Elections législatives :

Le PCR laminé, le PS prend le pouvoir


Publié / Actualisé
Le premier tour des élections législatives marque un tournant dans l'histoire politique réunionnaise. C'est en effet ce dimanche 10 juin que le leadership de la gauche s'est nettement installé du côté du parti socialiste, tandis que le parti communiste réunionnais se retrouve tout simplement laminé. C'est certain, il n'y aura aucun député PCR à l'Assemblée nationale, chose qui n'était pas arrivée depuis 1986. Pire, pour la première fois depuis plus de 50 ans, le parti de Paul Vergès n'a placé aucun de ces candidats au second tour. Et pourtant, le PCR était représenté dans chacune des sept circonscriptions de l'île. A l'inverse, le parti socialiste local monte en puissance. Souvent relégué au rang de second parti de gauche à La Réunion, le PS est aujourd'hui bien parti pour placer cinq députés à l'Assemblée nationale.
Le premier tour des élections législatives marque un tournant dans l'histoire politique réunionnaise. C'est en effet ce dimanche 10 juin que le leadership de la gauche s'est nettement installé du côté du parti socialiste, tandis que le parti communiste réunionnais se retrouve tout simplement laminé. C'est certain, il n'y aura aucun député PCR à l'Assemblée nationale, chose qui n'était pas arrivée depuis 1986. Pire, pour la première fois depuis plus de 50 ans, le parti de Paul Vergès n'a placé aucun de ces candidats au second tour. Et pourtant, le PCR était représenté dans chacune des sept circonscriptions de l'île. A l'inverse, le parti socialiste local monte en puissance. Souvent relégué au rang de second parti de gauche à La Réunion, le PS est aujourd'hui bien parti pour placer cinq députés à l'Assemblée nationale.
Ces élections législatives signeraient-elles la fin du parti communiste réunionnais ? C'est peut-être bien le cas, tant le parti de Paul Vergès a connu un désaveu cinglant ce dimanche 10 juin 2012. L'exemple le plus significatif de cette déroute est bien évidemment le cas de figure de la deuxième circonscription, où le score de la députée sortante Huguette Bello (67,14%) a balayé celui du candidat investi par le PCR, Jean-Yves Langenier (14,31%). Même dans les fiefs communistes du Port et de la Possession, celle qui a été exclue du PCR s'est largement imposée, en réalisant respectivement 62,72 % et 68,01 % des suffrages dans ces villes.

Par ailleurs, dans la 1ère circonscription, Pierre Vergès s'est placé seulement en septième position du scrutin, très loin derrière la socialiste Ericka Bareigts, en tête avec 39,89% des voix. Le fils de Paul Vergès ne réalise que 2,48 % des suffrages, soit le plus bas résultat sur l'île pour le parti communiste réunionnais. Dans la 3e circonscription, habituellement à droite, le communiste Yvan Dejean affiche un résultat légèrement supérieur avec 6,05 % des voix en sa faveur.

Dans la 4e circonscription, le secrétaire général du parti communiste réunionnais, également ancien député-maire de Saint-Pierre, connaît lui aussi une sérieuse déconvenue, signe de la mauvaise santé du PCR. Il n'est que troisième du scrutin avec 15,48 %, tandis que le socialiste Patrick Lebreton est réélu député à l'issue du 1er tour avec 51,16 % des voix. Elie Hoarau est même dépassé par la candidate de l'UMP, Béatrice Sigismeau, qui affiche un résultat final de 23,25 %.

En continuant le tour d'horizon des circonscriptions pour le PCR, dans la 5e, Eric Fruteau est également troisième du scrutin (17,86 %), loin derrière le socialiste Jean-Claude Fruteau (43,07 %), et devancé de deux points par Stéphane Fouassin, soutenu par l'UMP. Dans la 6e, troisième place aussi pour Maurice Gironcel (18,20 %), qui, s'il est toujours plébiscité à Sainte-Suzanne, n'est pas parvenu à s'imposer sur la circonscription. Il se place derrière la socialiste Monique Orphé (42,25 %) et le candidat de la droite Jean-Louis Lagourgue (29,53 %). Enfin, dans la 7e circonscription, Fabrice Hoarau, le fils du maire saint-louisien Claude Hoarau, échoue lui aussi sur la troisième marche du podium (11,94 %). Il est devancé par le centriste Thierry Robert (37,81 %) et l'UMP Jean-Claude Lacouture (22,02 %).

Relégué bien souvent à la troisième place, le PCR est dépassé et, à l'image du parti communiste français, devenu inexistant, n'a plus rien de la force de gauche qu'il était auparavant. Et pourtant, des signes avaient présagé cette catastrophe à l'échelle locale, notamment les échecs successifs aux élections régionales en 2010 et aux élections sénatoriales en 2011. En s'opposant à Huguette Bello, l'une des personnalités politiques préférées de La Réunion, le parti a clairement fait le mauvais choix. L'électorat a en effet choisi son camp, et la formation de Paul Vergès tend désormais à s'éteindre.

"Il nous faut aller résolument vers la refondation du parti", admettait Jean-Yves Langenier ce dimanche. Déjà évoquée par Elie Hoarau, cette remise en cause est dorénavant inéluctable. Mais pour avoir été trop longtemps reportée, elle s'amorcera dans les pires conditions, face à une adversaire au sommet de sa popularité.

Dans le même temps, le parti socialiste profitant de la victoire de François Hollande à la présidentielle, prend de plus en plus d'ampleur sur la scène politique locale. Patrick Lebreton déjà élu, le PS pourrait placer quatre autres députés réunionnais à l'Assemblée nationale, vu qu'ils sont tous en ballotage favorable. Les socialistes prennent le pouvoir sur la gauche locale.

   

8 Commentaire(s)

25 mars 62, Posté
bravo a mme bello prenez la direction du pcr
Mamoune, Posté
Un énorme bravo à Madame BELLO !!!!!!!!!!
Quelle claque ! Quel courage !!! Quelle revanche ! J'admire.
PCR out ! Alédi partou !
Akom, Posté
Monsieur VERGES il temps de laisser la place.Vos combats passés étais juste pour que nous reunionnais[du parti ou autres] vous soit reconnaissant mais là il faut partir.depuis des années votre politique n'attire plus. 2010 vous faites alliance avec TAK celui qui a fait TABASSES les femmes(dont MME BELLO...) quand celui-ci étais encore maire du TAMPON.Quelle revanche!dommage pour le camarade LANGENIER qui c'est laisser entrainé dans un combat qui n'étais pas le sien.
Quand on écoute le camarade ARY je doute de la volonté du PCR de changer.C'est les COMMUNISTES DES URNES qui ont votés dimanche et le message était clair.Félicitation MME BELLO.
Dommage, Posté
Gout anou Monsieur Paul Vergès. Dommage seulement que vous ayez entraîné dans cette aventure Monsieur Langenier, un homme loyal, juste, honnête, un très bon maire. Les résultats de dimanche dans la 2ème circonscription ne marquent pas sa défaite à lui - tous les Portois vous le diront -, mais votre propre déroute.
Mambe, Posté
Place aux jeunes! Et le PCR est un mamouth, normal qu'il disparaisse!
Bonbon Coco, Posté
Mes sincères condoléances au PCR...
Kamasita08, Posté
Bjr
Très fiere de la Reunion, Il est temps de sorti le PCR de l'ile.
Bimalt, Posté
bravo madame Bello