Régions ultrapériphériques européennes :

Les présidents des RUP refusent toute baisse du budget


Publié / Actualisé
Ce mardi 19 novembre 2019 au Parlement européen à Bruxelles, le Président de la Commission du Développement Régional, Younous Omarjee, a rencontré les Présidents des neufs Régions ultrapériphériques européennes (RUP) ; les Açores, les Canaries, la Guadeloupe, la Guyane, Madère, la Martinique, Mayotte, la Réunion, Saint-Martin. La délégation de la Conférence des Présidents des RUP était conduite par Daniel Gibbes, Président de St Martin. Nous publions ci-dessous le communiqué de Younous Omarjee. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 19 novembre 2019 au Parlement européen à Bruxelles, le Président de la Commission du Développement Régional, Younous Omarjee, a rencontré les Présidents des neufs Régions ultrapériphériques européennes (RUP) ; les Açores, les Canaries, la Guadeloupe, la Guyane, Madère, la Martinique, Mayotte, la Réunion, Saint-Martin. La délégation de la Conférence des Présidents des RUP était conduite par Daniel Gibbes, Président de St Martin. Nous publions ci-dessous le communiqué de Younous Omarjee. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Cette réunion s'est tenue au moment clef des négociations sur le prochain Cadre financier pluriannuel (CFP), et donc sur le futur budget pour l'Union européenne jusqu'en 2027. Un moment des plus importants de cette législature pour l'avenir de la politique de cohésion, et les fonds de développement structurels.

Les fonds structurels (FEDER, FSE) représentent pour les collectivités d'outre-mer français 3,5 milliards d'euros.

D’une même voix, les neufs Présidents des RUP et Younous Omarjee ont appelé les Chefs d’État espagnol, français et portugais à refuser toute baisse du budget par le Conseil qui se traduirait mécaniquement par moins d’investissement en matière d’emploi, de formation des jeunes, de transition écologique, de rattrapage des retards, ou encore de santé.

D’autres sujets d’importance ont été également, parmi lesquels la mise en œuvre de la stratégie de l’UE à l’égard des RUP, les questions relatives à la politique agricole commune (PAC), la politique de recherche et pour la transition énergétique.

Les Présidents des RUP se félicitent que, plus que jamais auparavant, leurs régions soient intégrées au processus décisionnel du Parlement européen et assurent qu’ils resteront attentifs à la mise en œuvre de la politique de Cohésion ces huit prochaines années. Dans un message, le Président du Parlement européen, David Sassoli, a rappelé que le Parlement était engagé aux côtés des régions ultrapériphériques.

   

1 Commentaire(s)

Zan renette, Posté
Il y a un ancien directeur de cabinet de la region Réunion qui est présent à Bruxelles, toujours dira
Cab en sous marin? Enquête IMAZ PRESS , mdr !