Après le passage du cyclone intense :

Et Dina s'abattit sur La Réunion


Publié / Actualisé
Mardi 22 janvier 2002, le cyclone intense Dina s'abat sur La Réunion de toute la violence de ses vents
Mardi 22 janvier 2002, le cyclone intense Dina s'abat sur La Réunion de toute la violence de ses vents
Des rafales sont enregistrées à plus de 250 km/h apportant tout sur leur passage. Des maisons menacent de s'effondrer. Des toits sont arrachés. Des baies vitrées sont enfoncées. Des élevages et des plantations sont dévastées. Des arbres plusieurs fois centenaires sont déracinés. La mer est agitée par une houle impressionnante. Des creux de 6 à 8 mètres sont observés. Les réseaux d'électricité, d'eau, de téléphone cellulaire et fixe sont gravement touchés. Les pluies ne sont pas torrentielles, mais elles tombent en continu.
Vers 19 heures, l'?il du phénomène passe à 70 km de la ville du Port sur la côté Ouest de l'île. C'est cette région qui a été la plus meurtrie par Dina. Le Sud, le Nord et l'Est ont moin souffert, mais les dégâts sont quand même importants. Selon un premier bilan, ils se chiffreraient dans toute l'île à plusieurs millions d'euros (c'est-à-dire à des centaines de millions de francs)
La Réunion n'avait plus connu de cyclone de cette violence depuis 1989 lors du passage de Firinga.
L'île a commencé à panser ses plaies dès le lendemain de la catastrophe, mais elle gardera sans doute longtemps en mémoire la trace laissée par Dina.
Retour en images sur un cyclone dévastateur.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !