Le patron de Bourbon se désengage un peu plus de La Réunion :

Jacques de Chateauvieux cède ses parts de CBo Territoria


Publié / Actualisé
Jacques de Chateauvieux a cédé ce mardi 27 août 2013 ses 19,4 % de CBo Territoria, vendant ses parts - au prix de 3,08 euros l'action - à une holding belge et aux actuels dirigeants de la foncière réunionnaise, selon une information de Radio Festival. Une décision qui suit un cheminement logique selon Eric Wuillai, PDG de la société. Selon lui, Jacques de Chateauvieux a estimé que CBo arrivait à maturité, et qu'il pouvait se consacrer pleinement à ses autres activités, toutes liées au maritime. Bourbon est numéro 2 mondial dans les services à l'offshore pétrolier. La Sapmer est dédiée à la pêche aux poissons pélagiques dans l'Océan indien. Il y a quelques années, Jacques de Chateauvieux s'était déjà désengagé du secteur de la canne à sucre.
Jacques de Chateauvieux a cédé ce mardi 27 août 2013 ses 19,4 % de CBo Territoria, vendant ses parts - au prix de 3,08 euros l'action - à une holding belge et aux actuels dirigeants de la foncière réunionnaise, selon une information de Radio Festival. Une décision qui suit un cheminement logique selon Eric Wuillai, PDG de la société. Selon lui, Jacques de Chateauvieux a estimé que CBo arrivait à maturité, et qu'il pouvait se consacrer pleinement à ses autres activités, toutes liées au maritime. Bourbon est numéro 2 mondial dans les services à l'offshore pétrolier. La Sapmer est dédiée à la pêche aux poissons pélagiques dans l'Océan indien. Il y a quelques années, Jacques de Chateauvieux s'était déjà désengagé du secteur de la canne à sucre.

" Présents au capital de CBo Territoria depuis sa création et représentés depuis juin dernier par un administrateur au conseil d’administration du groupe, les investisseurs privés historiques belges, messieurs Philippe Diricq, Serge Goblet et Jean-Marc Heynderickx, regroupés au sein d’une holding dénommée HENDIGO, vont désormais détenir 18,8 % du capital (18,8 % des droits de vote) de CBo Territoria. Ils deviennent ainsi les nouveaux actionnaires de référence de CBo Territoria ", annonce la société dans un communiqué, précisant que " la gouvernance (...) n’est pas modifiée ".

" Si l’actionnariat de CBo Territoria reste majoritairement réunionnais, le renforcement de la participation d’actionnaires historiques est pour nous une marque indiscutable de l’intérêt que présentent tant les perspectives d’évolutions de notre groupe que le développement continu et prometteur de notre territoire. Avec le soutien de nouveaux investisseurs et en collaboration avec JACCAR Holdings, CBo Territoria poursuit, plus serein que jamais, ses objectifs de développement ", indique pour sa part Eric Wuillai.

" Nous sommes particulièrement heureux de cette opération qui va permettre à Jaccar Holdings de collaborer en toute indépendance avec CBo Territoria sur des projets immobiliers à l’international, tout en assurant la montée au capital de CBo Territoria du management qui a fait le succès de ce groupe. L’arrivée en tant qu’actionnaires de référence d’investisseurs historiques privés expérimentés constitue indéniablement un atout pour les développements futurs du groupe et de l’île de La Réunion ", souligne de son côté Jacques de Chateauvieux, président de Jaccar Holdings.

   

Mots clés :

    3 Commentaire(s)

    Boulet, Posté
    Ouais mais bon faut pas raconter n'importe quoi non plus...
    - Déjà c'est pas 20M€ mais 100M la valo de CBO!!!
    - Une tres tres grosse partie du fond de CBO est "actuellement" non constructible, et une partie risque de ne pas l'être avant "tres" longtemps (jamais?)...
    - Une action CBO qui coute 8€ c'est une escroquerie, vu qu'elle cote autour de 3€ au moins depuis un an...
    - Sur les programmes CBO environ un tiers n'est pas du terrain "vendu", mais de l'aménagement
    - Les terrains sont "bruts et innutilisable", il y a d'énorme frais d'aménagement, a mon avis plusieurs dizaines d'€ du m2 voir meme peut etre une centaine parfois, pour pouvoir les vendre...
    - Après le calcul reste interressant...
    Vel, Posté
    Il s'agit 3200 ha, soit deux fois la superficie d'une commune comme Le Port. On est encore loin d'une annexion belge. Cependant, lorsqu'on fait les conversions de mesure de surface cela donnerait, si le site de conversion dit vrai, 3 200 000 000 m2. Alors divisons 20 000 000 d'euros, montant de la transaction, par la superficie en m2. Cela fait : 0,00625 ? le m2. De quoi ruiner bon nombre de notaires, non? Mais poussons le vice du calcul plus loin. Sachant qu'une action de CBO coûte 8,02 ?, combien de m2 un propriétaire quelconque de la société serait-il en "droit" de réclamer contre son titre ? 1263 m2...c'est-à-dire moins de 10 ? la m2 ? Et La Réunion manque de foncier ? Mais je me trompe certainement...ce n'est pas possible.
    Frigidaire, Posté
    Ce qui devait arrivé arrive à savoir la fuite en avant. Les pauvres petits porteurs qui pensaient fortement que De Chateauvieux est Réunionnais vont pleurer.
    La braderie JACCAR continue. Concernant les Belges, dans peu de temps il comprendront comme pour la holding DINDAR qu'ils ont acheté un gouffre.
    Pour le offshore, tout le montage financier est fait sur une défiscalisation de tout alors que l'argent va au Vietnam, à Maurice et aux Seychelles. Depardieu à côté est un ange.