Carburants :

Flambée des prix à la pompe en vue, hausse de 7 euros sur le gaz


Publié / Actualisé
Mauvaise nouvelle pour les Réunionnais. L'arrêté préfectoral fixant les prix des carburants pour le mois de mars n'est pas encore publié, mais selon les informations du Journal de l'île et du Quotidien, le prix du litre de sans-plomb devrait augmenter d'au moins 5 centimes, et celui du litre de gazole, 2 centimes. Quant au prix de la bouteille de gaz, il connaîtra une hausse de 7 euros suite à la décision de la Région de stopper le financement.
Mauvaise nouvelle pour les Réunionnais. L'arrêté préfectoral fixant les prix des carburants pour le mois de mars n'est pas encore publié, mais selon les informations du Journal de l'île et du Quotidien, le prix du litre de sans-plomb devrait augmenter d'au moins 5 centimes, et celui du litre de gazole, 2 centimes. Quant au prix de la bouteille de gaz, il connaîtra une hausse de 7 euros suite à la décision de la Région de stopper le financement.

C'est suite à la flambée du pétrole au niveau mondial que les prix à la pompe devraient s'envoler à La Réunion. Cela faisait deux mois qu'ils n'avaient pas bougé. Ainsi, au 1er mars 2013, selon le Journal de l'Île, le sans plomb augmenterait alors de 5 centimes par litre pour afficher un prix de 1,66 euros à la pompe et le gazole de 2 centimes pour être vendu à 1,28 euros.

Le prix de la bouteille de la gaz n'échappe pas à la flambée des prix. La Région ayant décider de le maintenir à 15 euros jusqu'au 1er mars, il devrait connaître une hausse de 7 euros. La bouteille de gaz devrait donc coûter 22 euros.

Ces hausses de prix survient dans un contexte social particulièrement tendu. Les barrages dressés dans plusieurs communes par des manifestants réclamant des contrats aidés et les émeutes qui ont eu lieu au Port ces derniers jours, en sont la preuve.

Rappelons que les précédents niveaux historiques des prix des carburants à La Réunion remontent au mois de février 2012, où le sans plomb était à 1,66 euro et le gazole à 1,29 euro. Ces records avaient suscité la colère des usagers de la route, et avaient conduit les transporteurs à bloquer les routes et l'économie réunionnaise. Conséquence : la Région, la Chambre de commerce et les pétroliers avaient financé une baisse des prix des carburants de 8 centimes pour tous les usagers de la route. La Région avait ensuite gelé les prix jusqu'au 30 juin.

 

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Mensonges974, Posté
    Je me demande si cela n'est pas une chose d'augmenter le carburant... pour les particulier... peut être qu'a la fin... il y aura moins d'embouteillage... et moins de "gratel" sur la route? LOL
    Jean, Posté
    le bouclier n'est pas contre ces augmentations, pas étonnant ; l'Etat et la Région vont y gagner au détriment des consommateurs! vive les monopoles privé en connivence avec le public!