Jusqu'au 24 mai 2020 :

Leclerc bloque les prix de l'ensemble de ses produits


Publié / Actualisé
Alors que la polémique concernant les prix des produits des enseignes de grande distribution, le groupe Leclerc annonce, ce vendredi 10 avril 2020, le blocage des prix sur tous ses produits. La mesure entrera en mesure mardi 14 avril avec les prix pratiqués le 29 février comme point de référence, et prendra fin le 24 mai prochain. Nous publions le communiqué dans son intégralité ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Alors que la polémique concernant les prix des produits des enseignes de grande distribution, le groupe Leclerc annonce, ce vendredi 10 avril 2020, le blocage des prix sur tous ses produits. La mesure entrera en mesure mardi 14 avril avec les prix pratiqués le 29 février comme point de référence, et prendra fin le 24 mai prochain. Nous publions le communiqué dans son intégralité ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

C’est une première dans le petit monde de la Grande Distribution locale. L’enseigne a fait ce midi en direct sur un plateau TV une annonce importante pour les consommateurs réunionnais.

Fidèle à son ADN qui est de toujours proposer à ses consommateurs les prix les plus bas, dans la continuité de son travail annoncé début 2020 de réduire l’écart de prix avec la métropole, l’enseigne E. Leclerc annonce à la Réunion ce vendredi 10 avril le blocage de l’ensemble des prix de ses produits hors promotion pendant toute la durée de la crise du COVID19.

"C’est notre réponse civique et citoyenne à la préoccupation des foyers réunionnais. Cela nous demande un effort considérable mais les mots doivent s’accompagner d’actions fortes et le moyen d’être fidèle à nos valeurs de partage et de responsabilité, c’est d’agir dans les situations d’urgence dans l’intérêt de nos consommateurs. Etre un distributeur responsable, c’est aussi cela", explique Pascal Thiaw-Kine, Président du Mouvement E. Leclerc à la Réunion.

A partir de mardi 14 avril, E. Leclerc s’engage à bloquer les prix de tous ses produits dans tous ses magasins. Depuis quelques semaines, la polémique grandit autour des hausses de prix. Ces hausses peuvent être des perceptions dans le cas où une rupture de stocks ponctuelle de produits moins coûteux en rayons contraint les consommateurs à se tourner vers des marques plus coûteuses sur le moment.

Elles peuvent aussi être une réalité dans les cas où une inflation du prix des produits à cours et des coûts de la chaîne d’approvisionnement contraint le distributeur à les répercuter sur ses prix.

C’est pourquoi l’enseigne a décidé, à partir de mardi 14 avril prochain, d’afficher dans l’ensemble de ses magasins et pour tous ses produits hors promotion, les prix de vente pratiqués avant crise COVID-19, avec comme référence les prix pratiqués dans chacun de ses magasins au 29 février 2020. Ce blocage des prix durera jusqu’au 24 mai prochain, date de fin de l'état d'urgence sanitaire fixé par la loi d’urgence sanitaire du 23 mars.

"C’est notre volonté d’apporter des solutions aux réunionnais en ces temps de crise et leur permettre l’accès aux produits de grande consommation et de première nécessité sans surcoût. La décision est certes drastique mais au moins, elle ne laisse place à aucun doute. Nous prendrons contact avec l’ensemble de nos interlocuteurs (fournisseurs, importateurs, producteurs) pour que le geste soit solidaire. Nous assumerons les hausses de prix durant cette période. Tout le monde doit faire sa part afin que le pouvoir d’achat des consommateurs ne soit pas réduit à néant", clarifie Pascal Thiaw Kine.

Lire aussi : La préfet met en place un observatoire des prix

   

2 Commentaire(s)

La vérité si je mens !, Posté
A lire Pascal Thiaw-Kine , ce n'est pas le 1er avril est d'accrocher un poisson (souvent en papier) dans le dos d'une personne dont on veut se moquer sans qu'elle s'en rende ...
Cl, Posté
Belle annonce ! Mais qd on va chez leclerc on constate surtout l'absence des produits repères ! Et tout les articles de marque sortis...