Élections départementales et régionales 2015 :

La droite remet la balle au centre


Publié / Actualisé
Ce mardi 10 février 2015, l'UMP, l'UDI et Objectif Réunion ont présenté leurs candidats dionysiens aux prochaines élections départementales, en même temps qu'une "plateforme commune" devant déboucher sur une union élargie allant de la droite "jusqu'au centre gauche". Mais aussi jusqu'aux élections régionales...
Ce mardi 10 février 2015, l'UMP, l'UDI et Objectif Réunion ont présenté leurs candidats dionysiens aux prochaines élections départementales, en même temps qu'une "plateforme commune" devant déboucher sur une union élargie allant de la droite "jusqu'au centre gauche". Mais aussi jusqu'aux élections régionales...

La conférence de presse qui s’est tenue ce mardi à l’hôtel Bellepierre de Saint-Denis avait pour objet de présenter les candidats dionysiens de l’union de la droite et du centre aux prochaines élections départementales. Étaient effectivement présents les quatre binômes : Nadia Ramassamy et Alain Armand pour le canton 9 (Saint-Denis 1), Nassimah Dindar et Serge Hoareau pour le canton 10 (Saint-Denis 2), Graziella Boustoini et Jean-Jacques Morel pour le canton 11 (Saint-Denis 3) et enfin Anne Nativel et Laurent Grosset pour le canton 12 (Saint-Denis 4).

Mais en l’absence du patron de l’UMP locale Michel Fontaine, retenu à Saint-Pierre, cette matinée fut surtout l’occasion pour Didier Robert, président du conseil régional et d’Objectif Réunion, et Nassimah Dindar, présidente du conseil général et de l’UDI 974, de tenter de dessiner les contours de la nouvelle "plateforme" d’union de la droite et du centre. Ou plutôt "des centres", expression consacrée sur l’insistance d’Alain Armand et son MRA (Mouvement La Réunion Autrement) de "centre gauche".

Un projet partagé, mais jusqu'où ?

"Cette plateforme se veut large avec un projet partagé. Nous voulons qu’elle s’élargisse jusqu’au centre gauche", a ainsi déclaré Nassimah Dindar, une phrase que l’on a également entendu quelques minutes plus tard dans la bouche de Didier Robert, quasiment mot pour mot.

Mais les deux chefs de file de cette "plateforme" ont-ils la même vision de cet élargissement ?

À la tête d’une majorité hétéroclite au conseil général, Nassimah Dindar a l’habitude de naviguer entre droite, centre et gauche. En vue des élections départementales, elle a d’ailleurs indiqué avoir proposé à cette majorité "de travailler sur une plateforme commune", ce que "les socialistes des villes" ont refusé, a-t-elle précisé. La présidente du conseil général a également rappelé ce mardi matin sa proximité avec Jean-Paul Virapoullé ou Thierry Robert, avec lesquels elle avait d’ailleurs débuté l’élaboration d’un projet centriste en vue des élections régionales.

Du côté de Didier Robert, la donne est en revanche légèrement différente. S’il dit n’être "allergique à personne" et maintient que "le débat est ouvert", on l’imagine mal tendre la main à un Jean-Paul Virapoullé, encore moins à un Thierry Robert. Ces derniers ont d'ailleurs déjà avoué, avec des mots parfois fleuris, leur souhait de voir l'actuel président Région quitter la Pyramide inversée. La volonté d’élargissement "jusqu’au centre gauche" risque ainsi de trouver là certaines limites, malgré l’enrôlement d’Alain Armand à Saint-Denis.

"Alain Armand s’oppose clairement au gouvernement socialiste, ce qui n’est pas le cas selon moi du président du LPA", a d’ailleurs affirmé le président de Région, qui rechigne toujours à citer le nom de son adversaire préféré. Autre ligne de fracture avec Thierry Robert, la Nouvelle route du littoral, Didier Robert  la considérant comme "un élément fort qui devra trouver toute sa place dans le projet" et estimant la position du député-maire de Saint-Leu trop "ambiguë" sur le sujet.

Une union électorale, pas encore programmatique

Bref, si l’union dionysienne a permis d’intégrer des personnalités comme Nadia Ramassamy ou Alain Armand, si l’UMP, Objectif Réunion et l’UDI sont d’accord pour mettre leurs œufs dans le même panier pour les élections départementales, l’avenir demeure toujours un peu flou, entre un Didier Robert campé sur sa NRL et sa continuité territoriale et une Nassimah Dindar désireuse de se garder des portes ouvertes.

D’autant que malgré la redondance des mots "projet" et "plateforme", le principal point de convergence demeure l’opposition au gouvernement socialiste, l’union électorale n’ayant pas encore véritablement pris de corps programmatique.

Un adage veut qu’en France l’élection présidentielle se gagne au centre ; une élection régionale peut-être aussi...

Guilhem George pour www.ipreunion.com

   

20 Commentaire(s)

Franchement, Posté
Mme Dindar, pourriez vous nous dire votre position claire face à cette union ?
Cette union a choisi la transparence pour porter un projet visionnaire pour la Réunion !
Cessez de retourner votre veste, vous contribuez à l'opacité qui règne sur l'échiquier politique !
Didier Robert se veut rassembleur, une unité capable de supprimer les clivages politiques !
Néanmoins, il est incompatible de s'allier avec des personnes politiques qui n'ont pas les mêmes ambitions pour la réunion !
Maxou, Posté
Il faut apprendre à dépasser les clivages politiques !
Bonjour l'union, bonjour l'union qui rassemble jeunes et moins jeunes !
Je crois en cette droite qui pourra faire tomber la gauche !
Jimi, Posté
La droite doit s'unir, élargir ses partenariat pour faire bondir la réunion et son projet.
C'est un bon début, ne lachez rien.
Il faut préserver cette union jusqu'à décembre, ok Mme Dindar ?
Marde974, Posté
Parlons de la fameuse union de la droite et du centre à Saint Denis :
- Saint Denis 1 : Nadia Ramassamy avec Alain Armand, une candidate de droite avec un candidat de gauche, qui étaient opposés lors des dernières Municipales de 2014. Annette i jete Armand, la Droite i ramasse.
- Saint Denis 2 : Nassimah Dindar et Serge Hoareau, deux candidats de Droite et du Centre, Nassimah présidente du CG Zembrocal avec Serge Hoareau, parachuté dans ce canton.
- Saint Denis 3 : Jean Jacques Morel et Graziella Boustoini. Il faut sauver le soldat Morel, c'est pourquoi Serge Hoareau a été obligé de partir dans le canton 2. Que sont devenues les colistières envisagées par l'équipe Morel et qui bossent sur le terrain depuis un an? Pas assez bien pou assis sur la belle table!!! Graziella Boustoini vient de débarquer et imposer par Morel à son équipe.
- Saint Denis 4 : Laurent Grosset et Anne Nativel. Un candidat du Centre et une socialiste (fille de Jean Max Nativel, ex adjoint d'Annette). Grosset qui ne voulait pas entendre parler de Nassimah, comment fait-il maintenant? Les deux candidats viennent de l'ex canton 8 (Moufia-Bois de Nèfles), domoun La Bretagne-Domenjod lé trop couillon pou zot ou trop vilain.
Sur les 8 candidats titulaires, il y a : 1 MRA (Alain Armand, de gauche, ex Verges, ex Annette), 1 candidate à toutes les elections ( Nadia), 1 socialiste (Nativel), 1 arriviste (Grosset), 1 candidate capable de s'adapter à toutes les situations (Nassimah), 1 parachuté (Hoareau), 1 inconnue (Graziella Boustoini) et 1 soldat à sauver (Morel)!!!!!
Comment nous électeurs pouvont nous retrouver???
C'est un bon ZEMBROCAL, non????????
Rose, Posté
Ah ben bravo! C'est beau de voir à quel point nos politiques peuvent être perdu... dans leur soif de pouvoir! Prêt à tout pour ne pas perdre leur poste...
Prosper, Posté
Moi je dit qu'il se foute de la gueule du monde!
C'est bien beau de parler d'"union", encore faudrait-il que ça ressemble à quelque chose et qu'il y ai un minimum de cohérence. C vraiment du n'importe quoi. Certains ne savent plus reconnaître leur devant et leur arrière. Vous allez finir par vraiment nous dégoutter de la politique!
Titine, Posté
Oté réunionnais, rouve zot zyeux... La pu manger cochon là! Cochon y mange pu zaffair coma!
Cabri i mange salade, Posté
zot lé dégoutant... kel manzé cochon... le PS la met' le Armand dehors, li pareil un carapate su le do boeuf mégr... oté mé lu na ocun respect ... lu fé honte La Réunion tan ka la Nadia mounoir... kan es ke li va comprendre que domoun st denis i ve pa d'elle? Madame alé soigne domoun, (supprimé pour prise à partie- webmaster ipreunion.com)
pauvre didier si li croi ke sera facile com un mélé rugby ben lu va tombe de haut
Sin 2ni dabor, Posté
Union de la Droite avec Alain ARMAND , de Gauche C l' hôpital qui se fout de la charité et les électeurs dans tout ça
FOX, Posté
.....Attention Didier.....tu as face à toi une mante religieuse en la personne de la p tite Nassimah.....tu vois ce que je veux dire n 'est ce pas Didier? Prends garde à toi......mème si tu es un .....fox......
MARIE, Posté
L'article ne précise pas si la plateforme a touché le fond, autrement dit est ce que le maire de st paul était présent avec sa clique d'adjoints, de neveux et l'héritière du trône ?
Alexandra, Posté
des hypocrites qui ne pensent qu'à défendre leurs privilèges et ;leurs postes ( toi tu resteras président, toi tu restera présidente!) arrêter de nous prendre pour des imbéciles!
Mirliton, Posté
@ Réunionnaise et @ Laisse moi rire : ce n'est pas parce qu'on a rien à dire et que l'on ne comprend à la politique (hormis l'adoration du dieu Didier Robert) qu'il faut ouvrir sa grande bouche lol
Laisse moi rire, Posté
Adage de Thierry Robert ?
Mdrr
UNION, Posté
L'union fait la force, il est important que nous fassions barrage à la gauche!
Réunionnaise, Posté
un adage ???

Plutot le votre, journaliste de Imaz Press !!!
ce qui n'est pas forcément, l'adage des autres .... ;)
arrêtez de faire la boue avant la pluie !!!
Blaise, Posté
C'est dans l'union que les socialistes seront vaincus !
Aurélie, Posté
Voila une vraie force politique qui peut emmener très haut la Réunion !
A nous, à la droite les départementales !
Nassimah dindar a fait le bon choix en se ralliant à cette équipe détenteur d'un projet solide pour la réunion !
St pauloiz 974, Posté
Seule l'union va permettre de remettre de l'ordre dans l'échiquier politique et remettre en question la dynastie socialiste en place.
Ici, c'est aussi l'union du bon sens pour ces candidats dionysiens qui ont enfin compris qu'ils doivent faire cause commune dans l'intérêt des dionysiens. C'est tout le sens du soutien du Président d'Objectif Réunion.
Massouk, Posté
Vive l'union de la droite locale !