Musiques, détournements et clip insolites :

Départementales 2015 : le meilleur et le pire de la campagne électorale à La Réunion


Publié / Actualisé
La campagne électorale des départementales s'est terminée ce samedi 21 mars 2015. Tracts, hymnes, clips, détournements... Les militants ont usé de tous les moyens pour s'attirer les suffrages des électeurs réunionnais. A la veille du premier tour des élections, il est temps de faire le bilan de ces initiatives plus ou moins réussies.
La campagne électorale des départementales s'est terminée ce samedi 21 mars 2015. Tracts, hymnes, clips, détournements... Les militants ont usé de tous les moyens pour s'attirer les suffrages des électeurs réunionnais. A la veille du premier tour des élections, il est temps de faire le bilan de ces initiatives plus ou moins réussies.

Si les élections départementales ont moins déchaîné les passions que les municipales, le faible intérêt des électeurs n'a pas empêché les militants de l'île à utiliser tous les moyens possibles pour tenter de mobiliser les Réunionnais. Comme à chaque scrutin, les hymnes de campagne ont été au rendez-vous pour le plus grand plaisir des mélomanes.

En 2014, l'interprétation de Séga'El pour soutenir Thierry Robert avait réussi à faire bouger les épaules de Cyril Hanouna, présentateur de l'émission Touche pas à mon poste. De son côté, la reprise du tube Get Lucky à la gloire de René-Paul Victoria avait été largement partagée sur les radios métropolitaines.

Mais cette année, il n'y a pas eu de diffusion nationale. Contrairement à la course aux mairies, la fournée musicale de ces élections départementales est assez peu prolifique. Sur les 128 binômes qui se présentent dans les 25 cantons de l'île, la rédaction d'Imaz Press Réunion n'a pu recenser que cinq titres.

A ce jeu, c'est le LPA qui se démarque avec pas moins de quatre chansons de campagne sur les 12 candidatures présentées à La Réunion. A Trois-Bassins et Saint-Leu, Jacqueline Silotia et Jacques Dennemont ont opté pour un séga assez traditionnel "pour poursuivre le développement". A Saint-Louis, la musique de Pierrick Robert et Aziza Houssen est la même, à quelques ajustements près.

Après avoir proposé un hymne de campagne aux jeux de mots innovants, David Sita a une nouvelle fois fait dans l'originalité cette année. Le conseiller municipal d'opposition à l'Etang-Salé a choisi un titre à l'ambiance dancehall pour présenter sa candidature avec Roseline Lucas.

A Saint-Denis, Serge Sautron et Linda Ringuin ont décidé d'utiliser un refrain entêtant pour pouvoir compenser leur déficit de popularité face aux expérimentés Jacques Lowinsky et Jean-Jacques Morel. L'efficacité est au rendez-vous : "Ringuin Linda, Serge Sautron, oublie pas zot noms ! (Kissa ?!) Serge Sautron, Ringuin Linda sa mem nout candidats ! (Aaaaah !)"

Le PLR a également présenté un séga à la Possession pour soutenir la candidature de Jessica Alaguiry et Paul-Antoine Vittori. Entre deux "Atikatata atikatata" et "Miamama Miamama", le chanteur délivre un vrai message : "Huguette Bello l'a dit : laisse la place la jeunesse ! Il faut écout' l'expérience, comme ça zot va arriver. Cantonales et déartementales : les zaffaires l'a changé !" Pour la députée, la chanson est "enthousiasmante et bien rythmée."

Il n'y a pas que les militants qui ont pris le micro. Les électeurs ont également poussé la chansonnette à l'occasion de ces élections départementales. Habitué des parodies péi, Mars Lyn a décidé cette année de reprendre la nouvelle chanson "Toute la vie" des Enfoirés.

Au lieu d'opposer les "jeunes" et les "vieux", l'auteur de cette reprise a décidé de diviser La Réunion en deux camps : le "peuple" face aux "gros". "Les pauvres sont plus pauvres et les riches plus riches. Aucun élu réunionnais ne propose d’alternative", explique Mars Lyn qui a été inspiré par la dernière grève de la SRPP.

A noter que le candidat FN - qui est également producteur de musique - Jean-Mathieu Taristas avait publié un clip de campagne intitulé "La révolution politique - Alon vote Taristas" sur sa chaîne Youtube. Elle a été malheureusement supprimée par le "journaliste non-corrompu" qui avait déjà créé l'hymne de Joseph Sinimalé lors des municipales de 2014.

La campagne électorale a également inspiré la page Facebook de la Droite Sociale qui a décidé de jouer sur la carte de l'humour pour tirer à boulets rouge sur les adversaires de Nassimah Dindar à Saint-Denis. Les Daltons deviennent les Socialistes, Star Wars se transforme en Sin Dni Wars, ou encore l'homme invisible est incarné par Gino Ponin-Ballom…

Du coup, côté Parti socialiste, Christian Annette a décidé de reprendre la campagne de communication lancée par le PS. Cette dernière surfe sur l'actualité pour inciter à voter, par exemple en faisant référence à la dernière éclipse solaire.



Enfin, lors de ces élections départementales, l'OVNI n'est pas venu de la lune, ni du soleil, mais bien de Saint-André. "Demain La Réunion" a mis en ligne une curieuse vidéo pour soutenir la candidature de Robert Nativel et Marie-Claude Panon. Cette bande annonce aux allures de thriller a de quoi laisser de marbre. Mais ça ne devait pas être l'effet recherché par le parti d'Eric Fruteau.

Ouissem Gombra pour www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jean , Posté
et celle de Sandra sinimalé vous mettez ou .