Carburants :

Le gazole et le sans plomb en hausse, la bouteille de gaz à 21,73 euros


Publié / Actualisé
A l'issue de la présentation du bouclier qualité prix ce jeudi 28 février, la préfecture a dévoilé les nouveaux prix des carburants et du gaz qui entreront en vigueur à partir du vendredi 1er mars. Comme prévu, les prix sont en hausse. La bonbonne de gaz coûtera dès demain 21,73 euro. Le litre de gazole affichera lui 1,28 euro, soit deux centimes de plus qu'en ce mois de février. Enfin, le litre de sans plomb augmente lui de cinq centimes pour atteindre 1,66 euro. A noter que la hausse du sans plomb devait être de sept centimes, mais elle a été "modérée" grâce à un effort de l'Etat, financé par le solde de crédits disponibles de 2012.
A l'issue de la présentation du bouclier qualité prix ce jeudi 28 février, la préfecture a dévoilé les nouveaux prix des carburants et du gaz qui entreront en vigueur à partir du vendredi 1er mars. Comme prévu, les prix sont en hausse. La bonbonne de gaz coûtera dès demain 21,73 euro. Le litre de gazole affichera lui 1,28 euro, soit deux centimes de plus qu'en ce mois de février. Enfin, le litre de sans plomb augmente lui de cinq centimes pour atteindre 1,66 euro. A noter que la hausse du sans plomb devait être de sept centimes, mais elle a été "modérée" grâce à un effort de l'Etat, financé par le solde de crédits disponibles de 2012.

Dans un communiqué, la préfecture indique que le prix du sans plomb a connu une hausse importante "à cause d’une forte augmentation de la cotation, et malgré une bonne tenue de l’euro". "A titre exceptionnel, afin de protéger le pouvoir d’achat des consommateurs et de limiter la hausse des prix des carburants, l’Etat a décidé de participer à hauteur de 2 centimes par litre au prix du supercarburant. Le prix public de vente maximum à la pompe est donc de 1,66 euros", précise la préfecture. Ainsi, le litre de sans plomb augmente de 5 centimes au lieu de 7 centimes.

Pour le gazole, "la hausse sensible de la cotation du produit n’a pas été compensée par l’appréciation de l’euro. Elle aboutit à une hausse de deux centimes du prix structure et prix public de vente maximum à la pompe qui est de 1,28 euros le litre", notent les services de l’Etat.

Quant au gaz, la Région et le Département ayant décidé de mettre fin à leur participation pour une bouteille à 15 euros, le prix de vente à partir de ce vendredi 1er mars est fixé à 21,73 euros. Annoncée jeudi dernier, cette hausse sur la bouteille de gaz a provoqué une ruée vers les stations services. Des stations-services rapidement en rupture de stock. Nombreux étaient les Réunionnais à s'y précipiter pour se réapprovisionner "par coup de 4 à 5 bonbonnes", selon le témoignage de certains gérants.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !