A titre expérimental :

Le plafond du microcrédit professionnel va passer à 15 000 euros


Publié / Actualisé
A partir du 1er septembre 2020 le plafond du microcrédit professionnel passera à 15 000 euros. Il est actuellement fixé à 12.000 euros. Cette annonce a été faite ce mardi 4 août conjointement par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et de Finances, et Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer. Le relèvement de ce plafond entre dans le cadre "d'une expérimentation qui sera conduite pendant 4 ans à partir du 1er septembre" précisent les deux ministres. La mesure a été décidée "conformément à une annonce du président de la République lors de son déplacement à la Réunion en octobre dernier" ajoutent-ils (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A partir du 1er septembre 2020 le plafond du microcrédit professionnel passera à 15 000 euros. Il est actuellement fixé à 12.000 euros. Cette annonce a été faite ce mardi 4 août conjointement par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et de Finances, et Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer. Le relèvement de ce plafond entre dans le cadre "d'une expérimentation qui sera conduite pendant 4 ans à partir du 1er septembre" précisent les deux ministres. La mesure a été décidée "conformément à une annonce du président de la République lors de son déplacement à la Réunion en octobre dernier" ajoutent-ils (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"En constant développement depuis plusieurs années, le microcrédit professionnel apparait comme un dispositif particulièrement bien adapté au tissu socioéconomique ultramarin. En effet, ce dernier se caractérise par la présence d’un grand nombre de microentreprises et d’une proportion importante de personnes en situation précaire pour qui l’accès aux financements traditionnels reste difficile" commentent les deux ministères.

"Cette mesure était déjà expérimentée à Mayotte depuis 2017 et les premiers résultats sont positifs pour l’économie locale" estiment les deux members du gouvernement. "En effet, en favorisant l’accès aux financements bancaires ainsi que l’accompagnement à la création d’entreprises, le microcrédit professionnel constitue ainsi un véritable outil d’inclusion bancaire et socioéconomique qui se révèle indispensable dans la période actuelle. Le relèvement de son seuil d’intervention à 15 000 euros permettra un soutien renforcé aux projets ultramarins et au développement économique des territoires d’outre-mer, notamment dans la perspective de la relance économique" terminent-ils. 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !