Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion :

Éric Magamootoo président


Publié / Actualisé
Éric Magamootoo, dirigeant de la CGPME (confédération générale des petites et moyennes entreprises) a été élu président de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion ce lundi 6 décembre 2004 par 19 voix contre 9 à Théophane Narayanin (MEDEF) et 7 à Shenaz Bagot (contestataire de la CGPME)
Éric Magamootoo, dirigeant de la CGPME (confédération générale des petites et moyennes entreprises) a été élu président de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion ce lundi 6 décembre 2004 par 19 voix contre 9 à Théophane Narayanin (MEDEF) et 7 à Shenaz Bagot (contestataire de la CGPME)
"Personne ne détient la vérité. Mon ambition est de tenter de rassembler pour trouver la vérité c'est-à-dire le chemin du développement de La Réunion" commentait Éric Magamootoo tout de suite après son élection. Il avait eu ce même appel au rassemblement au soir de la victoire de la CGPME et de ses alliés (la Fédaction et Rico Vimbaye) sur le MEDEF le 9 novembre dernier.
Mais ses propos avaient un tout autre sens ce lundi 6 décembre. Et pour cause. Minée par des dissensions internes, la CGPME a littéralement implosé. La crise était importante puisque Shenaz Bagot, la principale colistière d'Éric Magamootoo, a fini par être candidate contre lui.
Elle n'aura rassemblé que 7 voix. Théophane Narayanin a fait mieux avec 9 voix. Quant à Rico Vimbaye, allié à la CGPME pour l'élection générale, sa candidature au poste de président n'a attiré aucune voix, même pas la sienne...
Paul Caro (GGPME) a été élu premier vice-président. La législation voulant que pour siéger au Bureau, il faut avoir siégé au moins pendant 3 ans à la chambre consulaire, c'est à Jérome Isautier (MEDF) qu'est allée la seconde vice-présidence. La plupart des conseillers de la CGMPE et de ses alliés étant élus pour la première fois, ils ne pouvaient pas prétendre à ce fauteuil. Celui de trésorier à par contre pu être occupé par Fayzal Ahmed-Vali conseiller sortant de la Fédaction). Arzou Mahamadaly (MEDEF) a été élu trésorier adjoint et Daniel Moreau (MEDEF) secrétaire.
Ainsi par la simple application mécanique de la législation, le MEDEF pourtant largement battu aux élections arrive à occuper 3 des 6 sièges du Bureau de la CCIR. L'équilibre des forces en présence devrait être rétablie lors du vote par la présidence pour la présidence des commissions où aucune condition d'ancienneté n'est exigée par la loi. Ce vote aura lieu lors d'une prochaine assemblée plénière de la chambre.
Rappelons que les élections générales ont été entachées de plusieurs dysfonctionnements graves (le vote de chefs d'entreprise décédés par exemple). Les opérations de vote font d'ailleurs l'objet de plusieurs recours devant le tribunal administratif ainsi que d'une plainte au pénal.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !