Europe écologie fait sa rentrée politique :

"Enraciner l'écologie politique à La Réunion"


Publié / Actualisé
A l'occasion de sa rentrée politique, Europe écologie les Verts Réunion a présenté ses ambitions pour 2015. Cette année - marquée par les élections départementales et régionales, mais aussi par le sommet du climat à Paris - est pour EELVR celle "des mesures responsables, ambitieuses et courageuses."
A l'occasion de sa rentrée politique, Europe écologie les Verts Réunion a présenté ses ambitions pour 2015. Cette année - marquée par les élections départementales et régionales, mais aussi par le sommet du climat à Paris - est pour EELVR celle "des mesures responsables, ambitieuses et courageuses."

C’est avec un petit jour de retard qu’Europe écologie les Verts Réunion a présenté ses voeux 2015. Ce dimanche, une partie du bureau politique du parti s’est réuni afin de dévoiler sa vision et ses souhaits pour l’année à venir. Alors que les experts estiment que La Réunion pourrait se retrouver à l'horizon 2100 confrontée à la montée des eaux de l'océan Indien, Jean-Alain Cadet propose de créer un GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat) régional.

"Il faut regarder ce qui existe, notamment au niveau des universités et des collectivités. Il ne faut pas rester centrés sur notre nombril et imaginer des solutions au niveau de la zone. Il faut une initiative régionale sur le même modèle du GIEC. Ce n'est pas un joujou mis à la disposition de politique pour y mettre des sous. Il faut avoir un vrai constat au niveau de notre région", explique le secrétaire régional d’Europe écologie les Verts.

La problématique du chômage est également au centre de toutes les discussions. Pour Jean-Alain Cadet, trois chantiers écologiques sont essentiels et pourraient créer jusqu’à 30 000 emplois : la rénovation thermique des bâtiments, les énergies renouvelables et les transports collectifs.

Des poules pour créer moins de déchets

Alors que deux élections sont prévues cette année, EELVR estime que des efforts doivent être faits au niveau des transports en commun, " deuxième source majeure d’émission de CO2. L’occasion pour Mélissa Cousin d’évoquer les problèmes récents connus par le réseau Car Jaunes : "le conseil général a enlevé des arrêts de bus sans laisser le temps aux intercommunalités de s’organiser pour prendre le relais."

De nombreuses idées sont lancées : défendre un revenu de base, imaginer un service public de l’environnement, encourager les services à la personnes, développer l’économie solidaire. Dans la lutte contre les déchets - et contre le futur incinérateur - l'une de ces idées est particulièrement originale : "le créole aime les poules. Si chacun en met deux dans sa cour, cela diminuera fortement la production de déchets des particuliers. Une école pourrait avoir un poulallier et avoir en plus des oeufs bio", explique Jean-Alain Cadet.

Europe écologie les Verts Réunion compte bien surfer sur le succès de la gauche radicale en Espagne et en Grèce. "Il faut enraciner l’écologie politique à La Réunion et incarner l’espoir d’une nouvelle société. Nous l’avons vu avec la révolution du Jasmin, la mobilisation contre le barrage de Sivens, le succès de la Coop Solidaire ou la victoire de Siriza", indique William Silotia, porte-parole du parti. Reste maintenant à convaincre la population réunionnaise à "voter écolo" …

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Pierre Balcon , Posté
J'étais persuadé que Mme Duchemann , qui est sur la photo , avait été suspendue du mouvement pour avoir justement voté en faveur de l'installation d'un incinérateur contre lequel le mouvement s'élève .
Ces gens n'ont vraiment aucune crédibilité et il faudrait sans doute que la presse fasse un petit effort pour nous les présenter pour ce qu'ils sont réellement .
Pour le reste bien avant 2100 nous serons submergés par la bêtise qui monte plus vite que les eaux ; et hélas nous de manquons de solution.
Quant au chômage il ne faut surtout pas qu'ils s'en occupent : ils pourraient faire des bêtises ! Lire qu'ils ont une solution pour créer 30 000 emplois me laisse pantois !
Toute cette mise en scène est d'un cynisme qui en dit long sur la conception qu'ils se font de la politique.
La pratique du surf en Grèce et en Espagne est sûrement moins risquée qu'à La Réunion où la mer est moins hospitalière..
Ayo Cousin, Posté
"L’occasion pour Mélissa Cousin d’évoquer les problèmes récents connus par le réseau Car Jaunes : "le conseil général a enlevé des arrêts de bus sans laisser le temps aux intercommunalités de s’organiser pour prendre le relais." Le PDT a été adopté le 12 décembre 2012, avec les voix des collègues de Mélissa Cousin au conseil municipal de St Paul de Hugette Bello : les conseillers généraux Incana, Melin et Chéreau Némazine !! Trois ans pour prendre ses dispositions après avoir profité depuis 2002, date de la création du TCO, des cars jaunes du conseil général sur le territoire de La Possession jusqu'à St Leu, ce n'est pas suffisant pour Dame Cousin ? A ce rythme là, on comprend que les écolos soient considérés comme baba cool ! A moins que Dame Cousin soit une pseudo écologiste !! Rappelons que le TCO a une recette affectée aux transports
Boyer Jean Claude, Posté
"Des poules pour créer moins de déchets?"...

c'est cocasse ce discours qui insinue qu'il faut individualiser le traitement des déchets et ces mêmes personnes qui disent le contraire au sujet des eaux usées avec le raccordement pour un traitement collectif.