profit des consommateurs". Enfin, il note que venir en aide aux petits commerces est "une bonne chose pour le développement de La Réunion".

C'est la commission du commerce alimentaire à la chambre de commerce et d'industrie, qui sera le porteur du projet. Son président, Jean Cadivel, également commerçant à Bras Panon, s'est exprimé sur la création de cette centrale d'achat pour les boutiques alimentaires : "C'est un veux rêve qui est maintenant un projet collectif, rendu possible avec la participation de tous". Il invite par ailleurs les petits commerçants à se fédérer autour de ce projet.

Si la forme juridique sera certainement celle d'une coopérative, rien n'a encore été figé. Quatre ateliers de travail ont été programmés dans les micro-régions de l'île jusqu'au mois de juin pour aller à la rencontre des petits commerçants et prendre en compte leurs besoins et leur avis dans ce projet. Au cours de ces réunions, la forme juridique, mais aussi le capital, les options logistiques, et l'appel aux fournisseurs seront les thèmes de réflexion et de discussion.

Calendrier des réunions d'information :
- Sud : Lundi 23 avril à 9h à la maison d'entreprise Sud de Saint-Pierre
- Nord : Lundi 7 mai à 9h au siège de la CCI Réunion à Saint-Denis
- Est : Lundi 14 mai à 9h à l'hôtel de ville de Saint-André
- Ouest : Lundi 4 juin à 9h à l'hôtel de ville de Saint-Paul

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !