Les importations les inquiètent :

Les petits pêcheurs veulent vendre leurs poisssons à La Réunion


Publié / Actualisé
Ce mardi 22 mai 2018 au Port, les petits pêcheurs ont exposé à l'association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l'aquaculture (ARIPA) leurs inquiétudes concernant la vente des espèces pays sur le marché local au regard de la concurrence des importations de poissons frais. Une réunion de concertation avec l'ensemble des importateurs de poissons frais sera organiser par l'interprofession ce vendredi (Photo d'Illustration)
Ce mardi 22 mai 2018 au Port, les petits pêcheurs ont exposé à l'association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l'aquaculture (ARIPA) leurs inquiétudes concernant la vente des espèces pays sur le marché local au regard de la concurrence des importations de poissons frais. Une réunion de concertation avec l'ensemble des importateurs de poissons frais sera organiser par l'interprofession ce vendredi (Photo d'Illustration)

Avec le retour du poisson aux abords des côtes réunionnaises et après une année de rendements plus faibles qu’à l’accoutumée ainsi qu’un premier trimestre 2018 marqué par une météo difficile pour l’activité de pêche, les petits pêcheurs veulent être certains de vendre leurs poissons sur le marché local

En effet, malgré l’entrée dans l’hiver austral, les professionnels de la mer connaissent quelques bonnes pêches d’espèces pélagiques et de fond réalisées tout autour du littoral réunionnais qui augurent d’un retour du poisson aux bouts des hameçons mais leur font craindre la possibilité d’un engorgement du marché local.

Après la réunion de ce mardi, l’interprofession de la pêche et de l’aquaculture a pris l’initiative d’organiser une réunion de concertation entre les petits pêcheurs et les importateurs de poissons frais, qu’ils soient membres ou pas de l’ARIPA.

Cette table ronde qui se tiendra ce vendredi va permettre d’organiser et de réguler collectivement l’offre de poissons à La Réunion pour satisfaire l’écoulement de la production locale sur les différents marchés (détail, distribution, restauration, exportation...).

L’ARIPA assure déjà à ses membres petits pêcheurs professionnels l’écoulement à prix garanti de la totalité de leur production quels que soient les volumes.

A partir d’un état des lieux des volumes de chaque opérateur, des solutions seront recherchées pour garantir l’équilibre indispensable entre la production locale et l’importation sur le marché local réunionnais.

Pour rappel, créée en 2010, l’association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l’aquaculture (ARIPA) se compose des associations, organisations professionnelles et syndicats intervenant dans la chaîne de valeur du poisson à La Réunion. L’ARIPA a pour missions de favoriser à la fois le développement de la pêche et de l’aquaculture réunionnaise, l’approvisionnement du marché local en poisson et sa régulation. Elle compte à ce jour 105 adhérents, représentant près de 90% de la pêche fraîche réunionnaise débarquée, tous soucieux de participer au développement collectif et structuré de la pêche et de l’aquaculture de La Réunion.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !