Élections de la présidente et des vice-présidents au conseil départemental :

La gauche unie... ou presque


Publié / Actualisé
Si ce jeudi 2 avril 2015 a consacré l'union de la droite triomphante au nouveau conseil départemental, cette journée a aussi vu l'esquisse d'une stratégie de rapprochement à gauche entre le PS et le PLR. Une ébauche d'union future à laquelle le PCR ne s'est - pour l'instant ? - pas associé.
Si ce jeudi 2 avril 2015 a consacré l'union de la droite triomphante au nouveau conseil départemental, cette journée a aussi vu l'esquisse d'une stratégie de rapprochement à gauche entre le PS et le PLR. Une ébauche d'union future à laquelle le PCR ne s'est - pour l'instant ? - pas associé.

Philippe Le Constant l’appellait de ses vœux depuis plusieurs mois. L’union de la gauche n’est pas encore totale, mais elle a pris forme ce jeudi, derrière la candidature du premier secrétaire du PS réunionnais à la présidence du conseil départemental et lors de l’élection des membres de la commission permanente.

Lors de ces deux scrutins, les élus PLR (Pour La Réunion), Paulette Adois-Lacpatia et Sergio Erapa, ont en effet apporté leurs voix au parti socialiste. Et ce sous l’étiquette de "gauche unie", pour qui aurait encore des doutes.

"L'événement de la journée, c'est l'union de la gauche qui s'est organisée face à cette plateforme", a d’ailleurs souligné Olivier Hoarau, maire PLR du Port. "Cette union de la gauche s'est exprimée, elle est majoritaire au sein de l'opposition, et elle est capitale pour les échéances à venir", a-t-il ajouté.

Département : le PCR dans une autre logique

Ce "troisième tour" des départementales aura donc permis l’ébauche d’une stratégie commune entre la formation d’Huguette Bello et le parti socialiste dans la perspective des élections régionales. "Il y a d’autres échéances qui nous attendent et pour lesquelles nous souhaitons un rassemblement de toute la gauche, de tous les progressistes", a insisté Philippe Le Constant. "Il faudra faire en sorte que nous puissions présenter aux Réunionnais en décembre à l’occasion des élections régionales une alternative à gauche à la majorité sortante. Il appartiendra à chacun de se positionner en ce sens", a-t-il indiqué.

Mais pour unir "toutes" les forces de gauche, il reste à inclure le PCR qui a redoré son blason face au PS lors de ce scrutin départemental et qui s’est placé dans une autre logique ce jeudi, en votant blanc pour l’élection de la présidence et en présentant étonnamment deux liste à la commission permanente.

Sur ce dernier point qui en a surpris plus d’un, "c’était pour bien identifier d’un côté la population de la Possession et de l’autre celle de Cambuston, Petit Bazar et Sainte-Suzanne", a justifié Yvan Dejean, secrétaire général du PCR.

Le parti communiste réunionnais demeure ainsi dans sa propre démarche, conservant le souvenir ce qu’il voit comme une double trahison, celle du refus du PS de faire liste commune lors des régionales de 2010 et celle de la scission ayant entraîné la création du PLR autour d’Huguette Bello. Autant d’éléments compliquant sérieusement "l’union de toutes les gauches"...

Région : le souvenir de 2010...

"C’est la position du PCR, qui ne se situe pas semble-t-il dans une logique droite-gauche, ça lui appartient, mais après il faudra une cohérence entre l’attitude au Département et l’attitude par rapport aux prochaines régionales", a estimé Philippe Le Constant. "Nous continuerons à échanger, mais nous sommes soucieux d’une cohérence qui veut que nous avons adversaire politique à la Région comme au Département, et nous nous positionnons dans l’opposition à ces deux majorités", a complété le premier secrétaire du PS.

"Je note que le PCR avance divisé, puisque deux listes ont été présentées, ça peut nous faire réfléchir sur l’état d’esprit de cette équipe", a déclaré de son côté Olivier Hoarau, rappelant toutefois que "nous restons ouverts à tout le monde" et que "c’est unis en face de cette plateforme que nous gagnerons les prochaines échéances".

Si le rapprochement entre le PS et le PLR s’est concrétisé au Département, il reste donc encore pas mal de chemin pour oublier les rancœurs passées et se mettre d’accord autour d’un projet commun avec le PCR en vue des régionales.

"Nous avons tiré les leçons de ce qui s’est passé en 2010, où il n’y pas eu d’union de la gauche", a toutefois assuré Yvan Dejean, avant de conclure : "On voit que cinq ans après, celles et ceux qui ont refusé l’union de la gauche à l’époque sont dans la situation qu’on avait connue en 2010. Chacun doit en tirer les bonnes leçons et aujourd’hui avancer..."

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Pierrot, Posté
Comme Pathétique a raison et comme c'est pathétique : parce qu'il veut tuer le PS et le PLR, le PCR se comporte comme un "kréver" avec la majorité de droite, Mme Dindar ne le sait que trop, elle va les garder au chaud, sans cesser de faire des compliments à Fruteau et même à Leconstant, en chuchotant avec le fils Robert, en essayant de rallier Caniguy, tout cela en attendant de voir qui a le vent en poupe au moment des législatives ou de la présidentielle, l'important étant de "basculer" au bon moment au nom le d'intérêt des Réunionnais bien sûr.
Jaures, Posté
OLIVIER HOARAU PEUT CONDUIRE UNE LISTE D'UNION DE LA GAUCHE PLR PS PCR IL A TOUTES SES CHANCES.
Pathétique, Posté
Une fois de plus le PCR veut faire le malin et faire croire qu'il maîtrise la situation. Mais la réalité est cruelle. Nassimah Dindar que Vergès croyait contrôler et qui a été présidente grâce à lui n'a même pas eu un mot pour lui. Elle a profité de toutes ces années et de tous ces moyens pour construire le nid de la droite. Et aujourd'hui, les élus PCR ne votent même pas contre la droite et attendent qu'on leur offre un ptit place bordage. On attend avec impatience la conférence de presse où le grand vizir expliquera que tout le monde est con et irresponsable parce qu'on ne lui donne pas raison.
Isidore, Posté
D'abord qu'on m'explique : c'est Olivier Hoarau qui a été élu au conseil départemental ? Depuis dimanche y cause partout et même à la place d'Huguette Bello. En plus, le diviseur se met tout d'un coup à parler rassemblement. Il va même jusqu'à rendre hommage à Langenier après les mensonges et les insultes. Pas sérieux ça !
Stan, Posté
ça fait bien rire l'union de la gauoooooche!!! le PS et le plr se sont alliés pour faire perdre la région au pcr en 2010 et faire un cadeau inespéré à l'UMP...et depuis on en paye les conséquences dans toutes les élections
au moins ça a le mérite d'être clair: le groupuscule PLR se range derrière le PS, le parti qui soutient coûte que coûte le gouvernement Valls,n 'est ce pas M. Le constant, avocat acharné du gvt?
les électeurs s'en souviendront
Frigidaire, Posté
Si le PCR n'a pas compris que le PS (comme EELV en France) veut asphyxier les autres formations de gauche (comme le PCF et Mélanchon maintenant) c'est qu'il n'a rien compris à la politique. La première des choses et ce sera le cas du PLR bientôt c'est avant toute chose "fagoter" le PS en le rendant illisible à la Réunion après c'est de leur donner des miettes. il a été donné trop d'importance à ANNETTE par le PCR lorsque Mittérand a été élu maintenant. Pour le PCR s'il veut survivre, et bientôt ce sera le cas du PLR puis du LPA, il faut combattre le PS quitte à ne rien dire sur la droite pour le moment, un peu comme le FN en son temps, combattre le PS pendant le "reigne" de Mittérand puis combattre l'UMP pendant la période Sarko.
Jaures, Posté
ENCORE UNE FOIS LE PCR REFUSE L'UNION DE LA GAUCHE ET POURTANT C'EST LA SEULE SOLUTION POUR BATTRE LA DROITE........