3e tour des départementales :

Union de la droite : tractations tendues pour les vice-présidences


Publié / Actualisé
Réunion marathon ce mardi soir 31 mars 2015 pour la plateforme de droite (UMP, UDI, Objectif Réunion) sortie largement majoritaire du second tour des élections départementales. Au bout de 5 heures de discussions et de tractations parfois tendues, si Nassimah Dindar a été confirmée dans sa position de candidate de l'union de la droite pour la présidence du département, la moitié seulement des vice-présidences a été attribuée. Une nouvelle série de négociations et de consultations est prévue pour ce mercredi. Les élus se réclamant de gauche mais ayant rejoint la plateforme comme Alain Armand élu au Chaudron à Saint-Denis, sont pour le moment écartés de tout poste à responsabilité.
Réunion marathon ce mardi soir 31 mars 2015 pour la plateforme de droite (UMP, UDI, Objectif Réunion) sortie largement majoritaire du second tour des élections départementales. Au bout de 5 heures de discussions et de tractations parfois tendues, si Nassimah Dindar a été confirmée dans sa position de candidate de l'union de la droite pour la présidence du département, la moitié seulement des vice-présidences a été attribuée. Une nouvelle série de négociations et de consultations est prévue pour ce mercredi. Les élus se réclamant de gauche mais ayant rejoint la plateforme comme Alain Armand élu au Chaudron à Saint-Denis, sont pour le moment écartés de tout poste à responsabilité.

Ils étaient venus, ils étaient tous là. Il y avait Nassimah Dindar, présidente de l'UDI et candidate à sa propre succession à la tête du département, Didier Robert, président du conseil régional et dirigeant d'Objectif Réunion, Michel Fontaine, sénateur-maire de Saint-Pierre et patron de l'UMP, Jean-Paul Virapoullé, maire divers droite de Saint-André et figure incontournable de la droite locale et avec eux bon nombre de ceux qui ont été élus ou réélus dimanche dernier.

Les tractations ont commencé à l'apéritif vers 19 heures. Elles se sont poursuivies au cours du repas. Elles ont été suspendues vers 23 heures 50. Avant de reprendre un peu plus tard et d'être de nouveau suspendues vers 2 heures 30. Le début des discussions a été plutôt convivial. Il a été rapidement acquis que Nassimah Dindar serait bien la candidate de toute la droite pour la présidence du conseil départemental. "En fait, on en a quasiment pas discuté. Il était acquis pour tout le monde, sincèrement ou pas, que Nassimah devait rempiler pour un quatrième mandat à la tête du Département" commente l'un des participants.

C'est après, lorsqu'il a fallu attribuer les vice-présidences et la direction des organismes extérieurs que "ce n'était plus du tout la même histoire" note un jeune conseiller encore peu habitué aux empoignades d'après deuxième tour. "Les gens se sont parlés très durement, on avait l'impression qu'il ne s'agissait pas de la même famille politique" ajoute-t-il. "Les échanges entre Jean-Paul Virapoullé et Didier Robert ont été cinglants" rapporte un autre participant.

La nécessité de repartir à parité les 15 vice-présidences entre les hommes et les femmes est venue compliquer encore le débat. Ainsi 5 minutes avant la suspension des discussions une lutte pied à pied continuait d'opposer Jean-Jacques Morel, élu à Saint-Denis (canton 10) et Serge Hoarau élu binôme de Nassimah Dindar également à Saint-Denis (canton 11).

Par manque de place ils ne pouvaient être tous les deux vice-présidents. Ils leur alors été proposé de se répartir une vice-présidence et la présidence de l'antenne nord du Département.  Il a été impossible de le départager, l'un comme l'autre s'arc-boutant sur leur idée de devenir vice-président. Mais Serge Hoarau tiendrait le corde et pourrait bien voir une vice-présidence lui être attribuée. Jean-Jacques Morel serait pressenti pour occuper un poste de président de commission et de l'Antenne nord.

Il n'a été possible non plus d'attribuer toutes les postes de vices présidents. 6 élus seulement ont été assurés d'obtenir une vice-présidence. Il s'agit de Cyrille Melchior Saint-Paul 1 (canton 17), de Viviane Malet Saint-Pierre 1 (canton 20), de Jean-Marie Virapoullé, Saint-André 2 (canton 5), de Sandra Sinimalé, Saint-Paul 2 (canton 18), de Rémy Lagourgue, Sainte-Marie (canton 23) et de Nadia Ramassamy, Saint-Denis 1 (canton 9).

Rien pour les élus de gauche qui ont viré à droite

Mais si ces élus ont été "nominés", le rang de leur vice-présidence n'a pas encore été déterminé. "Il faut à la fois dire à quelle place ils seront, respecter la parité homme-femme, l'égalité entre les quatre régions de l'île et l'équité entre les différentes composantes de la plateforme d'union, le tout en ayant un œil sur les régionales. En fait, on nous demande de résoudre la quadrature du cercle" soupire un élu de l'ouest.

Il en va de même pour la présidence des organismes régis par le conseil départemental, par exemple le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) ou la SIDR (société immobilière du département de La Réunion). Ces postes devraient être répartis enre Daniel Gonthier, Bras Panon (canton 6), Béatrice Sigismeau et Philippe Potin, Saint-Pierre 2 (canton 21), Hermann Rifosta, Saint-Pierre 1 (canton 20) et Jean-Claude Lacouture, Etang-Salé (canton 1). Là également il n'a pas été possible de déterminer qui ira où.

Ce qui a été par contre fermement acté pour le moment est que Alain Armand, binôme de Nadia Ramassamy élu dans le canton 9, le Chaudron, n'aura aucune vice-présidence, présidence de commission ou d'organisme extérieur. Se réclamant du centre-gauche,  ancien adjoint au maire PS de Saint-Denis, Gilbert Annette, et ancien conseiller régional de l'Alliance de Paul Vergès (PCR), il a rallié l'union de la droite à l'occasion des départementales.

L'idée un moment évoquée de maintenir Michèle Caniguy à son poste de présidente de la commission culture, n'a pas non plus été retenue. La conseillère sortante PLR de Sainte-Suzanne a été réélue dimanche en binôme de Maurice Gironcel (PCR).

En se quittant quelques minutes avant minuit, les négociateurs, leurs poulains, les prétendants et les spectateurs (comprenez le peu d'élus qui n'aspirent à aucun poste hormis celui de conseillers) ont convenu de se retrouver ce mercredi "soit en réunion, soit au téléphone". Michel Fontaine a été désigné pour poursuivre les tractations pour les élus du sud, Jean-Paul Virapoullé et Joseph Sinimalé feront de même dans l'ouest et il reviendra à Didier Robert de tracter dans le nord.

À priori le mot de la fin devrait revenir à Nassimah Dindar.

Mahdia Benhamla pour Imaz Press Réunion

   

6 Commentaire(s)

Chopine, Posté
Belle équipe de droite, félicitations à vous
Vali, Posté
Valeureux conseillers qui se battent entre eux pour se mettre au service de la population. Bravo!!! La Reunion est en bonne mains.
Ceux qui s'aviseraient à penser que se sont les indemnités et autres avantages attachés aux différentes fonctions qui suscitent un tel empressement seraient vraiment de mauvaise foi.
Didier, Posté
bravo...bravo elle va encore bien gérer la reunion....
voici le classement des départements de France les plus mal gérés ...qui est en pole position?

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-le-palmares-des-departements-les-plus-mal-geres-20-03-2015-1914452_2428.php
Enfin, depuis son mobile, Posté
Enfin un papier politique ca change des supputations de certains journalistes qui sont sur les plateaux tele qui pavoisent ,avec leurs idees de droite mais le pire c'est la demarche de Reunion premiere ca me rappelle des annees en arriere
R I P O S T E, Posté
Poisson d'avril ou pas

la présidence a souvent fait l'objet d'incroyables revirements dans le passé " ,exemple :

José PINA ancien maire de l'étang salé contre Eric BOYER

J. Louis LAGOURGUE contre NASSIMAH

Nassimah (2008) dans les bras de VERGES après avoir été rejetée par la Droite

Nassimah (2011) bras dessus , bras dessous avec le pcr , plr , ps , centriste de gauche , ... Majorité

zembrokal

Nassimah ( 2015... ) dure dure d'être président si les postes à sucettes ne sont pas bien distribuées !

A la Région en 1986 la Droite conduite par MARC GERARD , RPR grand camarade de DEBRE Michel , Auguste LEGROS se voyait dans le fauteuil !
Oh surprise la Gauche le pcr de Paul VERGES et le ps de Jean Claude FRUTEAU décida autrement en faisant élire un autre candidat de Droite

Devinez , hihihihihi ...
île propre, Posté
Nadia qui ???????
Je ne connais pas....

Pauvre île de la Réunion !!