Conseil régional :

Didier Robert élu président


Publié / Actualisé
Sans surprise, Didier Robert a été élu président de la nouvelle assemblée du conseil régional pour les quatre années à venir. La tête de liste UMP a recueilli 27 voix contre 12 voix pour Maya Cesari, conseillère régionale de l'Alliance. L'annonce de son élection, suivie par plusieurs centaines de personnes sur des écrans géants au rez-de-chaussée et à l'extérieur de la pyramide inversée, a été accueillie par des cris de joie. Dans son discours de politique générale, Didier Robert a confirmé "l'arrêt immédiat du projet de la Maison des civilisations". Il s'est également déclaré contre "le projet tram-train sous sa forme actuelle". S'adressant à Paul Vergès, il a également souligné : "je me positionne dans une démarche constructive et non pas en démolisseur du travail accompli".
Sans surprise, Didier Robert a été élu président de la nouvelle assemblée du conseil régional pour les quatre années à venir. La tête de liste UMP a recueilli 27 voix contre 12 voix pour Maya Cesari, conseillère régionale de l'Alliance. L'annonce de son élection, suivie par plusieurs centaines de personnes sur des écrans géants au rez-de-chaussée et à l'extérieur de la pyramide inversée, a été accueillie par des cris de joie. Dans son discours de politique générale, Didier Robert a confirmé "l'arrêt immédiat du projet de la Maison des civilisations". Il s'est également déclaré contre "le projet tram-train sous sa forme actuelle". S'adressant à Paul Vergès, il a également souligné : "je me positionne dans une démarche constructive et non pas en démolisseur du travail accompli".
C'est à 9 heures 20 que la cérémonie a commencé sous la présidence du doyen des conseillers régionaux, Paul Vergès. Lors d'un discours d'introduction, le président sortant de la Région a d'abord tenu à "rendre hommage à ses prédécesseurs qui depuis la création de la Région en 1983 ont contribué à faire de conseil régional une institution respectée".

Le maître de cérémonie poursuit : "des engagements ont été pris pour que soit entrepris le règlement, au cours des quatre années de ce mandat, des problèmes du chômage, du logement, des déplacements, de la formation des jeunes, de la précarité et de la grande pauvreté. À la nouvelle majorité et à celui qui sera dans quelques instants le nouveau président, je souhaite d'être à la hauteur de ces engagements". Il termine son discours : "Il appartiendra à l'histoire d'apprécier la trace que nous laisserons, les uns et les autres, dans le continent de l'âme réunionnaise".

Tout de suite après son élection Didier Robert s'est dit "déterminé à faire triompher le changement". Il a ajouté "rien ni personne ne me fera dévier de ma route. Je ne suis aux ordres de personne, je n'ai de compte à rendre qu'aux Réunionnais". Le nouveau président s'est aussi engagé à diriger la Région pour le mieux être de "tous les Réunionnais". Il a affirmé que l'opposition aura la parole au sein de l'Assemblée dans le respect de la démocratie.

S'adressant directement à Paul Vergès il a souligné "je me positionne dans une démarche constructive et non pas en démolisseur du travail accompli. Mais nous entendons affirmer nos différences conformément aux v?ux des Réunionnais et pour répondre à l'urgence sociale". Didier Robert a rappelé son opposition au tram-train "sous sa forme actuelle". Il a également confirmé qu'il mettait "maintenant" fin à la MCUR. Il s'est enfin engagé a renégocier les accords de Matignon. À noter qu'il n'a pas rendu hommage au président sortant.

Michel Vergoz a à son tour pris la parole au nom du groupe socialiste afin de féliciter le nouveau président de Région. "Une page de l'histoire de La Réunion est écrite", a t-il lancé. Puis l'élu PS a mis en garde Didier Robert contre "les énarques de Paris". "Résister à Paris et prendre la main de Paris est une position qui demande beaucoup de caractères", a t-il continué. Puis il a appelé la nouvelle majorité à "clarifier rapidement sa position sur le dossier tram-train et sur la dotation ferroviaire". "Trop de temps et d'argent on été perdus", a t-il ajouté. Michel Vergoz rappelle: "Nous sommes clairement dans l'opposition à votre majorité". "Mais nous nous engageons à ne pas compliquer votre action. Nous sommes prêts à partager les efforts nécessaires au nom de la responsabilité", conclut-il.

La séance a été levée vers midi.

* Commission permanente du conseil régional (2010 - 2014)

Président
Didier Robert

Vice-Présidents
1- Jean-Louis Lagourgue
2- Nadia Ramassamy
3- David Lorion
4- Virginie K'Bidi
5- Frédéric Cadet
6- Valérie Bénard
7- Jean-François Sita
8- Yolaine Costes
9- Serge Camatchy
10- Huguette Vidot
11- Dominique Fournel
12- Fabienne Couapel
13- Yoland Velleyen

Membres
Marie André Faveur
Raymond Tong Yette
Catherine Gaud
Philippe Jean-Pierre
Maya Cesari
Michel Lagourgue
Aline Murin-Hoarau
André Thien-Thien-Ah-Koon
Monique Orphé
Michel Vergoz
Christine Soupramanien

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !