Aéroport Roland Garros :

Le trafic commercial recule de 16% en février


Publié / Actualisé
Le nombre de passagers a baissé de 16% en février 2013 à l'aéroport Roland Garros, indique la société aéroportuaire dans un communiqué. Ce mois est aussi marqué par un recul de la capacité globale offerte par les compagnies. Le nombre de mouvements d'avions diminue en effet de 17,5%.
Le nombre de passagers a baissé de 16% en février 2013 à l'aéroport Roland Garros, indique la société aéroportuaire dans un communiqué. Ce mois est aussi marqué par un recul de la capacité globale offerte par les compagnies. Le nombre de mouvements d'avions diminue en effet de 17,5%.

Ce fort recul est notamment dû à la quasi-disparition du trafic de passagers en transit (408 contre 5 627 un an plus tôt), qui a uniquement concerné, en février, la ligne Mayotte-Réunion-Marseille opérée par XL Airways, note le communiqué de l'aéroport Roland Garros. En février 2012, ce trafic était alimenté par les lignes Paris-Réunion-Maurice de Corsairfly, Paris-Réunion-Sydney-Nouméa d’Air Austral et Tananarive-Réunion-Maurice d’Air Madagascar.

Le nombre de passagers locaux (commençant ou terminant leur voyage à La Réunion) est aussi en baisse de 12,5%. Le principal courant de trafic (métropole -La Réunion) recule de 12,6%, tout comme la fréquentation de la ligne Saint-Denis-Plaisance (- 4,4%) et celle de plusieurs lignes régionales et de la ligne Réunion-Bangkok (enrichie d’une escale à Chennai à compter du 19 février).

La baisse a été amplifiée par un effet statistique : le mois de février 2012 comptait 29 jours, contre 28 en février 2013 (en basse saison, 4 000 à 5 000 mouvements de passagers ont lieu quotidiennement), analyse l'aéroport Roland Garros.Des hausses de fréquentation sont en revanche notées sur les axes Mayotte, Seychelles et Comores.

"Sur les deux premiers mois de l’année, l’évolution du nombre de passagers est de -7,9%, dans un contexte de baisse des capacités offertes par les compagnies, sur le long-courrier comme sur le moyen-courrier (-12% au total), liée notamment à la mise en place d’accords de code share (partage de codes entre deux compagnies aériennes sur un même vol – ndlr)" dit  encore le communiqué de l'aéroport.

Pour sa part, le tonnage de fret est en diminution de 7% en février avec une baisse plus marquée du tonnage embarqué (-14,2%) que débarqué (-4,8%). En cumul depuis janvier, le tonnage transporté décroît de 12,9%.

Pour rappel, en moyenne lissée, la croissance annuelle du nombre de passagers s’établit à +3,5% depuis 2001. Dans ses prévisions, l’aéroport Roland Garros table sur une augmentation moyenne de 2% du nombre de passagers jusqu’en 2025.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !