MENU

Élections régionales :

La victoire de Didier Robert


Posté par
Le député-maire UMP du Tampon et tête de la liste La Réunion en confiance, Didier Robert, a remporté les élections régionales ce dimanche 21 mars 2010. Il totalise 45,46% des suffrages. Ce qui le place loin devant Paul Vergès, président sortant de la Région et tête de la liste de l'Alliance (35,55%). Le socialiste Michel Vergoz qui avait maintenu sa liste à l'issue du premier tour, termine à la troisième place avec 18,99%. La défaite de Paul Vergès constitue un tournant historique dans la vie politique de La Réunion.
Le député-maire UMP du Tampon et tête de la liste La Réunion en confiance, Didier Robert, a remporté les élections régionales ce dimanche 21 mars 2010. Il totalise 45,46% des suffrages. Ce qui le place loin devant Paul Vergès, président sortant de la Région et tête de la liste de l'Alliance (35,55%). Le socialiste Michel Vergoz qui avait maintenu sa liste à l'issue du premier tour, termine à la troisième place avec 18,99%. La défaite de Paul Vergès constitue un tournant historique dans la vie politique de La Réunion.
D'abord parce qu'elle intervient après deux mandats successifs de Paul Vergès à la tête de la pyramide inversée. Ensuite parce qu'elle marque la fin de l'un des derniers grands combats politiques du fondateur du parti communiste réunionnais. Enfin, parce qu'elle est aussi signe de fin d'époque. À gauche comme à droite.

Après plus d'un demi siècle de vie politique, régulièrement marquée par l'obtention de fonctions électives, Paul Vergès se trouve brusquement privé de direction d'exécutif. Une première depuis ces 15 dernières années. Cette défaite n'affecterait sans doute pas outre mesure ce personnage incontournable de la vie politique locale - il a connu bien des péripéties électorales -, si elle n'avait pas le parfum d'un échec politique fondamental. Malgré la crise et l'urgence sociale, le discours de l'Alliance, plus exactement du PCR, n'a pas convaincu les électeurs. Sans doute parce que trop plombé par les dossiers - épouvantails tram-train et maison des civilisations agités par la droite locale depuis plus d'un an à l'encontre du fondateur du PCR.

Le parti communiste n'a jamais véritablement répondu à ces attaques. Estimant, à tort, qu'elles n'avaient que peu d'emprises sur la population. Mauvaises appréciations de l'opinion. "Nous avons sans doute fait des erreurs de communication" confiait à Imaz Press Réunion Paul Vergès ce vendredi. Les résultats de ce dimanche soir, le confirment.

Et puis il y a eu la désunion de la gauche. Dimanche soir au siège de sa permanence à Saint-Denis, Paul Vergès a fustigé l'attitude du PS "qui en refusant l'union a permis la victoire de l'UMP". Il a ajouté "j'ai connu d'autres défaites, je serai plus libre maintenant pour retourner sur le terrain". Il a dit surtout s'inquiéter pour l'avenir de La Réunion. "Didier Robert va remettre en cause le tram-train et refuser d'injecter dans l'économie de La Réunion 1,5 milliard d'euros. Il va mettre ainsi en péril le sort de milliers de familles". Il a terminé "je serai à leurs côtés pour continuer le combat".

Fin d'une époque aussi à droite où Didier Robert a réussi à éliminer à la fois Jean-Paul Virapoullé et André Thien Ah Koon. Et à rassembler autour de lui tout le ban et l'arrière ban de la droite locale.

Dès la proclamation des résultats officiels, Didier Robert s'est empressé de s'exprimer devant des Tamponnais venus en nombre faire la fête devant l'hôtel de Ville. "Cette victoire est une énorme satisfaction pour toute l'équipe. Les gens qui trahissent La Réunion ont été naturellement sanctionnés", a déclaré le vainqueur de l'élection. "Il est maintenant temps de changer d'orientation et de renouveler la politique de l'île", a-t-il ajouté. Ce changement passe notamment par la fin des projets tram-train et Maison des Civilisations. "Ce seront mes premières décisions", a-t-il lancé à la foule. Il a également fait part de ses projets pour la micro-région sud, à savoir un nouvel aéroport de Pierrefonds et une nouvelle route nationale pour relier Saint-Pierre à Saint-Benoît. "Plus que jamais, je travaillerai pour le Tampon", a-t-il terminé. Rappelons qu'avant son élection, il avait confirmé à Imaz Press Réunion "j'assumerai ma fonction de président du conseil régional". Il devrait donc démissionner prochainement de son poste de maire. La loi interdit en effet le cumul de deux mandats à la tête d'un exécutif.

Didier Robert est donc doublement gagnant. Il lui reste maintenant à prouver que son programme est vraiment le meilleur pour La Réunion et surtout qu'il est en mesure de le concrétiser. Le défi sera autrement plus lourd que celui qu'il a relevé ce dimanche soir.

* Résultats définitifs :
Inscrits : 550 549
Votants : 328 657 (59,70%)
Exprimés : 315 619 (57,34%)
- Liste Didier Robert (UMP) : 143 485 voix (45,46%)
- Liste Paul Vergès (Alliance) : 112 201 voix (35,55%)
- Michel Vergoz 58 933 voix (18,99%)

* Répartition des sièges au sein du nouveau conseil régional :
- UMP : 27 sièges
- Alliance : 12 sièges
- PS : 6 sièges

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !